Pipit des arbres

Anthus trivialis - Tree Pipit

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Motacillidés

  • Genre
    :

    Anthus

  • Espèce
    :

    trivialis

Descripteur

Linnaeus, 1758

Biométrie
  • Taille
    : 15 cm
  • Envergure
    : 25 à 27 cm.
  • Poids
    : 20 à 25 g
Longévité

8 ans

Distribution

Distribution

Description de la famille

Les Motacillidés sont des passereaux de taille petite à moyenne (11 à 24 cm), à longue queue et à longues pattes à doigts munis de longs ongles. Leur plumage est le plus souvent discret et cryptique, brun et strié par exemple. Quelques espèces exhibent des couleurs plus voyantes comme du noi... lire la suite

Description identification

Pipit des arbres
adulte
Pipit des arbres
juvénile

Le Pipit des arbres ne déroge pas à la règle "pipit" : petit passereau brun, rayé, arpentant le sol à la recherche de nourriture. L'identification d'un pipit peut être difficile et requiert une bonne vue et une bonne oreille.
Le Pipit des arbres est un grand migrateur qui n'est présent en Europe qu'à la belle saison, grosso modo d'avril à septembre, ce qui est déjà un caractère distinctif.
Comme c'est la règle chez les pipits, son plumage est cryptique, brun rayé dessus, clair dessous. Il n'y a pas de dimorphisme sexuel et les jeunes sont assez semblables aux adultes. S'il est aisé de l'observer en vol, particulièrement en vol nuptial, son plumage brun rayé lui assure un bon camouflage lorsqu'il évolue au sol dans la végétation. Il est alors très difficile à détecter.
Les parties supérieures sont d'un brun moyen et striées en long de brun sombre. Les ailes apparaissent de même teinte. Les couvertures moyennes bien sombres et largement bordées de blanc forment une barre alaire bien visible qui se détache du reste de l'aile. Les grandes rémiges tertiaires recouvrent presque totalement le reste de l'aile fermée.
Les parties inférieures blanc-crème sont teintées de roux et striées sur la poitrine et sur les flancs. La différence de taille entre les stries marquées de la poitrine et les fines stries des flancs est un bon caractère distinctif. Chez le farlouse par exemple, les stries des flancs sont aussi marquées que celles de la poitrine.
La tête présente une calotte brun sombre striée de clair. Les côtés sont brun clair. L'œil sombre, entouré d'un cercle oculaire blanc, se détache bien sur ce fond clair simplement coupé par un léger trait loral noir devant et un trait post-oculaire en arrière. Typiquement "pipit", des traits malaires noirs partant de la base de la mandibule rejoignent des taches noires sur les côtés du cou. Les pattes sont roses.
Le juvénile est nettement plus roussâtre, avec les dessins du plumage mieux marqués, particulièrement au niveau de la tête.

Indications subspécifiques 2 sous-espèces

  • Anthus trivialis trivialis (Europe to sw Siberia, n Iran and Turkey, e Kazakhstan, sc Siberia, Mongolia and nw China)
  • Anthus trivialis haringtoni (nw Himalayas)

Noms étrangers

  • Tree Pipit,
  • Bisbita arbóreo,
  • petinha-das-árvores,
  • Baumpieper,
  • erdei pityer,
  • Boompieper,
  • Prispolone,
  • trädpiplärka,
  • Trepiplerke,
  • ľabtuška hôrna,
  • linduška lesní,
  • Skovpiber,
  • metsäkirvinen,
  • Boomkoester,
  • piula dels arbres,
  • Trjátittlingur,
  • świergotek drzewny,
  • koku čipste,
  • drevesna cipa,
  • Лесной конёк,
  • ヨーロッパビンズイ,
  • 林鹨,
  • 林鷚,

Voix chant et cris

Pipit des arbres
adulte plum. nuptial

Le cri est un "psiiih" impur, souvent répété, émis au posé ou en vol, sur le territoire ou en migration.
Le chant est intraduisible. Il est émis en vol. C'est une suite rapide de syllabes sonores différentes, répétées avec un final allant decrescendo lors de la redescente vers le perchoir.
L'oiseau prend son envol d'un perchoir élevé, souvent d'un grand arbre, monte en ligne oblique puis égrène les notes de son chant varié ; ensuite, les pattes pendantes, la queue relevée, les ailes entrouvertes et tenues hautes, il redescend, toujours chantant, à son point de départ. La phrase finale du chant est très caractéristique. C'est un "ti.a-ti.a-ti.a-ti.a" très prononcé, de plus en plus étiré.
Inquiet, il émet des "siip" sonores tout en restant à couvert.
Au sol, l'oiseau reste silencieux.

