Grèbe esclavon

Podiceps auritus - Horned Grebe

Systématique
  • Ordre
    :

    Podicipédiformes

  • Famille
    :

    Podicipédidés

  • Genre
    :

    Podiceps

  • Espèce
    :

    auritus

Descripteur

Linnaeus, 1758

Biométrie
  • Taille
    : 38 cm
  • Envergure
    : 59 à 65 cm.
  • Poids
    : 375 à 450 g
Distribution

Distribution

Description identification

Grèbe esclavon
adulte plum. nuptial
Grèbe esclavon
adulte plum. nuptial

Le Grèbe esclavon est un petit grèbe, à peine plus grand que le Grèbe à cou noir avec lequel on peut le confondre en plumage hivernal.
L'adulte nuptial est facilement identifiable au plumage de la tête et du cou. La tête est noire, excepté les lores châtains. Le cou est châtain vif avec une bande noire à l'arrière (Le "cou noir" a tête et cou noirs). Le côté de la tête montre deux touffes de longues plumes érectiles, la première de teinte dorée derrière l'œil et la seconde, faciale et noire sur les joues. L'oiseau doit aux premières son nom anglais d'Horned Grebe, soit "grèbe cornu". Le bec, à culmen et gonys convexes, est à peu près droit, noir et terminé de blanc, critère spécifique. L'œil est rouge vif et en vue rapprochée, on distingue une ligne rose qui va de l'œil à la mandibule inférieure. Les sexes sont semblables. Le mâle est simplement un peu plus grand que la femelle.
L'adulte hivernal perd ses couleurs vives, excepté l'œil qui reste rouge. Le plumage est dans les noir, blanc et gris. C'est la tête qu'il faut regarder pour le distinguer du "cou noir". La calotte est plate, jamais bombée comme chez le "cou noir", mais souvent un peu anguleuse à l'arrière. Le contraste est net au niveau de l'œil entre le noir du dessus et le blanc des joues. Les lores sont pâles. Enfin, la pointe du bec est claire.
Le juvénile en automne a un plumage moins contrasté, avec encore des lignes brunes sur les joues. Le "premier hiver" est semblable à l'adulte hivernal en un peu moins contrasté. Ses parties supérieures sont noirâtres avec souvent un aspect un peu écailleux. Le contraste des joues est moins fort. L'œil est d'un rouge moins vif et le bec est plus pâle. Les plumages de transitions sont souvent déroutants et il faut penser à bien regarder le bec.

Indications subspécifiques 2 sous-espèces

  • Podiceps auritus auritus (n Eurasia)
  • Podiceps auritus cornutus (Canada, n USA)

Noms étrangers

  • Horned Grebe,
  • Zampullín Cuellirrojo,
  • Mergulhão-de-penachos,
  • Ohrentaucher,
  • Füles vöcsök,
  • Kuifduiker,
  • Svasso cornuto,
  • Svarthakedopping,
  • Horndykker,
  • potápka ušatá,
  • potápka žlutorohá,
  • Nordisk Lappedykker,
  • mustakurkku-uikku,
  • cabussó orellut,
  • Flórgoði,
  • perkoz rogaty,
  • ragainais dūkuris,
  • zlatouhi ponirek,
  • Красношейная поганка,
  • ミミカイツブリ,
  • 角,
  • 角鸊鷈,

Voix chant et cris

Grèbe esclavon
adulte plum. transition

On entend la voix du Grèbe esclavon surtout en période d'activité sexuelle. Le reste du temps, il est plutôt silencieux. Les cris sont assez divers. Ce peut être un "kek" répété "kek kek kek..." dont la tonalité rappelle le cri de la foulque ou des variants sur le thème comme "kiep kiep kiep...", "tietep tietep tietep..." ou encore "heeein heeein heeein...". On note aussi des cris roulés de tonalité basse "rrrrrre rrrrrre" et des "kiarrrh kiarrrh... " qui font un peu laridé. Le cri d'alarme est un "kiaw kiaw kiaw...". Le chant consiste en la répétition d'une note "tiep tiep tiep tiep..." ou encore "pip pip pip pip...". L'activité vocale chute dès que la ponte est effective.

Habitat

Grèbe esclavon
adulte plum. nuptial

Le Grèbe esclavon recherche pour la nidification des plans d'eau douce de taille petite à moyenne, eutrophes ou influencés par un élément de l'environnement, par exemple le volcanisme en Islande qui donne des eaux acides.

Des végétaux comme les prêles, les massettes, les carex, ... sont nécessaires mais il ne faut pas qu'ils soient envahissants. Des plans d'eau artificiels sont acceptés s'ils répondent aux exigences de l'espèce.
En migration et en hivernage, l'esclavon fréquente surtout les eaux côtières mais aussi les plans d'eau douce ou salée de taille moyenne à grande. Il lui faut des eaux peu profondes. À ce titre, le sud de la Mer Baltique par exemple est très favorable sur de grandes surfaces.

