Hibou des marais

Asio flammeus - Short-eared Owl

Systématique
  • Ordre
    :

    Strigiformes

  • Famille
    :

    Strigidés

  • Genre
    :

    Asio

  • Espèce
    :

    flammeus

Descripteur

Pontoppidan, 1763

Biométrie
  • Taille
    : 37 à 38 cm
  • Envergure
    : 90 à 105 cm.
  • Poids
    : 290 à 350 g
Longévité

28 ans

Distribution

Distribution

Description de la famille

La famille des Strigidés est une famille de rapaces à activité nocturne présents sur tous les continents à l'exception du continent antarctique. Elle comprend 26 genres et 216 espèces dont la taille va de "très petite" à "grande". Il n'y a pas de dimorphisme sexuel. Les femelles sont simplem... lire la suite

Identification

Hibou des marais
adulte plum. nuptial
Hibou des marais
adulte

Le Hibou des marais est un rapace nocturne de taille moyenne, environ celle du Hibou moyen-duc mais avec une envergure plus grande. La femelle est un peu plus grande que le mâle. L'espèce est plus facile à observer car volontiers diurne.
Le plumage est typiquement "hibou", avec les parties supérieures très cryptiques du fait d'un mélange de brun, de beige, de roux, de blanc et de noir. Les parties inférieures le sont aussi avec un collier pectoral dans les mêmes tons. La tête possède une face typique en ce sens qu'elle ne montre pas d'"oreilles" évidentes comme celle du moyen-duc mais deux petites touffes de plumes à peine visibles. Le masque facial est blanchâtre avec du noir autour des yeux jaunes et strié de brun en périphérie, et ce dans des proportions variables suivant les individus. Le bec est noir ainsi que la cire du bec.
L'oiseau en vol montre un fort contraste entre le dessus des ailes brun et le dessous très pâle, presque blanc. Dessus, la main est teintée de roux. Dessous, elle est blanche avec une virgule noire sur les couvertures et du noir à l'extrémité des rémiges primaires externes, en fort contraste.
Le poussin est couvert d'un duvet chamois clair. Le juvénile est globalement plus sombre avec le dessous plus chamois.

Indications subspécifiques 11 sous-espèces

  • Asio flammeus flammeus (North America, Europe, n Africa and n Asia)
  • Asio flammeus cubensis (Cuba)
  • Asio flammeus domingensis (Hispaniola)
  • Asio flammeus portoricensis (Puerto Rico)
  • Asio flammeus bogotensis (Colombia, Ecuador and nw Peru)
  • Asio flammeus galapagoensis (Galápagos Is.)
  • Asio flammeus pallidicaudus (Venezuela, Guyana and Suriname)
  • Asio flammeus suinda (s Peru and s Brazil to Tierra del Fuego)
  • Asio flammeus sanfordi (Falkland Is.)
  • Asio flammeus sandwichensis (Hawaiian Is.)
  • Asio flammeus ponapensis (e Caroline Is.)

Noms étrangers

  • Short-eared Owl,
  • Búho campestre,
  • coruja-do-nabal,
  • Sumpfohreule,
  • réti fülesbagoly,
  • Velduil,
  • Gufo di palude,
  • jorduggla,
  • Jordugle,
  • myšiarka močiarna,
  • kalous pustovka,
  • Mosehornugle,
  • suopöllö,
  • mussol emigrant,
  • Brandugla,
  • uszatka błotna,
  • purva pūce,
  • močvirska uharica,
  • Болотная сова,
  • コミミズク,
  • 短耳鸮,
  • นกเค้าแมวหูสั้น,
  • 短耳鴞,

Voix chant et cris

Hibou des marais
adulte

Le chant consiste en la répétition d'une note, "côk côk côk côk côk..." allant d'abord crescendo puis decrescendo, la phrase durant une 10e de secondes.
On note plusieurs cris suivant les circonstances. Le cri d'alarme est une suite de "ouak ouak ouak...". On entend aussi des "wiarh wiarh wiarh...".

Habitat

Le Hibou des marais est un oiseau des milieux ouverts comme le suggère son nom, et ce du haut arctique et sa toundra aux steppes herbeuses continentales.

La condition de sa présence est que ces milieux soient riches en proies, par exemple en lemmings pour la toundra, rongeurs dont on connait les pullulations cycliques. On peut encore citer les spermophiles dans la steppe ou le Campagnol terrestre en prairie. Dès lors qu'ils sont riches en proies, tous les milieux ouverts intéressent notre hibou.
En période inter-nuptiale, les grandes zones agricoles continentales jouent un rôle important. Du fait de sa vaste répartition mondiale, les milieux qu'il fréquente sont très variés. Ainsi, en Amérique du Sud, c'est la pampa qui accueille l'oiseau.
La présence d'arbres n'est pas nécessaire car c'est au sol qu'il se pose et se repose, au sol aussi qu'il passe la nuit.

