Linotte à bec jaune

Linaria flavirostris - Twite

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Fringillidés

  • Genre
    :

    Linaria

  • Espèce
    :

    flavirostris

Descripteur

Linnaeus, 1758

Biométrie
  • Taille
    : 14 cm
  • Envergure
    : 22 à 24 cm.
  • Poids
    : 13 à 18 g
Longévité

6 ans

Distribution

Distribution

Description de la famille

Les Fringillidés (fringilles dans le langage courant) sont des passereaux de taille petite à moyenne (9 à 25 cm de longueur). Leur plumage est extrêmement variable et souvent haut en couleurs. Leur bec court et conique est adapté à un régime granivore, mais non exclusif. Ils occupent des mili... lire la suite

Description identification

Linotte à bec jaune
♂ adulte
Linotte à bec jaune
♀ adulte

La Linotte à bec jaune est un petit fringille proche d'aspect de sa cousine, la Linotte mélodieuse et la distinction, en particulier des jeunes oiseaux en hiver, n'a rien d'évident en l'absence d'adultes. C'est une rareté en France, à rechercher en hiver sur les côtes de la Manche, souvent en compagnie de la mélodieuse.
Contrairement à cette dernière, la Linotte à bec jaune a un dimorphisme sexuel restreint. Seul le croupion est diagnostique, d'un rose prononcé chez le mâle, chamois pâle chez la femelle.
L'adulte en plumage neuf hivernal tel qu'on l'observe chez nous a des parties supérieures, du bec à la queue, excepté le croupion, brun-chamois très striées de brun noirâtre. Les couvertures alaires sont brunes, les moyennes légèrement marquées de beige à l'extrémité. En revanche, les grandes couvertures sont largement terminées de beige blanchâtre, à l'origine d'une barre alaire bien visible. Les rémiges et les rectrices sont brunes. Les rémiges primaires internes sont étroitement liserées de blanc, ce qui donne un panneau blanc visible dans l'aile fermée. Les rectrices externes font de même, d'où des lignes blanches de chaque côté de la queue.
Les parties inférieures sont blanches, teintées de roux sur les flancs et la poitrine. Cette dernière est bien striée de brun noirâtre, la striation se prolongeant sur les flancs.
La tête mérite attention car s'y justifient les noms français et latin de l'espèce. En effet, le bec est jaune-paille à pointe noire. La face (pourtour des yeux, côtés du bec, menton et gorge) est chamois-roux. Les couvertures auriculaires sont brunes, légèrement striées. L'iris est très sombre, presque noir. Les pattes sont sombres.
En fin de reproduction, le plumage est très usé et a pâli. Il s'est uniformisé car les stries se sont un peu estompées. Le bec s'est assombri, il est devenu gris dessus avec la base de la mandibule jaunâtre.
Le juvénile est globalement plus sombre que les adultes car son plumage est neuf. La face est moins vivement colorée. Le bec est pâle. L'aile montre deux nettes barres alaires beige roussâtre. Ce plumage n'est plus de mise au sud pendant l'hivernage.

Indications subspécifiques 9 sous-espèces

  • Linaria flavirostris flavirostris (n Scandinavia and nw Russia)
  • Linaria flavirostris pipilans (n Ireland and n Britain)
  • Linaria flavirostris brevirostris (Turkey, the Caucasus and n Iran)
  • Linaria flavirostris kirghizorum (n and c Kazakhstan)
  • Linaria flavirostris korejevi (ne Kazakhstan to nw China)
  • Linaria flavirostris altaica (sw Siberia, n and w Mongolia)
  • Linaria flavirostris montanella (Kyrgyzstan, Tajikistan, n Afghanistan and nw Pakistan to nw China)
  • Linaria flavirostris miniakensis (e Tibet and w China)
  • Linaria flavirostris rufostrigata (w and s Tibet, n India and n Nepal)

Noms étrangers

  • Twite,
  • Pardillo piquigualdo,
  • Pintarroxo-de-bico-amarelo,
  • Berghänfling,
  • Sárgacsőrű kenderike,
  • Frater,
  • Fanello nordico,
  • Vinterhämpling,
  • Bergirisk,
  • stehlík horský,
  • konopka žlutozobá,
  • Bjergirisk,
  • vuorihemppo,
  • passerell becgroc,
  • Lyngfinka,
  • rzepołuch,
  • kalnu ķeģis,
  • severni repnik,
  • Горная чечётка,
  • キバシヒワ,
  • 黄嘴朱顶雀,
  • 黃嘴朱頂雀,

Voix chant et cris

Linotte à bec jaune
♂ adulte plum. internuptial

Le mâle chante sur un perchoir ou en vol circulaire, avec des alternances de battements d'ailes et de planés. Le chant, proche de celui de la mélodieuse, est gazouillant et métallique, moins musical. Deux cris principaux : un "tioup-ioup-ioup", proche de celui du sizerin et moins âpre que celui de la mélodieuse ; et un "touaa-iiit", nasillard et presque grinçant.

