Pinson du Nord

Fringilla montifringilla - Brambling

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Fringillidés

  • Genre
    :

    Fringilla

  • Espèce
    :

    montifringilla

Descripteur

Linnaeus, 1758

Biométrie
  • Taille
    : 16 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 23 à 29 g
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les Fringillidés (fringilles dans le langage courant) sont des passereaux de taille petite à moyenne (9 à 25 cm de longueur). Leur plumage est extrêmement variable et souvent haut en couleurs. Leur bec court et conique est adapté à un régime granivore, mais non exclusif. Ils occupent des mili... lire la suite

Description identification

Pinson du Nord
♂ adulte plum. nuptial
Pinson du Nord
♀ adulte plum. transition

Le Pinson du Nord a la taille du Pinson des arbres, oiseau commun qui sert de référence. C'est en principe une espèce qui ne pose pas de problème d'identification. Il y a un dimorphisme sexuel comme c'est habituel chez les fringilles. L'espèce est monotypique, c'est à dire qu'il n'y a pas de sous-espèces.
Le mâle adulte nuptial se reconnaît au capuchon noir qui lui couvre la tête et se poursuit sur le manteau et le haut du dos et à la belle teinte orange qui couvre la gorge et le haut de la poitrine et déborde sur les ailes. Le croupion blanc, critère déterminant, ne se voit bien qu'en vol. Enfin, le cri typique qu'on verra au chapitre suivant. Cela suffit à l'identification. On peut noter accessoirement le ventre et les sous-caudales blancs, les flancs tachetés de noirâtre, l'œil sombre, le bec noir et les pattes rosâtres.
En hiver, comme on peut le voir en hivernage chez nous, le mâle a perdu le noir de la tête et du dessus et ressemble à une femelle. En effet, les plumes de ces zones sont ourlées de brunâtre et terminées de brun-gris. Les côtés et l'arrière du cou sont gris. Le bec devient jaune-citron à la base. Par rapport à une femelle, la teinte orange reste plus vive et la tête plus sombre. L'œil est entouré d'un cercle oculaire beige complet ou non.
La femelle adulte ressemble au mâle en hiver. La teinte orange est toutefois moins prononcée. La face et les côtés de la tête sont plus unis et plus pâles, brun-beige, ce qui fait que les lignes noirâtres des côtés de la calotte se prolongeant sur la nuque sont plus visibles. Les côtés et l'arrière du cou sont gris. Le bec est jaune, plus ou moins assombri au bout. En hiver, le plumage est très semblable. On peut simplement relever le bec plus pâle et les scapulaires marquées de noir.
Le juvénile est de type femelle, avec les tectrices des parties supérieures, de la calotte au dos, largement ourlées de beige-chamois. Cela donne à la calotte un aspect moucheté et au dessus du corps, un aspect écailleux. Ce plumage a disparu au moment de la migration post-nuptiale et n'est donc pas visible en Europe tempérée. Les jeunes oiseaux de 1er hiver sont très difficiles à distinguer des oiseaux plus âgés en hiver. Cela se joue à de petits détails que nous n'aborderons pas.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Brambling,
  • Pinzón real,
  • Tentilhão-montês,
  • Bergfink,
  • Fenyőpinty,
  • Keep,
  • Peppola,
  • Bergfink,
  • Bjørkefink,
  • pinka severská (ikavec),
  • pěnkava jikavec,
  • Kvækerfinke,
  • järripeippo,
  • pinsà mec,
  • Fjallafinka,
  • jer,
  • ziemas zubīte,
  • pinoža,
  • Юрок,
  • アトリ,
  • 燕雀,
  • นกจาบปีกอ่อนอกสีส้ม,
  • 花雀〔燕雀〕,

Voix chant et cris

Pinson du Nord
♂ adulte

Le cri habituel est un "tjeeeeh" nasillard très typique de l'espèce. C'est lui qui permet de repérer sa présence en toutes saisons. C'est le cri émis en vol. On note aussi des "keink keink..." de proximité. Le cri d'alarme près du nid est un "tsii" appuyé.
Le chant est une succession lente de "chuuuuu" un peu grinçants qui évoque immanquablement la phrase équivalente du verdier.

Habitat

Pinson du Nord
♂ adulte

En saison de nidification, le Pinson du Nord occupe les différents types de boisements du grand nord, la bétulaie, les forêts de conifères et mixtes, la ripisylve à aulne et sur la frange nord, les formations de saules et de Bouleaux nains.


En hivernage, c'est également un forestier dont la présence est déterminée par la fructification des arbres. Il adore les faînes et donc fréquente régulièrement les hêtraies. On le trouve aussi en chênaie-charmaie car il aime bien les graines de charme. En bordure des massifs forestiers, il peut aller se nourrir en compagnie d'autres fringilles sur les terres agricoles, en particulier dans les champs de maïs dont les grains non récoltés font son régal.
À cette saison, il forme toujours de grandes troupes qui vont passer la nuit dans de grands dortoirs nocturnes en forêt. Pour ce faire, les conifères sont particulièrement appréciés car ils protègent mieux les oiseaux des prédateurs.