Comportement traits de caractère

Le Hibou des marais est plus facile à observer que ses congénères du fait des ses moeurs volontiers diurnes, allant de pair avec les jours sans nuit du nord de l'hémisphère nord auxquels il lui fallait bien s'adapter.


C'est aussi un oiseau sujet à déplacements. En effet, son régime alimentaire l'y contraint. Comme dit plus haut, il suit les pullulations cycliques de ses proies qui le contraignent à l'exode.
Il va ainsi nicher ou passer l'hiver là où il trouve des proies en suffisance.
En période inter-nuptiale, ces hiboux se rassemblent pour le temps de repos nocturne en dortoirs dans des sites ouverts tranquilles, à proximité des zones de chasse. Des zones d'hivernage peuvent devenir des aires de reproduction si les ressources restent abondantes à la belle saison.

Vol

Hibou des marais
adulte plum. internuptial

Le Hibou des marais est taillé pour le vol. Ses ailes longues et larges aux battements amples et lents lui assurent un vol aisé. Le vol battu alterne souvent lorsqu'il chasse avec des séquences de vol plané, ailes planes, ponctuées de piqués, pattes en avant, lorsque l'oiseau a détecté une proie potentielle.

Alimentationmode et régime

Hibou des marais
adulte

Le Hibou des marais est un mangeur de petits vertébrés, surtout de petits mammifères comme les rongeurs mais aussi à l'occasion de petits oiseaux posés au sol.

Hibou des marais
adulte
Quelques amphibiens ou insectes viennent compléter le régime.
Les pullulations de rongeurs l'intéressent particulièrement car elles assurent une nourriture abondante. Et cela est déterminant pour la reproduction.
Il chasse aussi bien à l'oreille qu'à la vue, les deux sens se complétant suivant le milieu et la période. Il est ainsi capable de détecter une proie à l'oreille à travers une couche de neige. Pour capturer une proie détectée, il lance les pattes en avant à l'issue d'un vol en piqué. Lorsqu'elle est de taille raisonnable comme un Campagnol des champs par exemple, la proie est avalée entière.

Reproduction nidification

La période de reproduction s'étend de mars à juillet dans l'hémisphère nord suivant la latitude.

Le site est choisi en fonction de sa richesse en proies et de critères de sécurité. La formation du couple suit la dispersion des regroupements hivernaux.La construction d'ébauches de nids indique que le couple fait son choix au dernier moment. Le nid est construit à un endroit "sec", à l'abri d'une éventuelle montée des eaux dans les zones humides. La parade nuptiale est spectaculaire avec des vols acrobatiques du couple au-dessus du territoire, le mâle tenant à se mettre en valeur. 150 battements à la minute, des ressources suivies de vols sur place ponctués de claquements d'ailes, etc. Les couples voisins peuvent être proches si la nourriture est abondante.
Le nid est construit avec des herbes sèches arrangées au sol, ce qui est notable car la majorité des rapaces nocturnes ne construisent pas de nid. Il fait environ 25 cm de diamètre. La ponte est abondante et peut approcher les 10 oeufs, ovales et blancs, pondus à intervalle d'un ou deux jours et couvés par la femelle environ 4 semaines. Le mâle la ravitaille. L'incubation débute dès la ponte du premier oeuf, d'où un échelonnement des éclosions. A 4 semaines, les jeunes quittent le nid et se cachent autour. Ils continueront à être nourris encore deux ou 3 semaines avant de devenir autonomes. Ils pourront se reproduire à leur tour dès l'année suivante.

Distribution

Hibou des marais
adulte

Le Hibou des marais a une vaste répartition. Il peut en effet se trouver dans tout le nord des continents nord-américain et eurasiatique.
De plus, on le trouve également aux Antilles et sur le continent sud-américain avec 2 sous-populations, l'une au nord, l'autre au sud.

Menaces - protection

Hibou des marais
adulte
Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

La vaste répartition du Hibou des marais le met en principe à l'abri, démographiquement parlant. La population fluctue déjà naturellement avec la disponibilité en nourriture, mais des causes de régression existent et sont faciles à identifier comme l'utilisation de pesticides et autres rodenticides en agriculture, la prédation naturelle des oeufs ou des jeunes, les pratiques agricoles modernes, etc. Une régression est ainsi déjà observée dans le centre-est de l'Europe.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Hibou des maraisFiche créée le 22/04/2024 par
© 1996-2024 Oiseaux.net