Quiscale merle

Quiscalus lugubris - Carib Grackle

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Ictéridés

  • Genre
    :

    Quiscalus

  • Espèce
    :

    lugubris

Descripteur

Swainson, 1838

Biométrie
  • Taille
    : 28 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 49 à 80 g
Longévité

15 ans

Distribution

Distribution

Description identification

Quiscale merle
♂ adulte
Quiscale merle
♀ adulte

Le Quiscale merle est un passereau de la famille des Ictéridés, de la taille d'un Merle noir, dont il a pris le nom aux Antilles françaises. Le dimorphisme sexuel est important. Le plumage du mâle adulte est noir brillant et irisé de reflets métalliques violets, verts ou bleu-acier. Son œil est jaune pâle. La longue queue cunéiforme forme un V très visible en vol mais perceptible aussi sur l'oiseau posé. La femelle est légèrement plus petite, d'un gris-brun plus ou moins foncé, avec une queue plus courte et moins triangulaire. La teinte du plumage de la femelle varie selon les sous-espèces, qui sont au nombre de huit : les femelles de la sous-espèce guadeloupensis sont les plus pâles, celles de la sous-espèce fortirostris les plus foncées, presque aussi sombres que les mâles, mais leur plumage est mat et n'a pas de reflet. La couleur varie aussi entre femelles de la même sous-espèce. Plus la couleur de la femelle est claire, moins son plumage est uniforme : chez la sous-espèce guadeloupensis présente en Guadeloupe et en Martinique, la gorge, le sourcil et le dessous sont gris clair tandis que le dessus est gris-brun moyen. L'œil de la femelle adulte est clair également, jaune comme celui du mâle ou blanc teinté de vert. Le juvénile est semblable à la femelle, sauf l'œil qui est sombre. Les jeunes femelles gardent l'œil sombre plus longtemps que les mâles. Le bec est noir, assez long, pointu et légèrement recourbé vers le bas. Les pattes sont gris sombre à noires. Au moment de la mue (septembre aux Antilles) toutes les plumes de la queue tombent en même temps, ce qui modifie la silhouette de l'oiseau de manière conséquente.

Indications subspécifiques 8 sous-espèces

  • Quiscalus lugubris lugubris (Trinidad, n Venezuela, the Guianas and ne Brazil)
  • Quiscalus lugubris guadeloupensis (nc Lesser Antilles)
  • Quiscalus lugubris inflexirostris (St. Lucia. c Lesser Antilles.)
  • Quiscalus lugubris luminosus (Grenadines and Granada. s Lesser Antilles. , Los Testigos (off ne Venezuela))
  • Quiscalus lugubris orquillensis (Los Hermanos. off ne Venezuela.)
  • Quiscalus lugubris insularis (Margarita I. and Los Frailes. off ne Venezuela.)
  • Quiscalus lugubris contrusus (St. Vincent. s Lesser Antilles.)
  • Quiscalus lugubris fortirostris (Barbados. s Lesser Antilles. , introduced to Antigua, Barbuda, St. Kitts (c Lesser Antilles))

Noms étrangers

  • Carib Grackle,
  • Zanate caribeño,
  • iraúna-do-norte,
  • Trauergrackel,
  • karibi csónakfarkú,
  • Caribische Troepiaal,
  • Gracula dei Caraibi,
  • karibbåtstjärt,
  • Sørgetrupial,
  • vlhovec karibský,
  • vlhovec karibský,
  • Caribergrackel,
  • pihaturpiaali,
  • quíscal del Carib,
  • wilgowron żałobny,
  • Траурный гракл,
  • コクロムクドリモドキ,
  • 辉拟八哥,
  • 加勒比擬八哥,

Voix chant et cris

Quiscale merle
♂ adulte plum. nuptial

Le Quiscale merle est un oiseau bruyant et bavard. Il chante en ébouriffant ses plumes. Le chant est variable suivant la sous-espèces : il est plus complexe chez la sous-espèce nominale (nord de l'Amérique du Sud) que chez les sous-espèces présentes aux Antilles. Il comprend 3 à 7 syllabes montantes et inclut des sifflements, des gloussements, parfois des sons ressemblant à des miaulements ou des ricanements.

Habitat

Quiscale merle

Le Quiscale merle fréquente les milieux ouverts et semi-ouverts (pâturages, lisières, bois peu denses, mangroves, zones côtières, maquis, plantations, palmeraies, parcs et jardins, zones urbaines et périurbaines). Aux Antilles, on le trouve à basse et moyenne altitude, alors qu'en Colombie, il vit jusqu'à 1 500 m (localement 3 000 m). On l'observe régulièrement en ville, y compris dans les plus grandes métropoles, comme Caracas au Venezuela.

Comportement traits de caractère

Quiscale merle
♂ adulte

Le Quiscale merle est un oiseau grégaire. On peut l'observer seul ou en couple, mais il est souvent vu en petit groupe.

