Synallaxe des canyons

Asthenes pudibunda - Canyon Canastero

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Furnariidés

  • Genre
    :

    Asthenes

  • Espèce
    :

    pudibunda

Descripteur

Sclater, PL, 1874

Biométrie
  • Taille
    : 17 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 13 à 17 g
Distribution

Distribution

Description identification

Synallaxe des canyons
adulte

Chez la race nominale, l'étroit sourcil a une couleur chamois. Les lores sont brun foncé et l'on peut remarquer une très discrète ligne en arrière de l'œil. Le reste de la face est gris-brun, avec de légères "flammules". Le capuchon est brun-noir éclatant se fondant dans la teinte un peu plus pâle du dos et du croupion. Les sus-caudales sont châtain-roux, les ailes majoritairement rouge brunâtre terne. La queue est graduée et l'extrémité des rectrices est parfois légèrement arrondie. Les rectrices centrales sont nettement rousses.
Le menton et la gorge sont fauve-orange clair, le bas de la gorge et le haut de la poitrine affiche du gris-brun pâle avec d'imperceptibles stries plus pâles. Le reste de la poitrine et le ventre sont plus pâles et sans stries, s'intégrant dans le brun roussâtre des flancs et les sous-caudales.
En ce qui concerne les parties nues, les iris sont bruns. La mandibule supérieure est noire, la mandibule inférieure gris rosâtre. Les tarses et les pieds sont gris foncé.
Les sexes sont identiques. Chez les juvéniles, la bavette orange est absente. Ils ont de fines barres sur la poitrine. Le ventre est lavé de brun. Les 3 sous-espèces se distinguent principalement à a couleur de la bavette du menton : chez la race grisior, elle est pâle cannelle, chez la nominale de la région de Lima, roux-orange alors que chez la race néglecta, elle est châtain.

Indications subspécifiques 3 sous-espèces

  • Asthenes pudibunda pudibunda (w Peru)
  • Asthenes pudibunda neglecta (nw Peru)
  • Asthenes pudibunda grisior (sw Peru and n Chile)

Noms étrangers

  • Canyon Canastero,
  • Canastero Peruano,
  • Limaschlüpfer,
  • Canyoncanastero,
  • Canestraio dei canyon,
  • Kanjoncanastero,
  • Ravinekurvfugl,
  • košikárik kaňonový,
  • hrnčiřík roklinový,
  • Canyonkurvebygger,
  • kanjonikanastero,
  • cisteller dels canyons,
  • koszykarz kanionowy,
  • Каньонный канастеро,
  • タニサボテンカマドドリ,
  • 峡谷卡纳灶鸟,
  • 峽谷卡納雀,

Voix chant et cris

Après quelque notes introductives, le chant se transforme en trille puissant, il accélère puis il tombe brusquement un peu avant la fin. Les cris, dont on ne connaît pas l'usage, sont décrits comme des "kee-whit" qui sont répétés à de multiples reprises.

Habitat

Les Synallaxes des canyons fréquentent principalement les étendues broussailleuses des zones de montagnes. On peut les apercevoir dans les endroits rocheux, souvent dans des ravins ou des petites gorges qui possèdent des parcelles clairsemées de petits arbres. Ces oiseaux apprécient particulièrement les polylepis qui sont des plantes reconnaissables à leurs feuilles pennées et à leur écorce multicouche feuilletée, ce qui les protège contre les rafales de vent assez fréquentes à ces altitudes, entre 2 400 et 3 700 mètres. Ils culminent parfois jusqu'à 4 000 mètres.

Comportement traits de caractère

Les Synallaxes des canyons sont largement arboricoles, mais parfois ils recherchent leur nourriture sur le sol. Ils évoluent en solitaire ou en couples, centrant leur activité sur les broussailles et sur les arbrisseaux où ils agitent leur queue de haut en bas. Ils ont une attitude assez semblable à celle des Troglodytes familiers. S'ils sautillent à terre, leur queue est très relevée et trace un angle très aigu.

Alimentationmode et régime

Les Synallaxes des canyons ont un régime insectivore. Ils consomment presque uniquement des arthropodes. Ces oiseaux glanent le long des endroits ombragés des branches, en prenant parfois des postures acrobatiques, la tête à l'envers.

Reproduction nidification

D'après le Handbook des oiseaux du Monde, l'envol des oiseaux est aperçu au mois de mai. Cependant, il ne fournit aucune autre information. On peut supposer que leurs mœurs reproductives sont assez semblables aux autres synallaxes du genre Asthenes qui vivent dans le centre-ouest de l'Amérique du Sud.
Pour comparaison, les Synallaxes des rocailles, dont le territoire est situé en Bolivie et en Argentine, sont monogames et installent leur nid dans les buissons, à une hauteur inférieure à 2 mètres.

Distribution

Les Synallaxes des canyons sont endémiques du Pérou, bien que l'extrême pointe méridionale déborde à peine sur le nord du Chili. Trois sous-espèces sont officiellement reconnues :
A. p. neglecta - nord-ouest du Pérou, versant ouest de la cordillère (La Libertad, Ancash).
A. p. pudibunda - Ouest-Pérou, Andes de Lima.
A. p. grisior - sud-ouest du Pérou et nord du Chili (Tarapacá).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Le Synallaxes des canyons ne sont pas globalement menacés. Ces oiseaux, dont l'aire est assez réduite, bénéficie de nombreuses zones protégées dans les Andes. Ils marquent une certaine méfiance pour les habitats qui subissent des pâturages importants.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Synallaxe des canyonsFiche créée le 22/01/2017 par
publiée le - modifiée le 23-01-2017
© 1996-2021 Oiseaux.net