Cygne de Bewick Cygne siffleur

Cygnus columbianus - Tundra Swan

Systématique
  • Ordre
    :

    Ansériformes

  • Famille
    :

    Anatidés

  • Genre
    :

    Cygnus

  • Espèce
    :

    columbianus

Descripteur

Ord, 1815

Biométrie
  • Taille
    : 150 cm
  • Envergure
    : 167 à 225 cm.
  • Poids
    : 4100 à 9000 g
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les Anatidés sont des oiseaux de taille moyenne à grande, occupant tous les continents, excepté l'Antarctique. La famille est forte de quelque 165 espèces. Ils sont très liés à l'eau, majoritairement aux eaux douces. Leurs pattes courtes sont palmées, ce qui constitue une adaptation à la n... lire la suite

Description identification

Cygne de Bewick
adulte
Cygne de Bewick
adulte

Le Cygne de Bewick est actuellement considéré comme une sous-espèce du Cygne siffleur, espèce holarctique et son nom scientifique s'écrit Cygnus columbianus bewickii. On le trouve en Eurasie. La sous-espèce nord-américaine C. c. columbianus est la ssp nominale, appelée par les anglophones Cygne de la toundra. Le Cygne siffleur est une espèce de taille inférieure à celle des Cygnes chanteur et trompette. Je vais traiter ici avant tout la ssp qui nous concerne à savoir le Cygne de Bewick.
Il n'y a pas de dimorphisme sexuel. Le mâle est simplement un peu plus grand. Le plumage adulte est entièrement blanc. En saison de reproduction, la tête et le cou sont d'habitude teintés de roussâtre à force de se nourrir de plantes immergées. Le bec, à culmen concave, est noir et jaune. Ce jaune qui part des yeux colore les lores non plumés et s'avance sur la mandibule supérieure jusqu'au niveau des narines en arrondi. L'œil est sombre et les pattes sont noires. Les oiseaux de l'est du continent montrent une interruption du jaune au niveau du front. Quant aux oiseaux américains, ils n'ont le plus souvent qu'un simple trait jaune au niveau du lore, le jaune pouvant diffuser un peu sur le bec noir.
Le juvénile puis l'oiseau de 1er hiver se distinguent facilement à leur plumage grège, brun roussâtre et grisâtre, sur l'ensemble du corps, les parties les plus sombres étant la tête et le cou. Le bec est rose et noir, sans jaune à la base. L'œil est cerclé de pâle. Les pattes sont gris rosâtre. Le bec et les pattes noirciront au cours de la 2e année, mais le jaune du bec sera plus long à venir. Les immatures sont encore discernables comme tels au cours du 2e hiver. Ils ne se reproduiront qu'à l'âge de 3 ou 4 ans

Indications subspécifiques 2 sous-espèces

  • Cygnus columbianus columbianus (Alaska, n Canada)
  • Cygnus columbianus bewickii (n Eurasia)

Noms étrangers

  • Tundra Swan,
  • Cisne chico,
  • cisne-pequeno,
  • Zwergschwan,
  • kis hattyú,
  • Kleine Zwaan,
  • Cigno minore,
  • mindre sångsvan,
  • Dvergsvane,
  • labuť malá,
  • labuť malá,
  • Pibesvane,
  • pikkujoutsen,
  • cigne petit,
  • Dvergsvanur,
  • łabędź czarnodzioby,
  • mazais gulbis,
  • mali labod,
  • Американский лебедь,
  • コハクチョウ,
  • 小天鹅,
  • 小天鵝,

Voix chant et cris

Cygne de Bewick
3ème

Le cri habituel est un " wouh " un peu étouffé mais sonore et de tonalité assez élevée. Il peut se développer en " wou ouh " " wou ou ouh ". De la part d'individus en troupe, volants ou posés et interagissant, on note des " wah " " ha ha " " kwek " ou " kwik " plus sonores et plus hauts.

Habitat

Cygne de Bewick
adulte

Le Cygne de Bewick niche au bord des plans d'eau et dans les marais de l'arctique russe. Les zones de deltas lui sont particulièrement favorables, les eaux de l'intérieur moins.

Il est attiré par les eaux riches en plantes sub-aquatiques comme les potamots dont il se nourrit.
En migration et en hivernage, le choix est plus large. Il s'arrête dans les zones humides de l'intérieur, les grands plans d'eau douce peu profonds, les marais contigus et les cultures attenantes. Les sites d'hivernage sont du même type mais s'y ajoutent les marais de la zone tidale, les estuaires, les rizières, les zones agricoles avec des restes de récoltes et également les champs avec de jeunes céréales, au grand dam des agriculteurs. On peut aussi l'observer sur des vasières complètement nues, par exemple sur des plans d'eau en vidange, car outre les rhizomes de potamots qu'il y trouve, il peut consommer à cette saison des invertébrés comme des mollusques.

Comportement traits de caractère

Cygne de Bewick
adulte

Le Cygne de Bewick est un oiseau très grégaire en période inter-nuptiale. Les oiseaux peuvent se rassembler par 100es sur les lieux d'hivernage favorables.

