Buse pattue

Buteo lagopus - Rough-legged Buzzard

Systématique
  • Ordre
    :

    Accipitriformes

  • Famille
    :

    Accipitridés

  • Genre
    :

    Buteo

  • Espèce
    :

    lagopus

Descripteur

Pontoppidan, 1763

Biométrie
  • Taille
    : 60 cm
  • Envergure
    : 120 à 150 cm.
  • Poids
    : 783 à 1660 g
Longévité

11 ans

Distribution

Distribution

Description de la famille

Les Accipitridés sont une famille de rapaces diurnes présente sur tous les continents, excepté l'Antarctique. Leur taille va de petite à grande. Ils ont en commun : - un dimorphisme sexuel, le mâle étant plus petit que la femelle, - une vision binoculaire importante, permettant un repérag... lire la suite

Description identification

Buse pattue
adulte
Buse pattue
1ère année

Allure typique de buse. Par rapport à la Buse variable avec laquelle elle peut être confondue, la Buse pattue est plus élancée, avec les ailes et la queue plus longues. Mais c'est par le plumage qu'elle révèle son identité. Il est variable comme celui de sa cousine, mais présente des caractéristiques qui lui sont propres.
Elle doit son nom de Buse pattue à ses tarses emplumés comme ceux d'un aigle, mais ce critère n'est pas facile à voir. Un oiseau en vol, en vue de dessous, montre des poignets sombres, des flancs sombres et une queue majoritairement blanche.
Mais on doit tenir compte de l'âge de l'oiseau et de la variabilité du plumage signalée plus haut.
Chez l'adulte, la queue est bien blanche et nettement barrée de noir à son extrémité.
En revanche, le jeune oiseau montrera lui des poignets et des flancs plus nettement sombres que ceux de ses parents, et sur fond plus clair.
En vue supérieure, on note un contraste entre le corps et les ailes sombres d'une part, la tête pâle et la queue blanche d'autre part. Cela peut faire penser de loin à un busard femelle.
Il faut se reporter aux photos pour essayer d'y retrouver ces différents points.

Indications subspécifiques 4 sous-espèces

  • Buteo lagopus lagopus (n Eurasia)
  • Buteo lagopus menzbieri (ne Asia)
  • Buteo lagopus kamtschatkensis (Kamchatka Pen.)
  • Buteo lagopus sanctijohannis (Alaska, Canada)

Noms étrangers

  • Rough-legged Buzzard,
  • Busardo calzado,
  • bútio-calçado,
  • Raufußbussard,
  • gatyás ölyv,
  • Ruigpootbuizerd,
  • Poiana calzata,
  • fjällvråk,
  • Fjellvåk,
  • myšiak severský,
  • káně rousná,
  • Fjeldvåge,
  • piekana,
  • aligot calçat,
  • Fjallvákur,
  • myszołów włochaty,
  • bikšainais klijāns,
  • koconoga kanja,
  • Зимняк,
  • ケアシノスリ,
  • 毛脚鵟,
  • 毛足鵟,

Voix chant et cris

Buse pattue
adulte plum. nuptial

Le cri habituel ressemble beaucoup à celui de la Buse variable, le "miaulement" classique, de tonalité peut-être à peine plus élevée. Le cri d'alarme est plus puissant et sa tonalité élevée.

Habitat

Buse pattue
adulte

Il faut distinguer les deux périodes de son cycle, la période de reproduction et l'hivernage.
La Buse pattue se reproduit dans les zones arctiques et sub-arctiques des 2 continents, américain et eurasiatique.

Elle occupe la toundra ouverte, son habitat de base, ainsi que, suivant les conditions écologiques, l'écotone toundra/taïga et les hauteurs "alpines". Elle y chasse surtout les petits mammifères. Elle se reproduit volontiers en milieu rupestre.
L'habitat hivernal est disjoint du premier et s'étend sur les régions tempérées des deux continents avec des variations annuelles dépendant du succès reproducteur précédent et de la disponibilité en proies. Elle apparaît en France surtout quand se conjuguent une bonne reproduction l'été précédent et une pullulation de campagnols, tandis qu'elle est annuelle au Benelux et en Allemagne. On la trouve alors dans tous les milieux ouverts, prairies et cultures. Elle passe la nuit dans les bosquets et sur les lisières forestières.

Comportement traits de caractère

Buse pattue
1ère année

La Buse pattue est monogame. Elle conserve des liens avec son partenaire durant toute la saison de reproduction mais on ignore si cet attachement reste valable pendant l'hivernage.

