Cinclosome marron

Cinclosoma castanotum - Chestnut Quail-thrush

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Cinclosomatidés

  • Genre
    :

    Cinclosoma

  • Espèce
    :

    castanotum

Descripteur

Gould, 1840

Biométrie
  • Taille
    : 26 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 73 à 83 g
Distribution

Distribution

Description identification

Cinclosome marron
♂ adulte
Cinclosome marron
♀ adulte

Comme tous les autres cinclosomes (on en répertorie 5 différents), le cinclosome marron est multicolore et ses teintes bigarrées forment un patchwork qui n'est pas facile à décrire.
Chez le mâle de la race nominale, un long et étroit sourcil blanc surmonte l'œil, partant des lores et se poursuivant jusqu'aux côtés de la nuque. Une fine ligne noire traverse la région de la face, des lores jusqu'à la gorge. Elle est soulignée par une épaisse moustache blanche qui la met en valeur et crée un effet de masque. Le capuchon, la nuque et les couvertures auriculaires forment un bel ensemble brun qui se fond dans le gris de l'arrière du cou. Le manteau, le croupion et les sus-caudales sont gris-brun avec de vagues stries noires. Le bas du dos et les épaules affichent une teinte châtain, les rémiges sont noir brunâtre avec des bordures externes brun clair. Les primaires externes ont des stries crème à la base. Les tertiaires ont des motifs centraux sombres et des bordures brun-roux. L'alula et la majorité des couvertures alaires sont résolument noirs. Des taches blanches créent une barre alaire qui est visible quand l'aile est fermée Les plumes des grandes couvertures ont des centres roux. La paire de rectrices centrales est gris-brun, alors que les autres plumes de la queue sont noires avec des pointes blanches.
Le menton et la gorge jusqu'en haut de la poitrine sont noirs, ils contrastent avec les flancs roux clair et le bas de l'abdomen blanc strié de noir. En ce qui concerne les partie nues, les iris sont brun rougeâtre, le bec noir. Les pattes varient du gris clair au gris foncé.
La femelle est semblable à son partenaire quoique plus terne. Le châtain du manteau est plus réduit, le haut des parties supérieures est gris pâle. Le dessous de la queue est chamois-crème. Les juvéniles ressemblent à leur mère, excepté qu'ils ont une apparence mouchetée. Les 2 sous-espèces ne sont pas très marquées par rapport à la race nominale.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Chestnut Quail-thrush,
  • Zordala castaña,
  • Kastanienmantelflöter,
  • Roodrugkwartellijster,
  • Tordo quaglia castano,
  • svartbröstad vakteltrast,
  • Gråsidevakteltrost,
  • flautista gaštanový,
  • kosovec šedoboký,
  • Kastanjerygget Vagteldrossel,
  • rastaspenkoja,
  • cinclosoma de pit blau,
  • pieszak kasztanowaty,
  • Красноспинный пёстрый флейтист,
  • クリゴシウズラチメドリ,
  • 栗鹑鸫,
  • 栗鶉鶇,

Voix chant et cris

Cinclosome marron

Le chant est composé de sifflements tremblants, monotones et répétitifs, il est de faible intensité ce qui ne l'empêche pas de porter à une assez longue distance. Parfois, il se mélange avec un trille. Le cri de contact est très aigu, perçant comme celui d'un insecte. Les cris d'alarme ou de détresse consistent en une série de notes rudes. Un son qui rappelle une sorte d'essoufflement et un grincement qui est semblable à celui d'une souris, "kwit-kwit", viennent compléter le répertoire.

Habitat

Les cinclosomes marron fréquentent les zones de mallee qui ont un sous-bois recouvert de broussailles, ils vivent également dans les broussailles d'acacias et d'eucalyptus. En langue anglaise, un mallee, désigne tout arbre ou arbuste qui pousse en produisant de nombreuses tiges à partir du sol. Il est d'une hauteur inférieure à 10 m. Son apparence générale est celle d'un buisson de grande taille (définition de Wikipédia). Ces oiseaux marquent une nette préférence pour les régions arides ou semi-arides, surtout si elles ont un substrat sableux.

