Bruant à calotte blanche

Emberiza leucocephalos - Pine Bunting

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Emberizidés

  • Genre
    :

    Emberiza

  • Espèce
    :

    leucocephalos

Descripteur

Gmelin, SG, 1771

Biométrie
  • Taille
    : 18 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : -
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les Emberizidés sont une petite famille de petits passereaux de l'ancien monde riche d'un genre, le genre Emberiza, fort de 44 espèces. Ils montrent, sauf exception, un dimorphisme sexuel, avec les mâles plus colorés que les femelles. Le brun est la teinte dominante, mais pas exclusive, des pa... lire la suite

Description identification

Bruant à calotte blanche
♂ adulte plum. nuptial
Bruant à calotte blanche
♀ adulte

Le Bruant à calotte blanche est une espèce essentiellement asiatique, très rare en France et plus généralement en Europe. Le mâle adulte, de par son plumage, ne peut être confondu. En revanche, les oiseaux de type femelle qui apparaissent en hiver en Europe réclament un minimum de perspicacité pour être identifiés correctement. L'oiseau a environ la taille d'un Bruant jaune, peut-être à peine plus grand, et comme lui, il a le croupion et les sus-caudales roux. Mais le reste diffère.
Le mâle adulte se reconnaît à sa tête tricolore. La calotte est blanche, ce qui lui a donné son nom. Ce blanc descend sur la nuque, bordé par deux traits noirs partant du front noir. Le reste de la tête est châtain vif, bordé par un demi-collier blanc élargi sur le devant. Sur le côté, les couvertures auriculaires sont blanches, bordées de noir dessus et dessous, formant deux taches blanches très visibles. Elles sont en connexion avec les moustaches blanches partant du bec. Cela suffit à l'identification. On peut noter de plus le roux à la base de la queue comme dit précédemment et le roux prononcé des parties inférieures. L'œil est sombre, le bec bicolore (noirâtre dessus et gris pâle dessous) et les pattes roses à rose brunâtre. Le mâle adulte en plumage frais d'automne ou en plumage de transition peut être plus délicat à déterminer. Les plumes neuves ont des bordures qui masquent les couleurs jusqu'à ce que l'usure les dévoile dans le courant de l'hiver. Il ressemble alors au Bruant jaune, mais sans jaune.
La femelle adulte et les oiseaux de premier hiver ressemblent beaucoup aux Bruants jaunes correspondants. Pour distinguer les deux espèces, il faut faire attention à la teinte de fond du plumage de la tête et des parties inférieures. Chez le "calotte blanche", il n'y a en principe jamais de nuance jaune, même légère. Encore faut-il voir les oiseaux dans de bonnes conditions. Cependant, certaines femelles de B. jaune, adultes ou de premier hiver, ne sont vraiment pas très jaunes, ce qui est source de confusion. Dans ce cas, il est recommandé de faire des photos, si possible.

Indications subspécifiques 2 sous-espèces

  • Emberiza leucocephalos leucocephalos (e European Russia to e Siberia and ne China)
  • Emberiza leucocephalos fronto (ne Qinghai and s Gansu. nc China.)

Noms étrangers

  • Pine Bunting,
  • Escribano cabeciblanco,
  • escrevedeira-de-barrete-branco,
  • Fichtenammer,
  • fenyősármány,
  • Witkopgors,
  • Zigolo golarossa,
  • tallsparv,
  • Hvithodespurv,
  • strnádka bielohlavá,
  • strnad bělohlavý,
  • Hvidkindet Værling,
  • mäntysirkku,
  • sit capblanc,
  • Lerkitittlingur,
  • trznadel białogłowy,
  • priežu stērste,
  • beloglavi strnad,
  • Белошапочная овсянка,
  • シラガホオジロ,
  • 白头鹀,
  • 白頭鵐,

Voix chant et cris

Bruant à calotte blanche
♀ adulte

Le chant du Bruant à calotte blanche, une suite de notes identiques avec une syllabe finale différente, est très proche de celui du Bruant jaune, même structure, même tonalité.
Le cri est un "tsiuh" impur qui rappelle aussi celui de son congénère. On note aussi des "tsi" suraigus qui doivent être des cris d'alarme.