Habitat

Pipit des arbres
adulte

Le Pipit des arbres est un oiseau des milieux semi-ouverts. Il se nourrit au sol dans les espaces dégagés mais a besoin d'arbres comme perchoirs.

Lors des haltes migratoires, il peut se passer d'arbres momentanément quand il se nourrit.
Sur les lieux de reproduction, on le trouve dans les espaces incultes semi-ouverts, par exemple les pelouses calcaires avec arbres et buissons, les pré-bois, certaines lisières forestières, les landes sèches, les jeunes plantations de conifères, ..., et ceci du niveau de la mer jusqu'à plus de 2 000 m d'altitude sur les reliefs.
Il a besoin du milieu ouvert pour se nourrir et des ligneux comme perchoirs refuges ou postes de chant. Mais contrairement au farlouse, il n'a pas vraiment d'attirance pour les cultures au passage. En revanche en Afrique, il les fréquente.

Comportement traits de caractère

Pipit des arbres
adulte

Comme les autres pipits, le Pipit des arbres est grégaire hors de la période de reproduction. En migration, il se déplace en petits groupes ainsi que sur les lieux d'hivernage africains.


En revanche, sur les lieux de reproduction, les couples se répartissent dans l'espace disponible sur une base territoriale, sans caractère colonial.
Les mâles fraichement arrivés, courant avril en Europe moyenne, commencent à donner de la voix lors des belles journées pour attirer une femelle. Ils se montrent alors très démonstratifs dans leurs évolutions aériennes.
Lorsqu'on pénètre sur le territoire, le pipit, perché dans un arbre, signale son inquiétude par des "siip" perçants et appuyés.

Vol

Pipit des arbres
adulte

Vol saccadé de motacillidé, avec des séquences de battements alternant avec de courtes pauses, ce qui rend leur vol un peu bondissant.

Alimentationmode et régime

Pipit des arbres
adulte

Le Pipit des arbres est un oiseau essentiellement insectivore. Les coléoptères comme les charançons sont particulièrement recherchés. En revanche, la part végétale du régime (graines et petites baies) est restreinte, en quantité et dans le temps.

Reproduction nidification

Pipit des arbres
adulte

La saison de reproduction s'étend chez nous de fin avril à la fin de l'été. Dans des conditions favorables, les couples peuvent entreprendre deux nichées successives.

Pipit des arbres
adulte

Le rôle du mâle au début est de défendre le territoire de la voix tandis que la femelle entreprend la nidification. Elle construit un nid au sol, à l'abri d'une touffe d'herbe le plus souvent. Ce nid est fait de brindilles et d'herbes sèches avec une assise de mousse souvent. La coupe est tapissée de crin végétal.
La femelle y pond 4 à 6 œufs qu'elle incube une petite quinzaine de jours. Les jeunes éclos seront une autre 15e de jours sous la dépendance des deux parents, au nid la première semaine. Puis ils se disperseront.

Distribution

Pipit des arbres
juvénile

Le Pipit des arbres se reproduit de l'Atlantique à l'est sibérien à des latitudes moyennes, avec un point fort européen à l'ouest de l'Oural, du nord de la Scandinavie au nord de l'Espagne.
Il hiverne en Afrique tropicale et équatoriale et sur le sous-continent indien, également dans des milieux herbacés de type savane ouverte avec arbres et buissons.

Menaces - protection

Pipit des arbres
adulte plum. nuptial
Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Oiseau encore commun, non menacé à l'heure actuelle.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Pipit des arbresFiche créée le 03/01/2024 par
publiée le - modifiée le 2008-03-11
© 1996-2024 Oiseaux.net