Échenilleur doré

Campochaera sloetii - Golden Cuckooshrike

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Campéphagidés

  • Genre
    :

    Campochaera

  • Espèce
    :

    sloetii

Descripteur

Schlegel, 1866

Biométrie
  • Taille
    : 20 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 30 à 46 g
Distribution

Distribution

Description identification

Échenilleur doré
♂ adulte

Ce petit échenilleur au bec court et aux couleurs éclatantes, a un plumage dominé par du jaune doré, ce qui est unique dans la famille des campéphagidés.
Chez le mâle de la race nominale, le capuchon est gris. Les lores, les couvertures auriculaires, la zone qui va de la gorge jusqu'au haut de la poitrine sont noirs avec des reflets verdâtres. La zone noire est séparée du gris du capuchon et de l'arrière du cou par une fine ligne blanche. Les parties supérieures sont majoritairement jaune doré, d'une teinte plus olive sur les scapulaires et d'une couleur plus brillante du bas du dos jusqu'aux sus-caudales. Les couvertures alaires sont noires, avec un lustre verdâtre. Les couvertures moyennes ont des fines terminaisons blanches. Les grandes couvertures ont des larges bordures blanches. Les couvertures primaires et les rémiges sont uniformément noires. Les tertiaires ont des pointes blanches qui sont plus larges sur les plumes extérieures.
Les parties inférieures sont entièrement jaune doré brillant, excepté les axillaires et les sous-alaires qui sont blanches. Les iris sont brun foncé, le bec et les pattes sont noirs.
Chez la femelle, le plumage est moins jaune brillant que chez le mâle, le manteau est olive. Le noir de la tête et de la poitrine est remplacé par du gris, mais les plumes qui entourent les yeux sont noires. Le gris du capuchon est nuancé de jaune. Les juvéniles ne sont pas décrits, les immatures ressemblent aux femelles mais le gris de la tête est remplacé par du jaune. Une tache grise est présente sur le haut de la poitrine.
La race flaviceps diffère de la nominale en ayant une calotte plus verdâtre et une coloration générale plus jaune-olive.

Indications subspécifiques 2 sous-espèces

  • Campochaera sloetii sloetii (w and nw New Guinea)
  • Campochaera sloetii flaviceps (s New Guinea)

Noms étrangers

  • Golden Cuckooshrike,
  • Oruguero Dorado,
  • Goldraupenfänger,
  • narancsbegyű kakukkgébics,
  • Gouden Rupsvogel,
  • Averla cuculo dorata,
  • Guldnålfågel,
  • Gyllenlarveeter,
  • húseničiarka zlatá,
  • housenčík oranžový,
  • Gylden Larveæder,
  • kultakäpinkäinen,
  • eruguera daurada,
  • gąsienicojad złoty,
  • Оранжевый личинкоед,
  • Kepudang-sungu emas,
  • オレンジサンショウクイ,
  • 橙鹃鵙,
  • 橙鵑鵙,

Voix chant et cris

Cet oiseau est bruyant. Le mâle émet un "chirrapa" rapide et bouillonnant qu'il répète souvent avec une note inarticulée à la fin "chirrapaéé" ou "wirrapahee". La femelle peut éventuellement délivrer des notes discrètes et rieuses avant que le mâle ne crie. Pendant les parades, les couples accomplissent des duos . Les oiseaux du Nord-ouest de la Nouvelle-Guinée produisent une variante particulière avec des notes moins musicales : Ils commencent leurs cris avec des cliquetis plus explosifs.

Habitat

Les échenilleurs dorés fréquentent les forêts primaires et les lisières des zones boisées. On peut les observer principalement dans les boisements de colline mais ils occupent aussi les forêts de plaine qui sont proches des terrains accidentés. Occasionnellement, ces oiseaux peuvent grimper jusqu'à 1 100 mètres d'altitude.

Comportement traits de caractère

Les échenilleurs dorés vivent en couples ou en petits groupes dans la canopée et les feuillages extérieurs où ils recherchent leur nourriture de façon active et bruyante.

Alimentationmode et régime

Les échenilleurs dorés mangent surtout des fruits mais les insectes font également partie du régime. Ces oiseaux récoltent leur nourriture en glanant dans les feuillages ou en chassant dans les airs à la manière des gobemouches.

Reproduction nidification

Il y a vraiment peu d'informations. Les échenilleurs dorés sont territoriaux et monogames. On suppose qu'ils nichent pendant la saison des pluies, c'est à dire du mois de novembre au mois de mars.

Distribution

Les échenilleurs dorés sont endémiques de Nouvelle-Guinée. Les 2 sous-espèces occupent respectivement le nord et le sud de l'île et sont séparés par la chaîne montagneuse centrale : C. s. sloetii (monts de l'Arfak, plaines du nord de la Nouvelle-Guinée, à l'est jusqu'à la région de Wewak) - C. s. falviceps (plaines du sud de la Nouvelle-Guinée de la rivière Mimika jusqu'à la chaîne Owen Stanley).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

L'échenilleur a une assez vaste aire de distribution dont la superficie approche selon Birdlife les 230 000 kilomètres carrés. La taille de la population globale n'est pas connue mais les effectifs semblent stables. Il n'y a pas de déclin notable ni de danger évident. L'espèce est donc classée comme de préoccupation mineure.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Échenilleur doréFiche créée le 20/10/2013 par
publiée le - modifiée le 21-10-2013
© 1996-2021 Oiseaux.net