Minla à queue rousse

Minla ignotincta - Red-tailed Minla

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Léiothrichidés

  • Genre
    :

    Minla

  • Espèce
    :

    ignotincta

Descripteur

Hodgson, 1837

Biométrie
  • Taille
    : 15 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 9 à 21 g
Distribution

Distribution

Description identification

Minla à queue rousse
♂ adulte
Minla à queue rousse
♂ adulte

Chez le mâle, la tête est noire avec un très long sourcil blanc qui s'étire des lores jusqu'au bas de la nuque. En ce qui concerne le reste des parties supérieures, le dos est brun-chocolat, les ailes sont noires avec des pointes blanches et une bordure extérieure cramoisie. La queue a une bordure et une extrémité cramoisies, il y a une longue tache blanche à la base des rectrices centrales.
Pour le dessous, le menton et la gorge sont blanchâtres, le reste est jaune clair.
La femelle ressemble à son partenaire mais le dos présente une couleur brun-olive. Le rouge des ailes et de la queue, le jaune des parties inférieures est plus pâle. Quand elle se déplace dans les grands arbres, la queue paraît en comparaison plus longe et plus étroite, rappelant par son apparence celle d'une Mésange à tête rousse (Aegithalos concinnus). Les autres sous-espèces se distinguent par la nuance de couleur du dos et du dessous. La race sini est la plus originale, avec ses flancs gris striés et son plus long bec.

Indications subspécifiques 4 sous-espèces

  • Minla ignotincta ignotincta (c and e Himalayas to sw China and se Myanmar)
  • Minla ignotincta mariae (s China and n Indochina)
  • Minla ignotincta sini (se China)
  • Minla ignotincta jerdoni (c and sc China)

Noms étrangers

  • Red-tailed Minla,
  • Minla colirroja,
  • Rotschwanzsiva,
  • rőtfarkú minla,
  • Roodstaartminla,
  • Minla codarossa,
  • Rödstjärtad minla,
  • Rødhaleminla,
  • minla červenochvostá,
  • timálie rudoocasá,
  • Rødhalet Minla,
  • kirjominla,
  • minla celluda,
  • kolorzyk rdzawosterny,
  • sarkanastes minla,
  • Краснохвостая минла,
  • アカオコバシチメドリ,
  • 火尾希鹛,
  • 火尾希鶥,

Voix chant et cris

Le chant est une série bizarre de notes grinçantes et stridentes qui portent loin et qui durent plusieurs secondes en raison de leur répétition. Les 2 premières notes sont plus hautes : "wi ti wi-wu" ou "si-swéé-swéééúúúú". Ali et Ripley le décrivent comme un "twiyi twyiiwiwi" dont le notes sont sonnantes.
Le répertoire de cris est assez vaste, plusieurs expressions sont répertoriées : des "wih-wih-wih-wih..." en sourdine, des "yih-yih-yih-yih" plus forts, et toute une combinaison de "whit" et de "witti-wi-wrrh" ressemblant à ceux d'une mésange.

Habitat

Les Minlas à queue rousse fréquentent les forêts d'arbres à larges feuilles permanentes. On peut également les apercevoir dans des boisements mixtes de feuillus et de conifères composés généralement de pins et d'arbres à feuilles caduques. On les trouve aussi dans les parcelles de chênes et de rhododendrons. Dans le centre du Laos, ces petits passereaux occupent des zones boisées dominés par des bois de Siam (Fokienia)
Dans le sous-continent indien, ces oiseaux sont visibles principalement entre 1 570 et 3 400 m d'altitude. Au Bhoutan, ils sont supposés se reproduire entre 1 800 et 3 200 mètres, mais ils descendent plus bas dans les vallée, entre 800 et 2 900 mètres pendant la saison hivernale. En ce qui concerne les autres pays, ils vivent de 1 000 à 3 000 mètres en Chine et de 470 à 2 900 m dans l'Asie du Sud-Est.

Comportement traits de caractère

Les Minlas à queue rousse sont des oiseaux arboricoles et grégaires, ils ont des mœurs assez similaires à celles de leurs autres congénères. La majorité du temps, on peut les apercevoir en bandes atteignant souvent des tailles considérables. Ces rassemblements mixtes regroupent des yuhinas, des allotries, des mésanges et des nectariidés. Ils peuplent les sommet des arbres et les hautes branches qui composent la canopée.
A ces hauteurs, ils adoptent des postures acrobatiques, se mettant la tête à l'envers ou se perchant à la perpendiculaire d'une branche. Ils fouillent dans les feuillages à la manière des mésanges mais ils paraissent moins dynamiques dans leurs mouvements. Parfois, ils sautillent brièvement sur les banches moussues à la façon des grimpereaux ou des sittelles, recherchant méthodiquement leurs proies.

Alimentationmode et régime

Les Minlas à queue rousse se nourrissent presque exclusivement d'insectes et leurs larves. Cependant, ils complètent leur menu avec des graines et quelques matières végétales. Lorsqu'ils se nourrissent, ils sont parfois tellement nombreux qu'ils forment de véritable vagues.

Reproduction nidification

La saison de nidification a lieu d'avril à juin. Le nid est une magnifique bourse en forme de coupe profonde, elle est suspendue à la fourche d'un arbre à une hauteur d'environ 2 ou 3 mètres au-dessus du sol. Il est construit avec des petites racines et de la mousse, ses parois et son intérieur sont garnis avec des radicelles et du crin animal. Certains grands arbres peuvent parfois héberger les nids à une grande hauteur au-dessus du sous-bois.
La ponte contient 2 à 4 œufs, de couleur bleu pâle avec des marques et des taches noires ou brun rougeâtre, formant généralement un anneau sur la partie la plus large de la coquille. La taille moyenne des œufs est de 20 millimètres sur 14. Aucune information n'est fournie sur la durée d'incubation et la date d'envol.

Distribution

Les Minlas à queue rousse sont originaires du continent asiatique, du Népal et du nord-est de l'Inde jusqu'en Chine Méridionale en passant par le Laos et le nord du Vietnam. Il y a officiellement 4 sous-espèces :
M. i. ignotincta - du centre du Népal jusqu'au Bhoutan, collines du nord-est de l'Inde (excepté Meghalaya), Chine du Sud, (sud-est du Xizang, ouest et nord-ouest du Yunnan), ainsi que le nord, l'ouest le sud-est du Myanmar.
M. i. mariae - centre et sud-est du Yunnan (Chine), est du Laos et ouest du Vietnam (du sud au centre du Annam).
M. i. jerdoni - sud-centre de la Chine (Sud-Centre Sichuan, nord, centre et est du Guizhou, Sud-Hunan, Nord-Est-Guangxi).
M. i. sini - montagnes du Yao Shan, dans l'est du Guangxi (sud-est de la Chine).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Le Minla à queue rousse n'est pas globalement menacé. Sur le sous-continent indien, du Népal aux collines du nord-est, en passant par le Bengale Occidental, il est même assez commun. L'espèce a une santé assez florissante au Myanmar, au Vietnam et en Chine Méridionale. D'après Birdlife, elle est en léger déclin, mais elle peut être classée comme de préoccupation moindre (LC).

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Minla à queue rousseFiche créée le 24/05/2016 par
publiée le - modifiée le 2016-05-24 16:06:25 © 1996-2019 Oiseaux.net