Étourneau soyeux

Spodiopsar sericeus - Red-billed Starling

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Sturnidés

  • Genre
    :

    Spodiopsar

  • Espèce
    :

    sericeus

Descripteur

Gmelin, JF, 1789

Biométrie
  • Taille
    : 22 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    :
Distribution

Distribution

Description identification

Étourneau soyeux
♂ adulte plum. nuptial

Les Étourneaux soyeux sont sexuellement dimorphiques, c'est à dire que le mâle et la femelle ont un plumage différent. Chez le mâle adulte, le front et le capuchon sont blanc sale, contrastant avec la gorge et le menton qui sont d'un blanc plus apuré. Les plumes du front, de la calotte et de la nuque sont allongées et légèrement bouclées, les plumes pectorales sont un peu moins frisées. Le manteau et le dos présentent une combinaison de noir et de gris-ardoise. Le croupion est plus clair.
La poitrine et les flancs sont gris, poursuivis par le ventre et les sous-caudales qui sont blancs. Les plumes du haut du manteau, les côtés du bas du cou et dans une moindre extension le haut de la poitrine sont un peu plus foncés que les plumes postérieures, ce qui produit un collier qui contraste nettement avec le blanc très pur de la tête. La queue est noire avec un lustre verdâtre. Les primaires noires sont lustrées de bleu et de pourpre sur les bordures externes. Les secondaires sont lustrées de vert et de violet. Les petites couvertures sont grises avec une tache blanche.
Le bec est rouge ou rouge avec une pointe noire, les pattes sont jaune-chrome ou orange terne. Les yeux sont bleuâtres avec un anneau orbital blanchâtre.
Chez la femelle adulte, le plumage ressemble à celui de son partenaire, mais la queue et les ailes sont plus brunes. La tête, la poitrine et les dessous sont nuancés de brun. Il y a donc moins de contraste entre la tête et le corps. Le croupion est chamois plus pâle. Les côtés du menton dessinent une rayure brun grisâtre qui forment des moustaches. Les juvéniles ne sont pas décrits.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Red-billed Starling,
  • Estornino piquirrojo,
  • Seidenstar,
  • vöröscsőrű seregély,
  • Zijdespreeuw,
  • Storno beccorosso,
  • Sidenstare,
  • Silkestær,
  • škorec hodvábny,
  • špaček červenozobý,
  • Silkestær,
  • silkkikottarainen,
  • estornell bec-roig,
  • szpak jedwabisty,
  • sarkanknābja strazds,
  • Красноклювый скворец,
  • ギンムクドリ,
  • 丝光椋鸟,
  • นกกิ้งโครงปากแดง,
  • 絲光椋鳥,

Voix chant et cris

Étourneau soyeux
adulte

Le chant des Étourneaux soyeux est réputé pour être doux et mélodieux. À l'intérieur des rassemblements, les mâles entreprennent une sorte de bavardage qui ressemble à bien des égards à celui des Étourneaux sansonnets (Sturnus vulgaris).

Habitat

Les Étourneaux soyeux habitent dans des régions de collines qui ont une altitude assez modérée. Non loin des côtes, ces oiseaux de moyenne taille fréquentent les terres cultivées, en particulier celles qui sont pourvues d'arbres parsemés, de bosquets, de jardins et de broussailles côtières. Ils recherchent leur nourriture à terre et dans les branches, mais on ne peut les observer dans les pâtures régulièrement piétinées par le bétail.

Comportement traits de caractère

Pendant la période hivernale, les Étourneaux soyeux, qui sont reconnaissables à leur bec rouge, font preuve d'une grande grégarité. A ce moment de l'année, on peut régulièrement les apercevoir en bandes d'une centaine d'individus. A la tombée de la nuit, ils forment des dortoirs communs. Exceptionnellement, on a même repéré un rassemblement avec plus de 3 000 oiseaux regroupés. En 1994, à Hong-Kong, dans un rapport, D.Carey signale l'existence d'un dortoir de plusieurs milliers d'Étourneaux soyeux (peut-être jusqu'à 5 000 unités).
Ces oiseaux sont sédentaires dans l'île de Hainan et en Chine Méridionale, au sud du fleuve Yangtze. Ils sont visiteurs d'hiver à Hong-Kong et dans le nord-ouest de l'Indochine. Dans la grande côte du sud de la Chine, récemment intégrée à la République populaire, ils sont présent habituellement de novembre à mars.

Alimentationmode et régime

Les Étourneaux soyeux ont un régime alimentaire mixte, ils consomment à la fois des insectes et des fruits, en fouillant à tous les niveaux de la végétation ou des constructions humaines. Leur habitat n'est pas compatible avec les pâtures du bétail et ils désertent les régions occupées par les éleveurs.

Reproduction nidification

Les nids sont placés dans une cavité d"arbre, sur le toit ou dans le mur d'une maison. Les œufs sont uniformément bleu-vert, sans aucunes marques ni mouchetures. Les coquilles mesurent environ 28 millimètres sur 20,5. Il n'y a pas d'informations supplémentaires. La durée d'incubation et la longueur du séjour au nid sont inconnues.

Distribution

Les Étourneaux soyeux peuvent être observés dans une grande partie de la Chine, au sud du fleuve Yangtze. Un de leur bastion préféré semble être l'île d'Hainan et l'ouest de la Chine jusqu'à la province du Sichuan. Il vagabonde aux Philippines et au Japon, ce phénomène est visible tout au long de l'année.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les Étourneaux soyeux ne sont pas globalement menacés. Leur aire de distribution est stable, et probablement même il est en cours d'accroissement. Alors qu'il était simplement vagabond, il semble coloniser le Japon. La première reproduction a été enregistrée dans ce pays en l'année 2009. Ils se développent aussi dans le nord-est de la Chine et dans la République du Nord de la Corée. Dans le centre de l'Annam, un dortoir de 2000 étourneaux soyeux a été reporté en l'année 2008.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Étourneau soyeuxFiche créée le 29/10/2016 par
publiée le - modifiée le 2016-10-31 08:02:29 © 1996-2019 Oiseaux.net