Foulque à jarretières

Fulica armillata - Red-gartered Coot

Systématique
  • Ordre
    :

    Gruiformes

  • Famille
    :

    Rallidés

  • Genre
    :

    Fulica

  • Espèce
    :

    armillata

Descripteur

Vieillot, 1817

Biométrie
  • Taille
    : 51 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : -
Distribution

Distribution

Description identification

Foulque à jarretières
adulte
Foulque à jarretières
adulte

La Foulque à jarretières est une foulque sud-américaine d'assez grande taille comparée aux autres foulques de la région, exception faite de la Foulque géante et de la Foulque cornue, plus grandes. Il n'y a pas de dimorphisme sexuel. La tête et le cou sont noirs. L'aspect du bec et de la plaque frontale jaune-paille, d'un jaune souvent plus marqué sur le bec avec un motif marron entre eux, est diagnostique de l'espèce. La plaque a la forme d'une feuille ovalaire, rétrécie en pétiole au contact du bec et se terminant en pointe sur le front. La tête paraît souvent anguleuse de profil à ce niveau. Les yeux sont rouges, parfois jaunes. Le corps gris-anthracite est un peu plus clair sur le dessous. Le bord externe blanc des primaires n'est visible qu'en vol. Par contre, il n'y a pas de blanc aux secondaires, contrairement à ce que montrent les Foulques leucoptère, ardoisée et d'Amérique. Les sous-caudales sont marquées de blanc. La base de la jambe est rouge vif. C'est cette "jarretière" qui lui a donné son nom. Le talon est grisâtre et le tarse jaune-orange. Les doigts jaune verdâtre sont munis de lobes natatoires assez impressionnants.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Red-gartered Coot,
  • Focha de ligas,
  • carqueja-de-bico-manchado,
  • Gelbschnabel-Blässhuhn,
  • sárgacsőrű szárcsa,
  • Roodbandkoet,
  • Folaga zamperosse,
  • gulpannad sothöna,
  • Hosebåndsothøne,
  • lyska žltozobá,
  • lyska žlutočelá,
  • Gulpandet Blishøne,
  • isonokikana,
  • fotja de lligacames,
  • łyska żółtodzioba,
  • Желтоклювая лысуха,
  • ナンベイオオバン,
  • 黄腿骨顶,
  • 紅腿瓣蹼雞,

Voix chant et cris

Foulque à jarretières
adulte

Le cri d'alarme du mâle ressemble à un "whit" bref ou à un "chuck" rapide et sonore. Un "wurt't'wurt't'wurt't'wurt'the" plus lent, doux et nasal est utilisé en cas d'agression. Le cri d'alarme de la femelle est plutôt un "yec". Elle émet aussi des "terr" puissants et répétés.

Habitat

La Foulque à jarretières est essentiellement un oiseau de basse altitude, qui fréquente cependant les plateaux arides de Patagonie centrale jusqu'à 1 200 m, les lacs des Andes jusqu'à 1 000 m et qui peut monter jusqu'à 2 500 m d'altitude, voire exceptionnellement 4 000 m.

Elle se plaît dans les zones humides riches en végétation de pleine eau et de ceintures, avec de l'eau libre au centre : marais, étangs et lacs d'eau douce, cours d'eau tranquilles. On la trouve plus rarement sur les plans d'eau saumâtres. En hiver, on peut la trouver en groupes importants sur le littoral, dans les baies abritées.

Comportement traits de caractère

Foulque à jarretières
adulte

La Foulque à jarretières est grégaire en dehors de la reproduction. Elle peut se rassembler en troupes importantes, souvent avec d'autres espèces (autres foulques, canards, etc.

Foulque à jarretières
adulte
C'est un oiseau assez confiant. Très bon nageur et bon plongeur grâce à ses doigts pourvus de larges lobes, il marche et vole peu. Pour s'envoler, il doit courir sur l'eau en battant des ailes. En cas de danger, il se cache dans la végétation aquatique ou nage vers les zones d'eau libre éloignées du rivage. Les déplacements à grande distance (migration, trajet d'un plan d'eau à un autre) ont lieu surtout la nuit.

Alimentationmode et régime

La Foulque à jarretières a une alimentation essentiellement végétarienne (graminées, algues, plantes aquatiques) mais consomme aussi des insectes, escargots et autres petits animaux si l'occasion se présente. Elle se nourrit essentiellement en plongeant pour atteindre la végétation aquatique et accessoirement en broutant sur les berges.

Reproduction nidification

Foulque à jarretières
adulte

La reproduction a lieu au printemps austral, entre septembre et novembre suivant les régions. L'espèce est monogame et très territoriale pendant la nidification.

Le couple construit avec des roseaux et d'autres végétaux un grand nid muni d'une rampe d'accès. Le nid peut être flottant. La ponte comprend 2 à 8 œufs. Les poussins sont nidifuges et d'aspect grotesque : duvet noir, tête partiellement nue rouge et bleue, bec noir et orange, petits duvets orange au niveau du cou. Ils sont nourris par les deux parents. Ils peuvent plonger assez rapidement après l'éclosion.

Distribution

Foulque à jarretières
adulte

L'aire de distribution de l'espèce couvre la pointe sud de l'Amérique latine, de la Terre de Feu au nord de Santiago du Chili côté Pacifique, à la région de São Paulo au Brésil côté Atlantique. La Foulque à jarretières est présente sur la majeure partie du territoire argentin, sauf quelques régions de l'extrême nord, et de l'Uruguay. Par contre au Brésil, seule une zone proche de l'océan est occupée. L'espèce est occasionnelle aux îles Malouines, et rare au Paraguay.

Menaces - protection

Foulque à jarretières
adulte
Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

La Foulque à jarretières est commune en Argentine. C'est la plus commune des foulques dans le centre et le sud du Chili. L'espèce n'est pas globalement menacée. Cependant le peu de données disponibles ne permet pas de comprendre la tendance des populations.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Foulque à jarretièresFiche créée le 11/02/2021 par
publiée le - modifiée le 24-02-2021
© 1996-2021 Oiseaux.net