Comportement traits de caractère

Les cinclosomes marron recherchent leur nourriture à terre en marchant de façon très méandreuse et en s'arrêtant de temps à autre pour picorer sur le sol avec leur bec. Ils ont une curieuse façon de maintenir leur proie au sol avec le pied avant de la picorer.
Les cinclosomes marron sont majoritairement sédentaires mais, dans les régions arides, ils peuvent pratiquer le nomadisme pour augmenter la superficie de leur territoire et tenter ainsi d'en augmenter les ressources. La croissance des populations est notable après les précipitations et les averses qui apportent des quantités considérables d'eau. Les déplacements ont une amplitude maximale de 10 kilomètres.

Alimentationmode et régime

Les cinclosomes marron consomment surtout des insectes, en particulier des coléoptères, des punaises et des sauterelles de l'ordre des orthoptères. Ils ingurgitent aussi des graines qui souvent ne dépassent pas les 2 mm mais qui atteignent parfois une dimension de 6-7 millimètres.

Reproduction nidification

La saison de nidification s'étend de mars à décembre. Dans le sud-est de son aire, elle se déroule habituellement en août-décembre. Dans le nord, elle est plus variable et elle dépend en grande partie des précipitations. Il y a souvent 2 nichées par saison.
Le nid a la forme d'une coupe qui est construite avec des herbes, des feuilles, de l'écorce et de la végétation sèche. L'intérieur est garni avec des fines herbes et de l'écorce. Le diamètre extérieur ne dépasse pas les 12 cm et la profondeur peut atteindre exceptionnellement 8 cm.
La structure est placée dans une dépression terrestre, généralement à la base d'un grand végétal comme un arbuste, une touffe d'herbes ou une souche.
La ponte comprend 2 œufs blanc avec un léger lavis grisâtre ou bleuâtre ainsi que des taches lavande ou gris-brun foncé, de préférence sur le large bord de la coquille. En cas de perte de la couvée, la femelle pond de nouveau et sa ponte de substitution est en place environ 2 semaines après la perte de la première. La femelle prend à sa charge une grande part de l'incubation : elle passe près de 70% de son temps sur les œufs au cours de séances qui durent en moyenne 38 minutes. Pendant cet exercice, elle fait preuve d'une grande indolence et elle accepte même de se laisser toucher par des humains. La durée d'incubation est d'un minimum de 10 jours. Les oisillons, nourris par les 2 parents, quittent le nid aux alentours du treizième jour. Ils continuent à être alimentés par leurs ascendants jusqu'à ce qu'ils deviennent indépendants. Les parents entreprennent des parades de dissuasion éventuellement en vue d'éloigner les intrus qui tenteraient une approche., en remuant les ailes et en déployant la queue. Malgré cette grande vigilance, près de la moitié des jeunes meurent avant d'atteindre l'âge adulte. Le bagage des oiseaux fournit le renseignement suivant : l'espérance de vie chez cette espèce est au maximum 8 ans et 1 mois.

Distribution

Les cinclosomes marron sont endémiques de l'Australie. Leur aire de distribution couvre pratiquement tout le sud du continent, du littoral de l'Australie Occidentale jusqu'au nord-ouest des Nouvelles-Galles du Sud en passant par la presqu'île d'Ayre. Elle effectue une pointe vers l'intérieur aride des terres jusqu'à Alice Springs et le tropique du Capricorne. Il y a officiellement trois sous-espèces d'ouest en est. Ce sont les suivantes :
C. c. clarum - sud-centre de l'Australie Occidentale, sud du Territoire du Nord et ouest de l'Australie Méridionale.
C. c. fordianum - sud de l'Australie Occidentale et sud-ouest de l'Australie Méridionale.
C. c. castanotum - sud-est de l' Australie Méridionale, Nouvelles-Galles et nord-ouest de Victoria.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les cinclosomes marron ne sont pas globalement menacés, ils sont même localement assez communs. Les populations de l'est (race nominale castanotum) sont "presque menacées (NT)" en raison de la perte et de la modification de leur habitat par la vacation du bétail et des troupeaux. Ces perturbations ont entraîné une disparition temporaire partielle ou, pour le moins, une sévère fragmentation de cette race. Son absence a été constatée de certaines régions où elle vivait traditionnellement. La race nominale est devenue extrêmement rare dans le Wyperfeld National Park, dans l'état de Victoria.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Cinclosome marronFiche créée le 30/01/2016 par
publiée le - modifiée le 01-02-2016
© 1996-2021 Oiseaux.net