Habitat

Linotte à bec jaune
♂ adulte plum. nuptial

La Linotte à bec jaune est une montagnarde en période de nidification. On la trouve au-dessus de 750 m et jusqu'à près de 5 000 m dans l'Himalaya.

Elle fréquente les pentes montagneuses, les landes et les pâturages maigres des régions d'altitude du nord de la Scandinavie. Localement, on peut également la trouver sur des terrains rocailleux côtiers comme dans le nord de l'Angleterre. En dehors de la période de reproduction, les populations européennes hivernent en bordure du littoral, sur les côtes basses et dans les prés salés ou les landes riches en herbes sauvages pourvoyeuses de graines.

Comportement traits de caractère

Linotte à bec jaune
♂ adulte plum. internuptial

En hiver, les Linottes à bec jaune se rencontrent souvent en petits groupes inférieurs à 10 individus (près de 80% des cas), mais certaines bandes peuvent atteindre 50 à 60 membres.

Linotte à bec jaune
♂ adulte plum. nuptial
Il s'agit parfois de bandes mixtes formées avec d'autres granivores, surtout des Linottes mélodieuses, à l'occasion des Sizerins flammés et des Bruants jaunes.
La Linotte à bec jaune est un migrateur partiel. Si les oiseaux britanniques sont assez sédentaires, l'importante population scandinave (100-150 000 couples) hiverne du sud de la Suède à l'Europe centrale et à la Manche. Les côtes de la Belgique et du nord de la France sont atteintes au mieux par quelques milliers d'oiseaux. Les oiseaux ne vont pas plus loin.

Vol

Linotte à bec jaune
adulte

Vol onduleux de petit fringille. Il faut voir la barre alaire pour bien faire la distinction avec la Linotte mélodieuse qui a aussi la queue plus courte.

Alimentationmode et régime

Linotte à bec jaune
adulte

La Linotte à bec jaune se nourrit presqu'exclusivement de graines. Elle apprécie particulièrement les pissenlits, l'oseille, le pâturin et les graines de chardon, mais en consomme bien d'autres. Quelques insectes complètent le régime. Elle recherche sa nourriture au sol ou dans l'herbe. Elle fréquente aussi les laisses de mer.

Reproduction nidification

Linotte à bec jaune
juvénile

Le nid est construit au sol, dans la bruyère ou d'autres herbes. La femelle pond 4 à 6 œufs qui sont couvés pendant une période de 12 à 13 jours. La plupart des couples assurent une seconde nichée dont le succès dépend beaucoup des ressources alimentaires.

Distribution

Linotte à bec jaune
♀ adulte

La Linotte à bec jaune est une espèce eurasiatique. On lui connaît 8 sous-espèces. La ssp nominale "flavirostris" occupe la côte occidentale scandinave, à l'est jusqu'au début de la côte russe. Elle hiverne autour de la Mer du Nord, poussant en France jusqu'à la Manche, autour du sud de la Baltique en s'avançant sur le continent jusqu'en Europe centrale (Tchéquie, Slovaquie et même Hongrie). La ssp "pipilans" occupe l'Irlande du Nord et le nord de l'Angleterre. Elle hiverne sur la côte sud anglaise.
La ssp "brevirostris" est caucasienne. Son aire déborde sur le sud de la Russie, le nord de l'Iran et le nord-est de la Turquie. Cette ssp est résidente, ne faisant le cas échéant que des déplacements altitudinaux. Les autres ssp sont continentales et asiatiques.

Menaces - protection

Linotte à bec jaune
♂ adulte plum. internuptial
Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

La Linotte à bec jaune n'est pas menacée au niveau spécifique. Sa répartition est vaste et elle est localement commune. Cependant, la population britannique a décliné sévèrement au cours des dernières décennies, visiblement pour des questions de modification des habitats.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Linotte à bec jauneFiche créée le 30/01/2005 par
partiellement réécrite le 13/12/2020 par
publiée le - modifiée le 24-12-2020
© 1996-2021 Oiseaux.net