Cygne de Bewick
adulte
On arrive à y distinguer les familles car les couples sont stables et les jeunes restent avec leurs parents tout le 1er hiver, sinon plus longtemps encore.
En France continentale, ce cygne fréquente surtout les plans d'eau en vidange ou à niveau bas et il est amusant de les voir se nourrir au milieu de nulle part, sur les vasières nues. Cela nous rappelle l'existence dans la vase d'aliments potentiels pour lui, végétaux comme animaux.
Son cri est assez mélodieux et il mériterait, au moins au même titre que son cousin C. cygnus, le nom de Cygne chanteur.

Vol

Cygne de Bewick
adulte

L'oiseau décolle en courant sur l'eau, comme de nombreux anatidés. Le vol de croisière est un vol direct et bruyant du fait des battements énergiques mais peu amples. Le cygne se pose en freinant des ailes et des pattes qui battent l'eau.

Alimentationmode et régime

Cygne de Bewick
adulte plum. internuptial

Le Cygne de Bewick est avant tout végétarien. Il consomme, tous taxons confondus, toutes les parties des plantes supérieures, racines, tubercules, rhizomes, tiges et feuilles, graines ou fruits, en sélectionnant les espèces et les items les plus nutritifs de façon à assurer les apports caloriques indispensables.

Cygne de Bewick
adulte plum. internuptial

Sur les sites de reproduction, il se nourrit en eau peu profonde, plongeant tête et cou sous l'eau pour prélever sa nourriture végétale. Les potamots, des plantes immergées, l'intéressent particulièrement, avant beaucoup d'autres, carex, glycérie et autres poacées, renoncules, jeunes pousses de phragmites, etc. Il ne dédaigne pas quelques invertébrés à l'occasion, surtout des mollusques.
En hivernage, il se nourrit dans les zones humides littorales surtout, mais aussi continentales, et dans les milieux agricoles adjacents, prairies hygrophiles et cultures, par exemple dans les polders hollandais. Les parcelles de cultures récoltées lui fournissent graines et tubercules et à l'est du continent, les rizières font de même. Les vasières littorales lui apportent un complément animal, mollusques, annélides polychètes, etc.. Les vasières continentales font de même, mais les organes de résistance des plantes, racines, rhizomes, turions et graines, ont quand même le rôle majeur. Il lui arrive aussi de se nourrir dans les parcelles de jeunes céréales, ce qui évidemment n'est pas du goût des agriculteurs qui autrefois le tiraient.

Reproduction nidification

Cygne de Bewick
adulte

Le Cygne de Bewick arrive à maturité sexuelle à l'âge de 3 ou 4 ans. Les partenaires arrivent ensemble sur le site de reproduction, à une date qui dépend de la latitude et de l'enneigement, en gros de fin mars à fin mai.

Cygne de Bewick
adulte
La nidification a lieu quelques jours avant la ponte mais les adultes continuent à charger le nid pendant la ponte et l'incubation. Le nid est construit en bordure d'eau, sur une élévation, un îlot ou une île, avec la végétation environnante. Il fait une 50e de cm de diamètre. Souvent, le nid de l'année précédente est réoccupé. La femelle y pond 3 à 6 œufs blanc crème qui vont progressivement brunir au contact du nid. L'incubation prend 30 jours, assurée au ¾ par le femelle. Le poussin est couvert d'un duvet gris clair et a le bec rose. La nichée quitte assez rapidement le nid après la fin des éclosions, mais la femelle peut encore couver ses jeunes si nécessaire. Ils peuvent se nourrir seuls mais les adultes leur présentent de la nourriture. Les familles resteront unies pendant toute l'intersaison, les jeunes ne quittant les adultes que quand ceux-ci gagnent les sites de reproduction. Ils les retrouveront parfois à l'automne suivant.

Distribution

Cygne de Bewick
adulte

Le Cygne de Bewick niche dans l'arctique russe, de la presqu'île de Kalin en Russie d'Europe au détroit de Béring. C'est un migrateur au long cours. Il hiverne en Europe de l'Ouest, surtout dans les Îles britanniques et autour de la Mer du Nord, un peu sur le continent, puis à l'ouest de la Mer Noire, au sud de la Mer Caspienne, enfin et surtout au Japon, en Corée et dans l'est de la Chine.

Menaces - protection

Cygne de Bewick
2ème
Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

L'espèce n'est pas classée menacée par BirdLife International du fait de sa large répartition, mais la tendance actuelle de la population n'est pas connue. On peut au moins assurer qu'elle n'est pas en déclin sévère.
Elle était autrefois moins protégée qu'elle ne l'est actuellement et pouvait être tirée. Ce n'est plus le cas de nos jours.
Des sites de nidification de la toundra sibérienne sont menacés par les travaux d'extraction du gaz et du pétrole.

Autres références utiles

QRcode Cygne de BewickFiche créée le 01/01/2021 par
publiée le - modifiée le 01-01-2021
© 1996-2021 Oiseaux.net