Comportement traits de caractère

Grèbe esclavon
adulte plum. nuptial

En Europe tempérée, il est rare de voir l'esclavon en plumage nuptial et c'est bien dommage car sur les lieux d'appariement, que ce soit sur les voies migratoires ou sur les sites de reproduction, c'est un beau spectacle.

Grèbe esclavon
adulte plum. internuptial
Les adultes en parade gonflent les plumets dorés de la tête tandis que les plumes noires de la face se rabattent en éventail vers l'avant de chaque côté comme de grandes oreilles, changeant complètement la physionomie de la tête. Dans le même temps, ils donnent de la voix. L'Islande se prête bien à l'observation de l'espèce.
En hiver, ce grèbe est moins attractif, tout de noir, blanc et gris vêtu. Je rappelle les 3 critères spécifiques distinctifs vis-à-vis du "cou noir" : bec sombre à pointe blanche, calotte plate et contraste noir blanc plus marqué au niveau de la tête.
Enfin, un comportement, mais qui est commun à tous les grèbes. Dans les jours qui suivent l'éclosion, les poussins nidifuges se réfugient sur le dos des adultes, sous la protection des ailes. Ils y resteront une 10e de jours, y compris lors des plongées.

Vol

Grèbe esclavon
adulte plum. internuptial

Le vol est rapide et direct, avec des battements très rapides des ailes de type vibratoire. Mais on a du mal à imaginer qu'avec une telle morphologie, l'esclavon, ou même un grèbe quel qu'il soit, soit capable de déplacements migratoires de plusieurs centaines, voire milliers de km. Pour acquérir une vitesse de vol initiale suffisante, ils décollent en courant sur l'eau.

Alimentationmode et régime

Grèbe esclavon
adulte plum. internuptial

Sur les lieux de reproduction, l'esclavon est essentiellement insectivore et chasse les insectes aquatiques comme les dytiques et les larves aquatiques d'insectes volants, libellules, éphémères, phryganes, etc.
En saison hivernale, le régime de base est constitué de poissons et de crustacés avec quelques vers pour varier le menu.

Reproduction nidification

Grèbe esclavon
adulte plum. nuptial

Le Grèbe esclavon est monogame. La saison commence tardivement, en mai ou même début juin. Le couple arrive déjà apparié sur le site de reproduction.

Après quelques manifestations territoriales et sexuelles mettant en valeur leur plumage coloré, les adultes entament la nidification. Le nid est un amas assez volumineux de plantes aquatiques de l'environnement immédiat. Il peut être construit à découvert ou caché par la végétation. La coupe centrale fait une 10e de cm de diamètre. Le couple construit simultanément des plates-formes sommaires sur lesquelles ont lieu les accouplements.
Le nombre d'œufs pondus est variable suivant la grande région et la date de ponte. En Europe du Nord, le nombre moyen approche 4. Un œuf est pondu tous les 2 jours. Pratiquement blanc au moment de la ponte, l'œuf brunit avec le temps, probablement au contact des matériaux humides du nid. La durée d'incubation est de 23-24 jours pour un œuf. Le poussin à l'éclosion sait nager et même plonger, mais il préfère se réfugier sur le dos d'un de ses parents pour une 10e de jours, le temps que son 2e duvet soit complet. Puis après quelques jours de dépendance supplémentaires, il est mis à la diète par ses parents, ce qui l'amène à chasser lui-même. Il vole à 40-50 jours. Son développement corporel se poursuivra néanmoins jusqu'au milieu de l'hiver. Les secondes pontes sont rares.

Distribution

Grèbe esclavon
adulte plum. internuptial

Le Grèbe esclavon a une répartition holarctique. Il est nicheur aux latitudes boréales sur les continents américain et eurasiatique. En Amérique du Nord, on le trouve au Canada à l'ouest de la Baie d'Hudson et aux États-Unis en Alaska. Les oiseaux vont hiverner sur les côtes atlantique et pacifique du Canada, des États-Unis et du Mexique.
Dans l'ancien monde, on le trouve de l'Islande à l'extrême est russe en passant par l'Écosse, la Fenno-scandie, les pays baltes et sur toute la longueur de la Russie avec de petits débordements sur le Kazakhstan, la Mongolie et la Chine. Les oiseaux vont hiverner à l'ouest sur la façade atlantique et au sud, au bord de la Méditerranée, de la Mer Noire et de la Caspienne d'un côté, des côtes chinoises et japonaises de l'autre.

Menaces - protection

Grèbe esclavon
adulte plum. transition
Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Extrait de BirdLife International Red List : " This species is thought to be undergoing rapid declines based on counts in its North American and European range, owing to the effects of human disturbance, forestry operations around breeding lakes, fluctuating water levels, and the stocking of lakes with Rainbow Trout. It has therefore been uplisted to Vulnerable. "

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Grèbe esclavonFiche créée le 09/12/2020 par
publiée le - modifiée le 2009-03-22
© 1996-2021 Oiseaux.net