Quiscale merle
♂ adulte
Le soir, les oiseaux se regroupent en dortoir, haut dans les arbres, formant des groupes bruyants pouvant atteindre 200 à 300 individus. L'espèce est sédentaire. C'est un oiseau audacieux et confiant, capable de rentrer dans les cuisines ou les restaurants pour trouver de la nourriture. Les Quiscales merles font fuir leurs éventuels prédateurs (mangoustes, chiens, hommes, etc.) en se regroupant pour les attaquer.

Vol

Quiscale merle
♂ immature

Vol direct aux battements rapides. Silhouette particulière.

Alimentationmode et régime

Quiscale merle
♂ adulte

Le Quiscale merle est omnivore. Il consomme entre autres des insectes, des graines, des baies, des fruits, des anolis et autres lézards, des grenouilles, des escargots, des crabes, des déchets.

Quiscale merle
♂ adulte
Il pille les nids d'autres espèces d'oiseaux pour se nourrir de leurs œufs et poussins (ce qui représente un risque pour certaines espèces vulnérables comme l'Oriole de la Martinique). Il se nourrit aussi sur les plages un peu à la manière des limicoles, en retournant les algues pour trouver des proies. Il squatte les terrasses et entre dans les restaurants et les cuisines pour trouver des restes de nourriture. Les stratégies et les habitudes alimentaires du Quiscale merle varient suivant les îles et les régions. En général il se nourrit au sol. Il apprécie les terrains dégagés comme les champs labourés et les terrains de golf. Il peut se nourrir en groupe avec d'autres Ictéridés tels que le Vacher luisant.

Reproduction nidification

Quiscale merle
adulte

La période de nidification varie suivant les régions. Aux Petites Antilles, elle a lieu de novembre à juillet (avec un pic de février à juillet). À Trinidad, la nidification se déroule de mai à septembre. Au Venezuela, la période la plus favorable se situe en juin-juillet. Les Quiscales merles sont monogames et très démonstratifs au moment de la parade nuptiale. Les mâles se pavanent au sol, bec pointé vers le ciel, se battent, chantent à tue-tête et poursuivent les femelles. Les individus des deux sexes effectuent des parades en relevant et déployant la queue, en secouant leurs ailes entr'ouvertes et en gonflant leur plumage.

Quiscale merle
adulte
Les Quiscales merles nichent souvent en petites colonies d'une dizaine de nids. Plusieurs nids peuvent cohabiter dans un seul gros arbre. La femelle se charge de la construction du nid, dans un arbre ou un palmier, à hauteur moyenne. Le nid est une coupe grossière, d'assez grande taille (diamètre externe 17 cm, hauteur 10 cm), faite d'un amas de brindilles et de paille sèche consolidée avec de la boue. En ville et dans les villages, les matériaux utilisés peuvent aussi être moins naturels : papier, tissu, lien en plastique, fil de pêche, bande magnétique, etc. La femelle pond 2 à 4 œufs verdâtres zébrés de virgules brun sombre ou noires. Elle les couve pendant 12 jours. Les poussins, nourris par les deux parents, quittent le nid au bout de 14 jours. Le nid peut être parasité par le Vacher luisant, mais les parents Quiscale merle sont assez habiles pour reconnaître l'œuf de l'intrus. Ils défendent le site de nidification contre des oiseaux plus gros, attaquant les rapaces, les hérons,... L'homme lui-même est attaqué.

Distribution

Quiscale merle
♀ adulte

Le Quiscale merle est résident à l'année dans la plupart des Petites Antilles, d'Anguilla à Grenade et Trinidad-et-Tobago. L'espèce aurait été introduite au début du XXe siècle sur certaines îles périphériques de son aire de distribution. En Amérique du Sud, l'espèce est présente en Colombie (moitié nord-est), au nord du Venezuela, au nord des Guyanes et au Brésil (dans le prolongement des Guyanes - zone côtière entre la Guyane française et l'embouchure de l'Amazone). En Colombie, l'espèce conquiert régulièrement de nouveaux territoires à la faveur des transformations liées à l'occupation humaine : depuis la région de l'Orénoque, à la frontière vénézuélienne, elle étend petit à petit son territoire et atteint maintenant l'ouest des Andes.

Menaces - protection

Quiscale merle
♀ adulte
Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

L'espèce n'est pas menacée actuellement. Elle est commune en Colombie et dans la plupart des Petites Antilles. Commune en Martinique, très commune en Guadeloupe, elle est bizarrement plus rare à Saint-Vincent, à la Dominique et à Montserrat, sans que l'on sache pourquoi. L'espèce s'adapte facilement aux milieux modifiés par l'homme, ce qui explique son expansion spectaculaire en Colombie durant les 20 dernières années. Elle occupe maintenant des régions situées à l'ouest des Andes et pourrait présenter un risque pour certaines espèces indigènes de ces régions.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Quiscale merleFiche créée le 01/03/2022 par
publiée le - modifiée le 08-03-2022
© 1996-2022 Oiseaux.net