Nestor kéa

Nestor notabilis - Kea

Systématique
  • Ordre
    :

    Psittaciformes

  • Famille
    :

    Strigopidés

  • Genre
    :

    Nestor

  • Espèce
    :

    notabilis

Descripteur

Gould, 1856

Biométrie
  • Taille
    : 48 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    :
Longévité

14 ans

Distribution

Distribution

Description identification

Nestor kéa
adulte
Nestor kéa
adulte

Chez le Nestor kéa, la tête est brun-olive, les plumes du capuchon sont finement striées de noir. Les couvertures auriculaires et les lores présentent une couleur brun sombre plus unie. Les plumes de la nuque sont légèrement plus jaunâtres avec des liserés bruns. Le manteau et les couvertures alaires sont vert-bronze avec des stries noirâtres et des bordures en forme de croissant. Le dos et le croupion sont rouge-orange avec des pointes sombres. Les rémiges, les primaires et les grandes couvertures sont infiltrées de bleu-turquoise. Les filets intérieurs des primaires sont barrés de jaune-citron. Les couvertures sous-alaires et les axillaires sont rouge-orange, contrastant avec les plumes de vol qui sont barrées de jaune. Les parties inférieures sont brun-olive clair avec des bordures sombres. Les sous-caudales sont infiltrées de bleu. Le bec et la cire sont noir brunâtre, ornés de quelques vibrisses. Les iris sont brun foncé. Les pattes sont gris brunâtre.
Les mâles sont plus grands et possèdent une mandibule supérieure plus longue que les femelles. Les juvéniles ont un croupion plus vert, une cire et un anneau orbital jaunes, une tache jaune à la base de la mandibule inférieure et des pattes jaunâtres. Toutes ces parties nues jaunes disparaissent au bout de 2 ans chez la femelle et 3 ans chez le mâle.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Kea,
  • Kea,
  • Papagaio-da-nova-zelândia,
  • Kea,
  • kea,
  • Kea,
  • Kea,
  • Kea,
  • Kea,
  • nestor kea,
  • nestor kea,
  • Kea,
  • kea,
  • kea,
  • (nestor) kea,
  • Кеа,
  • ミヤマオオム,
  • 啄羊鹦鹉,
  • 啄羊鸚鵡,

Voix chant et cris

Nestor kéa
adulte

Lorsqu'il est en vol, le Nestor kéa émet un "keaaaa" qui s'étire en longueur et qui se termine par une sorte de chevrotement. À terre ou quand il est en compagnie d'autres congénères, il produit des notes plus douces et des murmures. Son répertoire ne présente pas la même musicalité que celui du Nestor kaka (Nestor meridionalis).

Habitat

Les Nestors kéas vivent de 600 à 2 400 m d'altitude. On les trouve couramment à proximité des habitations et des sites touristiques.

Néanmoins, leur habitat principal se situe au niveau de la ligne des arbres entre 950 et 1 400 m. Ils marquent une certaine préférence pour les vallées encaissées dont les parois sont recouvertes de forêts de hêtres (nothofagus cliffortioides). À de plus hautes altitudes, on peut les observer dans les broussailles subalpines. Les Nestors kéas sont endémiques de l'île méridionale de Nouvelle-Zélande. Leur aire morcelée borde la côte ouest, de Nelson jusqu'au Fiordland National Park. L'espèce est considérée comme monotypique.

Comportement traits de caractère

Nestor kéa
adulte

Le Nestor kéa est un oiseau familier et curieux, qui se laisse souvent approcher. Il aime bien vivre près des habitations et ressentir la présence humaine.

Nestor kéa
adulte
Son comportement espiègle et sa vive intelligence lui ont valu le titre de "clown des montagnes". Il fait la joie des touristes, ce qui compense en partie sa mauvaise réputation injustifiée (cf rubrique alimentation). Pendant la période de nidification, le couple est l'unité sociale de base, mais le reste de l'année, c'est une espèce très grégaire qui vit en groupes familiaux et se nourrit en bandes de 30 à 40 oiseaux, souvent dans les décharges.

Les mâles sont polygames, chacun semblant se constituer un harem de 4 femelles environ. Les mâles dominants ne sont pas forcément les plus âgés. L'établissement d'une hiérarchie passe par un conflit assez âpre entre les différents géniteurs. Les adultes dominent souvent les subadultes mais il arrive également qu'un juvénile soit dominant par rapport à un adulte. Les Nestors kéas établissent des territoires qui sont variables en taille. Ces derniers peuvent se superposer à la périphérie mais le noyau ou la partie centrale située à proximité du nid demeure un espace inviolable qui est défendu avec agressivité. Pendant la saison de nidification, les oiseaux nicheurs sont résolument sédentaires, ne s'éloignant jamais à plus d'un kilomètre du nid. Par contre, les non-nicheurs sont très mobiles et certains oiseaux ont été repérés à plus de 60 km du lieu où ils avaient été bagués.