Habitat

Bruant à calotte blanche
♂ adulte plum. nuptial

Le Bruant à calotte blanche est un oiseau de la partie méridionale de la forêt coniférienne boréale.

On le trouve dans les stades ouverts de cette forêt, sur les lisières, dans les clairières, recrûs après exploitation ou brûlis, etc.. Parmi les arbres de la taïga se trouvent des pins (P. sylvestre et cembro) qu'il apprécie et qui lui ont donné son nom anglais (Pine Bunting). Localement, comme au nord du Kazakhstan, il peut nicher en altitude jusque vers 2 000 m ainsi que dans la steppe où il occupe les taches et îlots boisés avec buissons.
En hiver au contraire, il fréquente des milieux nettement plus ouverts, champs, prairies, landes, steppes, dunes littorales, bord des eaux, versants de collines dégagés, etc.. Il lui faut néanmoins toujours des arbres et buissons à proximité comme refuge et comme dortoir.

Comportement traits de caractère

Bruant à calotte blanche
♀ adulte

L'espèce est commune sur ses lieux de reproduction et les couples nichent souvent côte à côte. Il est surprenant de voir qu'ensuite les oiseaux deviennent grégaires et qu'ils le resteront pendant toute la période inter-nuptiale. Les oiseaux égarés à l'ouest se joignent à d'autres passereaux, en particulier aux Bruants jaunes dont ils partagent les mêmes mœurs.

Vol

Bruant à calotte blanche
♀ adulte plum. internuptial

Vol onduleux typique de bruant, identique à celui du Bruant jaune. Déplacements migratoires par petits groupes lâches peu organisés.

Alimentationmode et régime

Le régime du Bruant à calotte blanche est classique pour un bruant. À la belle saison, il est surtout insectivore, consommant et nourrissant sa nichée d'invertébrés divers, insectes bien sûr, mais aussi araignées, vers et petits mollusques terrestres.

Bruant à calotte blanche

En hiver, changement complet de régime. Il se tourne alors vers les graines, particulièrement celles des graminées cultivées ou sauvages, qu'il recherche au sol en progressant par petits bonds. Les céréales dans les champs ou rizières sont particulièrement appréciées.

Reproduction nidification

Bruant à calotte blanche
♂ 1ère année

La saison de nidification s'étend de fin avril à juillet. La plupart des couples nichent à partir de mai.

Bruant à calotte blanche
♂ adulte plum. nuptial
Il y a normalement deux nichées successives. Le nid est construit par la femelle. C'est une coupe tissée serrée d'herbes, de racines et de tiges, tapissée intérieurement d'herbes fines et parfois de poils. Il est placé normalement dans une petite dépression du sol abrité par des herbes, des buissons ou de la végétation couchée. La ponte est de 4-5 œufs, rarement 6, blanchâtres et marqués de petits points et de lignes bruns. L'incubation est assurée entièrement par la femelle sur une période de 13 jours. Les pulli sont nourris au nid par les deux adultes pendant environ 9 jours, puis hors du nid 1 à 3 jours encore.

Distribution

Bruant à calotte blanche
♂ adulte plum. nuptial

Le Bruant à calotte blanche se reproduit en Asie, de l'Oural à la Mer d'Okhotsk, aux latitudes boréales et tempérées au-delà du 55e parallèle. Les oiseaux de l'ouest de l'aire passent l'hiver en Asie du Sud-Ouest jusqu'au sud de la Caspienne et au long de la chaîne himalayenne. Ceux de l'est hivernent le long de la Mer d'Okhotsk dans l'extrême sud-est russe, au nord-est de la Chine et dans la péninsule coréenne, poussant une pointe jusqu'au centre nord de la Chine où se reproduit une sous-espèce particulière, la ssp fronto qui est résidente.
Une fraction des oiseaux occidentaux s'aventurent jusqu'en Europe de l'Ouest et du Nord-Ouest, en Afrique du Nord, au Levant et jusque dans la péninsule arabique. Il semble régulier en petit nombre dans le sud de la France.

Menaces - protection

Bruant à calotte blanche
♂ adulte plum. nuptial
Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Le Bruant à calotte blanche n'est pas classé "espèce menacée" par BirdLife International.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Bruant à calotte blancheFiche créée le 18/12/2020 par
publiée le - modifiée le 24-12-2020
© 1996-2021 Oiseaux.net