Phragmite des joncs

Acrocephalus schoenobaenus - Sedge Warbler

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Acrocephalidés

  • Genre
    :

    Acrocephalus

  • Espèce
    :

    schoenobaenus

Descripteur

Linnaeus, 1758

Biométrie
  • Taille
    : 13 cm
  • Envergure
    : 19 cm.
  • Poids
    : 10 à 13 g
Longévité

7 ans

Distribution

Distribution

Description de la famille

La famille des Acrocéphalidés est forte de 7 genres et 61 espèces de l'Ancien Monde, dont plusieurs éteintes. Les oiseaux ont un aspect de "fauvette" avec un profil fuyant et un long bec fin et droit d'insectivore. Un trait sombre barre souvent l'oeil. Leur plumage est discret, dans les bruns ou... lire la suite

Description identification

Phragmite des joncs
adulte
Phragmite des joncs
adulte plum. nuptial

Le Phragmite des joncs est un petit passereau paludicole proche des rousserolles dont il porte le nom de genre Acrocephalus. Il en a l'allure avec le bec fin pointant en avant de la tête (Acrocephalus=tête pointue) et la queue cunéiforme (en forme de coin=rectrices centrales plus longues et pointant vers l'arrière). Alors que les rousserolles ont le plumage uni, les phragmites l'ont rayé.
C'est la tête qui attire tout de suite l'attention. Elle montre 2 longs et larges sourcils blancs légèrement roussâtres, entourés chacun de 2 bandeaux brun-noirâtre, le supérieur bordant la calotte, elle-même marquée de lignes brun-noir, le second, moins marqué, partant du bec et passant par les yeux sombres, eux-mêmes cerclés de blanc. Le bec est brun, avec la mandibule teintée de rose. Ceci suffit à l'identification de l'espèce. Attention néanmoins à la confusion possible avec l'autre phragmite, le P. aquatique de l'est de l'Europe ainsi qu'avec la Lusciniole à moustaches, plus méridionale (voir leurs fiches respectives).
Autrement, on peut encore noter le manteau brun clair rayé en long de brun sombre, le bas du dos et le croupion bruns avec une nette nuance rousse (surtout visible en vol ou pendant la toilette), les ailes et la queue dans les mêmes tons que le manteau.
Les parties inférieures sont blanc roussâtre mais avec la gorge plus claire et plus rousses à la poitrine (formant comme un collier pectoral) et sur les flancs et les sous-caudales. Les pattes sont grises.
Le juvénile est plus roux et comme moucheté sur la poitrine.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Sedge Warbler,
  • Carricerín común,
  • felosa-dos-juncos,
  • Schilfrohrsänger,
  • foltos nádiposzáta,
  • Rietzanger,
  • Forapaglie comune,
  • sävsångare,
  • Sivsanger,
  • trsteniarik malý,
  • rákosník proužkovaný,
  • Sivsanger,
  • ruokokerttunen,
  • Europese Vleisanger,
  • boscarla dels joncs,
  • Síkjasöngvari,
  • rokitniczka,
  • ceru ķauķis,
  • bičja trstnica,
  • Камышёвка-барсучок,
  • スゲヨシキリ,
  • 水蒲苇莺,
  • 水蒲葦鶯,

Voix chant et cris

Phragmite des joncs
adulte plum. nuptial

Le cri est dur et rapeux "tet tet trrr tet trrr trrr tet...".
Le chanteur chante perché sur une tige de plante palustre, occasionnellement en vol nuptial.
Le chant est un babil précipité alternant syllabes sifflées et grattées, certaines rappelant le cri roulé. Il peut inclure des imitations.
Voix à écouter à l'adresse suivante
https://xeno-canto.org/species/Acrocephalus-schoenobaenus

Habitat

Phragmite des joncs
adulte plum. nuptial

L'habitat de nidification n'est jamais loin de l'eau. On le trouve autour des plans d'eau et le long des cours d'eau. il laisse la phragmitaie pure aux Rousserolles turdoïdes et effarvattes et occupe plutôt les marges extérieures exondées riches en typhas, carex et autres plantes palustres et incluant des buissons de saules.
En halte migratoire, il peut fréquenter d'autres milieux de hautes herbes comme les friches herbacées, les mégaphorbiaies, les fossés enherbés,...