Vol

Les Nestors kéas sont de puissants voiliers. Ils volent haut dans le ciel, bien au-dessus du fond des vallées, en grandes bandes bruyantes qui semblent se jouer des courants.

Alimentationmode et régime

Pendant la période estivale, les Nestors kéas peuvent être actifs, même pendant la nuit. En hiver, ils descendent à des altitudes plus modestes en dessous du niveau d'enneigement.

Nestor kéa
adulte
Certains groupes choisissent de demeurer dans les montagnes près des stations de ski. Ils ont un régime principalement végétarien et ils recherchent leur nourriture à la fois dans les arbres et à terre. Leur menu comprend des feuilles, des bourgeons, des racines, des graines, des baies, des fleurs, du nectar ainsi que des insectes. Les mâles dominants sont connus pour rechercher leur nourriture dans les campings et près des parcs de stationnement. Ils sont aussi connus comme charognards, exploitant les carcasses de moutons abandonnées dans les décharges, surtout quand la nourriture végétale vient à manquer en hiver. Mais contrairement à ce qui a longtemps été cru, ils ne s'attaquent jamais à des ovins en bonne santé.

Reproduction nidification

Chez les Nestors kéas, de forts liens conjugaux et une grande fidélité au site de nidification sont les deux règles de base, se manifestant par le fait que le nid met souvent plusieurs années avant d'être achevé.

Nestor kéa
adulte
Néanmoins, des mâles non-appariés peuvent visiter le nid et des accouplements hors-couples peuvent intervenir. La période de reproduction se déroule de juillet à janvier. La femelle dépose entre 2 et 4 œufs de couleur blanche dans un terrier ou dans une cavité de souche qui sont garnis de quelques brindilles, de feuilles et de mousses. Le site est souvent situé à la base d'une saillie rocheuse, mais quelques blocs de pierre placés au-dessus de la ligne des arbres peuvent également convenir. Les œufs sont déposés à quelques jours d'écart et la femelle couve seule pendant une durée qui varie de 21 à 28 jours. Pendant ce temps, le mâle monte la garde à proximité et se charge de ravitailler sa compagne. Au départ, il apporte la nourriture suffisante pour approvisionner également la couvée, mais au bout de quelques semaines, la femelle quitte le nid pour pouvoir l'assister dans sa tâche.

Les poussins, revêtus d'un duvet blanc, prennent leur envol au bout de 13 ou 14 semaines. Ils continuent à être alimentés par les parents pendant 4 à 6 semaines. En janvier et en février, immédiatement après la saison de nidification, les Nestors kéas on tendance à se rassembler en grandes bandes pouvant compter 50 individus ou plus.

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

La taille réelle de la population des Nestors kéas est difficile à estimer compte tenu de leur habitat et de leurs mœurs. Une estimation de 1985 donnait de 1 000 à 5 000 oiseaux, une autre évaluation de 1992 aboutissait au chiffre de 15 000. Cependant, la forte présence des Nestors kéas autour des parkings, des décharges et des stations de ski conduit probablement à une vision erronée et optimiste de leur population réelle, qui semble en déclin. L'IUCN donne un effectif réel de 4 000 oiseaux, en diminution. Un temps persécutée par les éleveurs qui croyaient que les oiseaux s'attaquaient à leurs troupeaux, l'espèce est maintenant protégée. Le Nestor kéa apparaît en effet comme une espèce essentielle pour la dispersion des graines dans les éco-systèmes alpins de Nouvelle-Zélande.
Les menaces qui pèsent actuellement sur le Nestor kéa sont la prédation, surtout par les hermines, et les risques d'intoxication. Les actions récentes comportent le contrôle des populations de prédateurs et l'essai de répulsifs pour dissuader les oiseaux de consommer des substances toxiques, sans grand succès jusqu'à présent.
En raison de sa zone de présence limitée à l'ouest de l'île du Sud et de son faible effectif, l'espèce est classée EN (en danger) par le CITES.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Nestor kéaFiche créée le 23/07/2009 par
publiée le - modifiée le 06-05-2020
© 1996-2020 Oiseaux.net