Mésange boréale

Poecile montanus - Willow Tit

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Paridés

  • Genre
    :

    Poecile

  • Espèce
    :

    montanus

Descripteur

Conrad von Baldenstein, 1827

Biométrie
  • Taille
    : 12 cm
  • Envergure
    : 17 à 20 cm.
  • Poids
    : 9 à 12 g
Longévité

9 ans

Distribution

Distribution

Description de la famille

Les paridés sont des passereaux corpulents de taille petite à moyenne. La couleur de leur plumage résulte essentiellement de la combinaison de jaune, rouge, bleu, noir et blanc. Les parties colorées sont d'habitude bien tranchées et dépourvues de stries ou taches. Leur bec est droit, assez cou... lire la suite

Description identification

Mésange boréale
adulte
Mésange boréale
adulte

Le groupe des mésanges comporte chez nous deux espèces assez proches physionomiquement et qui peuvent être confondues, les Mésanges nonnette et boréale. Nous envisagerons les identifications en regard des deux taxons. Comme souvent, la voix est le meilleur critère distinctif. On le verra au chapitre suivant.
La Mésange boréale est forte de 14 sous-espèces qui présentent des différences de plumage assez marquées. Aussi, nous insisterons sur celle qui nous concerne en France en plaine, la ssp rhenanus.
[entre crochets, la contrepartie chez la nonnette].
La tête porte une calotte noire qui englobe l'œil noir et qui se poursuit sur la nuque. Chez l'adulte, ce noir est mat [noir brillant, comme lustré]. Les côtés de la tête, du bec à la nuque, sont blancs [une ligne souvent assez nette sépare les joues blanches de l'arrière roussâtre]. Une bavette noire souvent élargie vers le bas et mal délimitée occupe le menton [bavette petite, bien délimitée]. La gorge est blanche. Le bec est tout noir [petite tache claire à la commissure]. Les parties supérieures, corps et couvertures alaires, sont d'un brun nuancé de gris, assez sombres et froides [un peu plus claires]. Les parties inférieures sont teintées de roussâtre, en particulier au niveau du poignet et des flancs [parties inférieures moins rousses]. Les rémiges et les rectrices sont noirâtres avec de fins liserés clairs, ceux-ci élargis et formant une nette zone plus claire sur les secondaires de l'aile fermée [pas de zone plus claire sur les secondaires]. Les pattes sont grises.
Enfin, un critère de bagueur qui ne peut être apprécié qu'oiseau en main, l'extrémité de la queue. Elle est assez arrondie chez la boréale, avec plus de 4 mm entre les rectrices centrales et les externes [peu arrondie, moins de 4 mm].
La ssp nominale montanus du Jura et des Alpes est globalement plus pâle et plus grise.
Les jeunes peuvent être troublants. En effet, les côtés de la tête peuvent être teintés de chamois, la bavette moins évidente, les parties inférieures plus pâles, la commissure du bec plus pâle aussi. Autant dire qu'ils peuvent prêter à confusion avec la nonnette. Il faut donc être attentif aux cris.

Indications subspécifiques 14 sous-espèces

  • Poecile montanus montanus (se France to Romania, Bulgaria and Greece)
  • Poecile montanus kleinschmidti (Britain)
  • Poecile montanus rhenanus (nw France to w Germany, n Switzerland and n Italy)
  • Poecile montanus salicarius (Germany and w Poland to ne Switzerland and Austria)
  • Poecile montanus borealis (Scandinavia s to Ukraine)
  • Poecile montanus uralensis (se European Russia, w Siberia and Kazakhstan)
  • Poecile montanus baicalensis (ec and e Siberia, n Mongolia, n China and n Korea)
  • Poecile montanus anadyrensis (ne Siberia)
  • Poecile montanus kamtschatkensis (Kamchatka Pen. and n Kuril Is.)
  • Poecile montanus sachalinensis (Sakhalin I. and s Kuril Is.)
  • Poecile montanus restrictus (Japan)
  • Poecile montanus songarus (se Kazakhstan to Kyrgyzstan and nw China)
  • Poecile montanus affinis (nc China)
  • Poecile montanus stoetzneri (ne China)