Buse pattue
juvénile
On suppose que des liens se tissent entre les sexes pendant cette dernière saison puisque les couples arrivent sur les lieux de reproduction en étant déjà appariés. Quoi qu'il en soit, en cas de perte d'un partenaire, le survivant remplace assez rapidement le disparu, n'attendant souvent pas la saison suivante.
Dès l'arrivée sur les lieux de la nidification, les Buses pattues doivent affronter la concurrence des prédateurs sédentaires (Grands Corbeaux et Faucons gerfauts et pèlerins). Les faucons, qui ne construisent pas de nid, sont bien sûr intéressés par celui de la Buse pattue et peuvent l'en déloger.
C'est une espèce migratrice : elle quitte totalement le territoire de nidification en août-septembre et n'y revient qu'en avril-mai. Pendant la mauvaise saison, on la retrouve en zone tempérée des 2 continents. Elle est rare en France.

Vol

Buse pattue
adulte

La Buse pattue a un vol un peu différent de celui de la Buse variable. Il est caractérisé par des battements plus lents et plus souples du fait de ses ailes plus longues. En vol plané, on note un angle au niveau du poignet entre le bras légèrement relevé et la main tenue horizontale, plus haute que le dos, contrairement à la Buse variable qui a le dos et les ailes dans le même plan.

Alimentationmode et régime

Buse pattue
1ère année

La plupart des observateurs s'accordent pour affirmer que les petits rongeurs représentent 80 à 90 % de son régime, campagnols du genre Microtus ou lemmings des genres Dicrostonyx et Lemmus.

Buse pattue
1ère année
Les lemmings dominent le régime à la belle saison, les campagnols l'hiver. Les oiseaux composent le reste, surtout les passereaux, ainsi que les musaraignes.
Les proies sont globalement de petite taille, mais occasionnellement la buse peut en chasser de plus grosses en profitant de circonstances favorables comme les animaux blessés. Ainsi le régime peut inclure pluviers ou lagopèdes, spermophiles, chauves-souris, etc.. L'alimentation d'hiver est surtout tournée vers les rongeurs, moins vers les oiseaux.
La Buse pattue peut chasser à l'affût sur un arbre ou un rocher ou alors en vol de chasse comme un busard. Elle est favorisée pour ce dernier mode par l'amplitude de sa voilure alors que la Buse variable privilégie le premier.

Reproduction nidification

Buse pattue
adulte

En l'absence d'arbres dans leur habitat principal, les Buses pattues choisissent les corniches des falaises ou d'autres milieux rocheux favorables à l'installation d'un nid.

Buse pattue
juvénile
Le milieu doit présenter de bonnes conditions de visibilité.
La parade nuptiale est assez semblable à celle des autres espèces de buses. Un individu seul ou un couple cercle haut dans le ciel, marquant probablement son territoire. Le couple émet des cris alors que les deux partenaires volent ensemble. Le mâle entreprend parfois une figure au cours de laquelle il ferme soudain partiellement les ailes, se laisse tomber, remonte en perdant de la vitesse, change de direction avant de reprendre la manœuvre.
Le nid est fait principalement de branchages. La taille de la ponte est variable car elle dépend considérablement des ressources alimentaires. Ainsi dans le paléarctique, le nombre d'œufs peut varier de 5 à 7 les années où les lemmings sont nombreux, et seulement de 2 ou 3 les années de pénurie. En juin, la femelle dépose chaque œuf à deux jours d'intervalle. L'incubation dure 28 à 31 jours. La femelle couve seule, le mâle rapporte la nourriture à sa famille, la donne à sa compagne qui en nourrit les petits. Les années de pullulation de lemmings, les jeunes en sont presqu'exclusivement nourris. L'envol des jeunes s'effectue au bout de 31 jours mais ils restent à proximité du nid jusqu'à ce qu'ils aient atteint l'âge de 40 à 45 jours.

Distribution

Buse pattue
juvénile

La Buse pattue a une distribution holarctique en saison de reproduction, c'est à dire qu'on la trouve nicheuse dans toutes les zones arctiques de la Terre.
En saison hivernale, elle descend dans la zone tempérée des 2 continents à la faveur des milieux ouverts riches en rongeurs.

Menaces - protection

Buse pattue
adulte
Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

La Buse pattue est encore classée "Non menacée" (Least Concern).

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Buse pattueFiche créée le 29/12/2023 par
publiée le - modifiée le 10-01-2024
© 1996-2024 Oiseaux.net