Sizerin cabaret

Acanthis cabaret - Lesser Redpoll

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Fringillidés

  • Genre
    :

    Acanthis

  • Espèce
    :

    cabaret

Descripteur

Müller, PLS, 1776

Biométrie
  • Taille
    : cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : -
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les Fringillidés (fringilles dans le langage courant) sont des passereaux de taille petite à moyenne (9 à 25 cm de longueur). Leur plumage est extrêmement variable et souvent haut en couleurs. Leur bec court et conique est adapté à un régime granivore, mais non exclusif. Ils occupent des mili... lire la suite

Description identification

Sizerin cabaret
♂ adulte plum. nuptial
Sizerin cabaret
♀ adulte plum. nuptial

La distinction des différents taxons de sizerins est extrêmement difficile sur la seule base du plumage. Le lieu d'observation est un paramètre initial très important. À côté des phénotypes assez typiques, il y en a de nombreux autres qu'on a beaucoup de mal à associer à un taxon précis. En France, seul le Sizerin cabaret est nicheur et hivernant. Le Sizerin flammé est un hivernant rare et irrégulier. Un sizerin adulte se reconnaît à l'avant de la calotte rouge-vermillon et à la bavette noire. Le mâle nuptial a de plus du rose ou du rouge à la poitrine que n'a pas la femelle nuptiale, ou alors très atténué.
Le Sizerin cabaret est un peu plus petit que le flammé d'où son nom anglais de "lesser redpoll". Le mâle adulte nuptial est plus brun dessus, sans l'impression de givre que donne souvent le flammé. Le manteau n'a pas les "bretelles" blanchâtres du flammé, les deux lignes centrales sont simplement plus pâles que les autres qui sont chamois. Le croupion est moins pâle que celui du flammé, donc moins visible en vol. Il est teinté de rose et strié. La gorge, l'avant des joues et la poitrine sont d'un rose ou rouge plus ou moins prononcé, mais en plumage usé, ils peuvent être du même rouge-vermillon que la calotte. Les flancs sont plus ou moins striés de brun. Le bec jaune-paille est petit et bien conique. Les pattes sont rosâtres à brunâtres.
La femelle adulte nuptiale a la bavette légèrement plus grande que celle du mâle, mais surtout sa poitrine n'est jamais colorée comme chez le mâle. Tout au plus peut-on observer le cas échéant une légère teinte rose. Les flancs sont marqués de stries brunes sur fond roussâtre.
Le juvénile est difficile à identifier, sauf au cri, s'il n'est pas en compagnie d'adultes. Sa tête est dénuée de noir et de rouge. La calotte est striée de brun-noir. Les parties supérieures sont chamois et striées de brun sombre et de blanchâtre. La barre alaire est roux chamois. Les parties inférieures sont roussâtres et fortement striées de brun sombre sur la poitrine et les flancs. Le bec est brunâtre.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Lesser Redpoll,
  • Pardillo Alpino,
  • pintarroxo-pequeno,
  • Alpenbirkenzeisig,
  • barna zsezse,
  • Kleine Barmsijs,
  • Organetto minore,
  • brunsiska,
  • Brunsisik,
  • stehlík hnedkavý,
  • čečetka tmavá,
  • Lille Gråsisken,
  • passerell alpí,
  • czeczotka brązowa,
  • mazais ķeģis,
  • Малая чечётка,
  • 小朱顶雀,
  • 小朱頂雀,

Voix chant et cris

Sizerin cabaret
♂ adulte plum. transition

Le cri, émis en vol, est très typique des sizerins, moins de l'espèce considérée.
Le cri du Sizerin cabaret est un "tchi" sec sonore, émis le plus souvent par 2 ou 3 "tchi tchi tchitchi tchi tchitchitchi...".
Le chant est peu élaboré. C'est un bavardage incluant des suites de notes telles que "tututu tututu", "djidjidji...", "slililili slilili slililili", "srii srii srii", le tout assez liquide, avec des roulades et des trilles.

