Garrulaxe géant

Ianthocincla maxima - Giant Laughingthrush

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Léiothrichidés

  • Genre
    :

    Ianthocincla

  • Espèce
    :

    maxima

Descripteur

Verreaux, J, 1871

Biométrie
  • Taille
    : 36 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 105 à 136 g
Distribution

Distribution

Description identification

Ce garrulaxe de grande taille à la calotte sombre et à la face châtain est tacheté de blanc sur le dessus et de chamois fauve sur le dessous. Chez le mâle adulte, le capuchon et la nuque sont brun noirâtre, virant brusquement au chamois-brun nuancé de gris sur le manteau et les côtés du cou, les plumes de ces parties ayant des larges barres subterminales chamois clair et des mouchetures blanches sur les extrémités. Le dos, les scapulaires, le croupion et les sus-caudales forment un bel ensemble châtain foncé dont les motifs sont assez semblables à ceux du manteau. Les couvertures alaires noirâtres ont des liserés blancs. On peut apercevoir un étroit miroir gris. La queue légèrement étagée est châtain noirâtre avec un barre subterminale noire et des pointes blanches sur les rectrices extérieures.
Les lores sont blanchâtres ou grisâtres, le sourcil est chamois-roux. Il y a une étroite rayure post-oculaire noire. La zone qui va des couvertures auriculaires jusqu'au menton et à la gorge est châtain-roux mais avec des mouchetures plus grises autour de la bouche. Le haut de la poitrine affiche une teinte châtain-roux avec de petites écailles noires et chamois qui deviennent chamois uni au milieu de la poitrine avant de se fondre dans le chamois-fauve du reste du dessous.
Les iris varient du gris pâle au jaunâtre, le bec est brun-corne mais la mandibule inférieure est plus claire. Les pattes sont chair brunâtre ou gris jaunâtre. Les 2 sexes ont un plumage identique. La femelle a une taille légèrement plus modeste. Les juvéniles ont des taches moins abondantes et plus triangulaires sur le dos. Le croupion et les sus-caudales n'ont pas de taches. La gorge et la poitrine rousses n'ont pas de barres. La queue est plus brève.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Giant Laughingthrush,
  • Charlatán gigante,
  • zaragateiro-gigante,
  • Riesenhäherling,
  • Reuzenlijstergaai,
  • Garrulo sghignazzante gigante,
  • större fnittertrast,
  • Kjempelattertrost,
  • timáliovec obrí,
  • sojkovec velký,
  • Kæmpeskadedrossel,
  • isonauruli,
  • xerraire gros,
  • sójkowiec duży,
  • lielais vāvulis,
  • Большая кустарница,
  • オオシロボシガビチョウ,
  • 大噪鹛,
  • 大噪鶥,

Voix chant et cris

Le chant est une suite de notes puissantes, claires, musicales qui forment des phrases mélodieuses un peu semblables à celles des grives "chwi-chui-chwee-chwi". Avant d'être répétées, ces séries sont ponctuées de courtes pauses, ce qui donne parfois "chwi-chwi-chwi-chwi-wuu, wi-wiu-wi-wu". Le chant est également parfois décrit comme une conversation quelque peu décousue "tuwheet, tuwheet, fuuo, fweeo-fwee-fweeofwee-fweeo" et répétée avec un rythme soutenu. Le répertoire est assez semblable à celui du Garrulaxe ocellé mais les notes sont plus courtes, plus modelées et émises avec un tempo plus rapide.

Habitat

Les garrulaxes géants fréquentent les forêts à large feuilles les plus ouvertes mais on les trouve aussi dans les boisements mixtes plus denses composés d'arbres latifoliés et de conifères. On peut les apercevoir dans les broussailles de bambous à l'intérieur des forêts à larges feuilles permanentes et également dans les parcelles de chênes épineux lorsque ces derniers sont mêlés aux conifères épars. Ces oiseaux semblent également apprécier les sous-bois de saules dans les forêts à feuilles permanentes. Ils aiment les clairières des forêts subalpines sèches. Ils vivent principalement à des altitudes qui varient de 2 135 à 4 115 mètres.

Comportement traits de caractère

En dépit de leurs cris puissants, les garrulaxes géants sont extrêmement discrets et pas toujours très faciles à repérer. Très grégaires, ils s'associent souvent avec les autres espèces de la sous-famille des léiotrichinés. Ali et Ripley signalent notamment qu'ils aiment la compagnie des garrulaxes ocellés et que dans l'extrême est du sous-continent indien, leurs 2 aires de distribution sont complémentaires. Ces oiseaux sont considérés comme sédentaires. Compte-tenu des altitudes fréquentées (voir habitat), ils sont peut-être sujets à des mouvements altitudinaux pendant et en dehors de la saison de reproduction.

Alimentationmode et régime

Le détail du menu de cet oiseau n'est pas bien connu : il consomme vraisemblablement de nombreux invertébrés et une faible part de matières végétales. Le garrulaxe géant recherche principalement sa pitance à terre mais il lui arrive de grimper dans les arbres jusqu'à une hauteur qui peut atteindre 5 mètres au-dessus du sol. Il sautille sur le sol et il retourne les feuilles de la litière avec son long bec.

Reproduction nidification

La saison de nidification se déroule du mois de mai au mois d'août. Le nid est une structure en forme de coupe peu profonde construite avec des petites brindilles et garnie avec des herbes sèches. Il est placé à 1 ou 2 mètres au-dessus du sol dans un massif de bambous. La ponte comporte 2 œufs de couleur bleue. Il n'y a pas d'informations sur la durée de l'incubation, la longueur du séjour des jeunes au nid et le soin parental.

Distribution

Les garrulaxes géants sont originaires du continent asiatique, dans des régions intermédiaires entre l'est du sous-continent indien et la Chine du Sud. Leur aire de distribution commence en Inde dans la vallée supérieure de la rivière Subansiri en Assam et dans l'Arunachal Pradesh, se poursuit en Chine dans les provinces du Tibet et du Yunnan puis aboutit plus au nord dans le Qinghai et le Gansu. L'espèce est considérée comme monotypique, c'est à dire qu'elle n'est pas subdivisée en sous-espèces.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook des oiseaux du Monde, les garrulaxes géants ne sont pas menacés globalement. Ils sont considérés comme localement communs et classés comme de préoccupation mineure (LC).

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Garrulaxe géantFiche créée le 09/12/2013 par
publiée le - modifiée le 31-12-2013
© 1996-2021 Oiseaux.net