Comportement traits de caractère

Phragmite des joncs
1ère année

À part l'installation sur le territoire défendu de la voix par le mâle et les ébats pré-nuptiaux, les phragmites sont plutôt des oiseaux discrets qui se fondent dans leur environnement herbacé.

Phragmite des joncs
adulte plum. nuptial
Si l'on pénètre leur territoire, on aura droit à leurs cris d'inquiétude et de réprobation.
Du fait de leur régime insectivore et des capacités limitées du milieu, les couples sont territoriaux et défendent leur territoire contre les intrus de la même espèce, le mâle de la voix, et par des poursuites si nécessaire..

Vol

Phragmite des joncs
adulte

Le Phragmite des joncs est un grand migrateur allant passer l'hiver en Afrique au-delà du Sahara. Il n'est donc pas étonnant de lui voir au posé de longues ailes pointant vers l'arrière (8 pointes de rémiges primaires visibles) disant sa capacité de vol au long cours.

Phragmite des joncs
adulte

Nos phragmites transitent surtout par le Détroit de Gibraltar.
Au moment de l'installation et de la nidification, le mâle effectue occasionnellement un vol nuptial chanté au-dessus du territoire pour en affirmer sa possession en jouant de la queue et des ailes. Ce que ne pratiquent pas les rousserolles.

Alimentationmode et régime

Phragmite des joncs
adulte plum. nuptial

Le Phragmite des joncs, comme tous les passereaux au bec fin, est essentiellement insectivore, mais pas au sens strict.

Phragmite des joncs
1ère année
En effet, en plus des insectes, majoritaires, il consomme d'autres invertébrés tels que d'autres arthropodes (araignées, opilions, mille-pattes, etc) et de petits mollusques gastéropodes. Plus avant en saison ainsi qu'en hivernage en Afrique, il consomme de petites baies. Les insectes consommés peuvent être de belle taille comme certains odonates, orthoptères ou lépidoptères.

Reproduction nidification

Phragmite des joncs
adulte plum. nuptial

En Europe moyenne, l'arrivée sur les lieux de reproduction a surtout lieu en seconde quinzaine d'avril.

Phragmite des joncs
adulte plum. nuptial
Une fois le territoire établi et le couple apparié, la femelle se met à construire le nid dans la végétation palustre hors d'eau, contrairement aux rousserolles. Le nid est bien de type "Acrocephalus" mais moins bien soigné que celui des rousserolles. Il est accroché dans une touffe herbacée ou à la base d'un buisson dense, entre 0,4 et 1 m de hauteur. Il est fait d'herbes, de tigelles et de feuilles, d'un peu de mousse, le tout tenu et accroché par du fil d'araignée. La femelle y pondra 4 à 6 œufs, à raison d'un chaque matin, que la femelle incubera 13 à 15 jours une fois la ponte complète. Le couple nourrira les jeunes au nid une 15e de jours puis encore une 15e de jours une fois les jeunes hors du nid jusqu'à leur émancipation à l'âge d'un mois environ.
Il n'y a pas de seconde ponte. Les oiseaux ont tout l'été pour se refaire une bonne condition avant le retour vers l'Afrique qui débute en septembre.

Distribution

Phragmite des joncs
adulte

L'aire de reproduction du Phragmite des joncs s'étend de la façade Atlantique aux plateaux de Sibérie centrale exclus et du nord de la Scandinavie et de la Russie au sud de l'Europe, Espagne et sud de l'Italie exclus. Au sud-est, la limite passe par la Turquie, le Caucase et le Kazakhstan. L'espèce est la plus commune aux latitudes moyennes.
L'aire d'hivernage est subsaharienne, allant du Sénégal à l'Éthiopie au nord et jusqu'à l'Afrique du Sud.
Le passage se fait surtout par Gibraltar et le Bosphore.

Menaces - protection

Phragmite des joncs
adulte plum. nuptial
Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

L'espèce est encore nombreuse, donc non listée "menacée" mais elle a décliné récemment dans l'ouest de l'Europe, probablement en partie du fait des épisodes de sécheresse sur les terres d'hivernage africaines.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Phragmite des joncsFiche créée le 08/02/2024 par
publiée le - modifiée le 2008-02-08
© 1996-2024 Oiseaux.net