Habitat

Il faut distinguer deux types d'habitat. Au nord, en Grande-Bretagne, dans le sud de la Scandinavie, au Benelux, dans le nord de la France, dans le nord et le centre de l'Allemagne et en Pologne, les oiseaux occupent les boisements tels que les aulnaies-frênaies, les boulaies, les pessières à bouleau, les ripisylves, les jeunes plantations de conifères, les boisements des dunes côtières et localement les parcs et jardins.


Au sud, c'est un montagnard, nicheur dans le Haut Jura et dans les Alpes au-dessus de 1 400 m ainsi que dans les Carpates jusqu'au nord de la Roumanie. Il niche dans les forêts de l'étage subalpin à épicéas, mélèzes, pins à crochets, bouleaux, sorbiers,... et fréquente les prairies adjacentes.

Comportement traits de caractère

Sizerin cabaret
♀ adulte

Il faut bien connaître son cri pour repérer ce petit oiseau qui ne s'impose pas à la vue. En hiver, il a un faible pour les graines des bouleaux et c'est dans ces arbres qu'il faut le chercher.
Il est très grégaire à la mauvaise saison et il se déplace et se nourrit en groupe.

Vol

Vol onduleux de petit fringille, le plus souvent en groupe en saison hivernale.
Il faut être attentif au cri pour le distinguer du tarin par exemple.

Alimentationmode et régime

Sizerin cabaret
♀ adulte

Le Sizerin cabaret est essentiellement un granivore. Il se nourrit de petites graines d'herbacées et d'arbres toute l'année.

Sizerin cabaret
♀ adulte
D'après une étude, les graines consommées pèsent moins de 5 mg. On connaît son penchant pour les graines de bouleau qui peuvent à elles seules constituer 90% de l'alimentation hivernale. En cas de pénurie, il peut se rabattre sur les graines d'aulne. À la belle saison, de nombreuses graines d'herbacées (astéracées, brassicacées, polygonacées,...) entrent dans son régime. Les jeunes sont nourris pour partie de petits invertébrés divers.

Reproduction nidification

Sizerin cabaret
♂ adulte plum. nuptial

La saison de reproduction s'étend de fin-mars-avril à juin dans le nord, plutôt de mai à juillet en altitude.

Sizerin cabaret
♀ adulte plum. nuptial
Il semble que la formation des couples intervienne pendant les regroupements hivernaux et que les partenaires arrivent ensemble sur leur territoire. Le mâle chante en vol circulaire tandis que la femelle choisit le site du nid. C'est elle qui le construit dans un arbuste ou un arbre à plus de 5 m du sol sur une branche. Le mâle approvisionne en matériaux de construction, brindilles, tigelles, herbes, racines, lanières d'écorce, mousse, lichen,... assez grossièrement assemblés. La coupe est tapissée de poils et de plumes. La femelle y pond 4 à 6 œufs bleutés légèrement maculés de roux avec des taches et des lignes brun-pourpre au gros bout. Elle les couve 10 à 12 jours. Le séjour des jeunes au nid est de 9 à 14 jours auquel s'ajoute un temps équivalent sous la dépendance des adultes jusqu'à l'émancipation à l'âge de 4 semaines. Dans ce même temps, la femelle peut commencer à envisager les conditions d'une seconde nichée, classique chez cette espèce, au moins en plaine.

Distribution

Sizerin cabaret
♂ adulte

Au nord, le Sizerin cabaret se trouve en Grande-Bretagne, dans le sud de la Scandinavie, au Benelux, dans le nord de la France, dans le nord et le centre de l'Allemagne et en Pologne.
Au sud en altitude, il est dans le Haut Jura et dans les Alpes au-dessus de 1 400 m ainsi que dans les Carpates jusqu'au nord de la Roumanie.
Les oiseaux sont sédentaires ou migrateurs partiels suivant les conditions d'environnement. En hiver, il peuvent se répartir sur l'ensemble de l'Europe de l'Ouest tempérée.

Menaces - protection

Sizerin cabaret
♂ adulte plum. nuptial
Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

L'espèce est localement commune à très commune et n'est pas menacée.

Références utilisées

QRcode Sizerin cabaretFiche créée le 28/11/2020 par
publiée le - modifiée le 01-12-2020
© 1996-2021 Oiseaux.net