Noms étrangers

  • Willow Tit,
  • Carbonero montano,
  • chapim-montês,
  • Weidenmeise,
  • kormosfejű cinege,
  • Matkop,
  • Cincia alpestre,
  • talltita,
  • Granmeis,
  • sýkorka čiernohlavá,
  • sýkora lužní,
  • Fyrremejse,
  • hömötiainen,
  • mallerenga capnegra,
  • Votmeisa,
  • czarnogłówka (zwyczajna),
  • pelēkā zīlīte,
  • gorska sinica,
  • Пухляк,
  • コガラ,
  • 褐头山雀,
  • 褐頭山雀,

Voix chant et cris

Mésange boréale
adulte

La voix est essentielle pour confirmer une identification.
Les cris sont variés et rappellent un peu ceux de la nonnette, mais certains sont typiques. On peut noter des "psit, sit, pit, sitiu, sitiu dé dé dé dé, tsidé, piu piu piu,...". Le plus typique est un "sit sit tjé tjé tjé" avec les dernières syllabes nasales et de tonalité beaucoup plus basse.
Le chant, très typique consiste en la répétition 4 à 5 fois de la même note, "tsiu tsiu tsiu tsiu tsiu".

Habitat

Mésange boréale
adulte

Nous envisagerons seulement les habitats des deux sous-espèces présentes en France.
Les oiseaux des plaines du nord (rhenanus) recherchent les formations âgées des milieux humides, souvent proches de l'eau, vieille saulaie, aulnaie, ripisylve, vieilles peupleraies, écotones forêt feuillue/milieux aquatiques, plus rarement la forêt elle-même.
Les oiseaux d'altitude du Jura et des Alpes (montanus) occupent les forêts de conifères et ont une écologie différente.

Comportement traits de caractère

La Mésange boréale est donnée sédentaire, mais en hiver elle est moins liée au territoire et plus erratique. Elle fait des réserves de nourriture qu'elle dissimule dans des caches. pour l'hiver.
Elle s'aventure rarement dans les jardins, évitant la compagnie des hommes, probablement pour une question d'habitat. Elle ne s'approchera d'une mangeoire que si celle-ci est située près d'un bois.

Vol

Mésange boréale
adulte

Vol direct et onduleux.

Alimentationmode et régime

Mésange boréale
adulte

La Mésange boréale a un régime mixte comme toutes les mésanges. À la belle saison, elle consomme principalement des insectes et d'autres invertébrés, quelques petits fruits à l'occasion. À la mauvaise saison, elle passe à un régime granivore. C'est ce qui peut l'amener à la mangeoire.

Reproduction nidification

Mésange boréale
adulte

La femelle de la Mésange boréale construit son nid en creusant avec son bec un trou dans du bois sénescent ou mort. Elle y amasse des matériaux hétéroclites dont bien sûr des copeaux de bois. La coupe est tapissée d'herbes, de plumes et de poils. Elle y dépose sa ponte de 6 à 9 œufs blancs tachetés de roux qu'elle couvera seule pendant presque 2 semaines. Les jeunes s'envolent au bout de 17 à 19 jours.
Elle n'élève qu'une nichée par an.

Distribution

Mésange boréale
adulte plum. internuptial

La Mésange boréale a une aire de distribution qui s'étend sur toute l'Eurasie, des Îles britanniques à l'extrême orient russe, aux latitudes tempérées et boréales. 14 sous-espèces se partagent cette aire immense. Elle n'aime pas les climats chauds, à commencer par le climat méditerranéen. C'est ainsi qu'elle est absente d'Espagne, de la majorité de l'Italie et de la Grèce, de la Turquie, d'Asie centrale, etc. Au contraire, elle s'avance jusqu'au nord de la Scandinavie et en Sibérie.
En France, la ssp rhenanus se trouve en plaine au nord du pays et la ssp nominale montanus occupe les montagnes de l'est.

Menaces - protection

Mésange boréale
adulte plum. internuptial
Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

L'espèce, de par l'étendue de sa répartition, n'est pas globalement menacée.
Il est démontré que le ramassage du bois mort dans les zones humides où il pourrit restreint considérablement les possibilités de nidification de la Mésange boréale qui l'affectionne pour y creuser son nid.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Mésange boréaleFiche créée le 30/11/2003 par
partiellement réécrite le 21/11/2020 par
publiée le - modifiée le 22-11-2020
© 1996-2021 Oiseaux.net