Comportement traits de caractère

Le plus remarquable chez le Pinson du Nord, c'est son grégarisme. Dès la reproduction terminée, les familles se regroupent pour vaquer ensemble à leurs occupations.

Venu le temps de la migration post-nuptiale qui est tardive et se déroule surtout sur le mois d'octobre, les bandes de migrateurs déferlent vers le sud en troupes monospécifiques ou alors en troupes mixtes avec les Pinsons des arbres. Une fois dans la zone d'hivernage, les hivernants se regroupent encore jusqu'à former de grands rassemblements qui se concrétisent vraiment au niveau des dortoirs. Un beau dortoir peut compter plusieurs millions d'individus comme cela a été observé en Franche-Comté. Le jour, les oiseaux se dispersent dans les forêts, hêtraies surtout, dans un rayon de plusieurs 10es de km pour se nourrir. Le soir, les troupes convergent vers le dortoir où les évolutions de ces 10es de milliers d'oiseaux au-dessus de la forêt-dortoir sont très spectaculaires. Une photo de la galerie en témoigne. Bien sûr, cela attire les prédateurs, particulièrement les Accipiter.

Vol

Pinson du Nord
♀ 2ème

Vol typique de fringille, onduleux et rapide. Je rappelle que pour le distinguer du Pinson des arbres avec lequel il migre régulièrement, on dispose du cri et du croupion blanc.

Alimentationmode et régime

Pinson du Nord
♀ adulte

Le Pinson du Nord est insectivore et granivore suivant la saison. Sur les lieux de reproduction, il consomme de nombreux invertébrés terrestres de toutes sortes.

Pinson du Nord
♂ adulte plum. internuptial
Il chasse surtout dans la végétation ligneuse. Les jeunes sont nourris surtout de larves de diptères. Mais il est aussi granivore et les taxons dont il mange les graines sont aussi divers que les taxons animaux.
En migration et sur les lieux d'hivernage, il est évidemment essentiellement granivore et recherche les graines au sol. La graine la plus appétante pour lui est la faîne, la graine du hêtre, et lorsque la fructification des hêtres a été bonne, de nombreux pinsons peuvent se nourrir tout l'hiver en hêtraie.
Les graines d'autres arbres, charme, épicéa, érable, pin, tilleul, etc., sont également consommées en forêt. Mais l'oiseau n'est pas uniquement forestier. Il fréquente aussi les champs où sont disponibles des graines de céréales et autres qui ont échappé à la moissonneuse. Et les champs de maïs sont une aubaine pour lui comme pour d'autres granivores. Sa ration est d'environ 11 g de graines par jour.

Reproduction nidification

Pinson du Nord
juvénile

La saison de reproduction est tardive. Elle s'étale de mai à août. L'espèce est monogame et territoriale, ce qui ne laisse pas de surprendre quand on sait l'extrême grégarisme de la période inter-nuptiale.

Pinson du Nord
♂ adulte plum. internuptial
Le mâle territorial chante depuis un perchoir en évidence. Il parade devant la femelle en hérissant les plumes de la tête et en baissant les ailes pour exhiber les scapulaires orange et faire bouffer le croupion blanc.
À la femelle revient la nidification. Le nid est construit haut dans un arbre, feuillu ou conifère, jusqu'à 15 m de haut, dans une fourche ou contre le tronc, moins haut en saulaie-boulaie. C'est une structure assez lâche faite de brindilles, de tigelles et d'herbes sèches, de lanières d'écorce et de mousse, consolidée par de la toile d'araignée, avec du lichen sur l'extérieur comme matériau de camouflage. La coupe est tapissée de fibres végétales, de poils et plumes. La femelle pond de 5 à 7 œufs bleutés légèrement tachés de brun qu'elle incube pendant 11-12 jours, nourrie par le mâle. Le séjour au nid des jeunes, ravitaillés en insectes par les deux adultes, est de 13 à 14 jours. Rapidement après l'envol, la territorialité va s'estomper et les familles auront tendance à se regrouper.

Distribution

Pinson du Nord
♂ adulte plum. transition

Le Pinson du Nord niche de la Scandinavie à l'extrême est russe dans le continuum de forêts boréales.
C'est un grand migrateur dont l'aire d'hivernage est au sud et disjointe de l'aire de nidification, excepté sur le littoral atlantique scandinave plus doux. Les oiseaux hivernent en Europe de l'Ouest et du Sud, au Maghreb, en Asie mineure, au Moyen-Orient, du sud de la Mer Caspienne au massif himalayen, en Chine orientale et au Japon.

Menaces - protection

Pinson du Nord
♂ adulte plum. nuptial
Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Le Pinson du Nord est un oiseau commun des forêts du nord du continent et à ce titre, il n'est pas menacé.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Pinson du NordFiche créée le 02/12/2020 par
publiée le - modifiée le 03-12-2020
© 1996-2021 Oiseaux.net