Traquet du désert

Oenanthe deserti - Desert Wheatear

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Muscicapidés

  • Genre
    :

    Oenanthe

  • Espèce
    :

    deserti

Descripteur

Temminck, 1825

Biométrie
  • Taille
    : 15 cm
  • Envergure
    : 24 à 29 cm.
  • Poids
    : 17 à 23 g
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les Muscicapidés sont des passereaux de taille petite à moyenne (10 à 20 cm de longueur). Dans un premier temps, ils regroupaient principalement les gobemouches au sens large. Mais les recherches récentes ont montré qu'il fallait leur adjoindre certains taxons appartenant jusqu'alors aux Sylvii... lire la suite

Description identification

Traquet du désert
♂ adulte plum. nuptial
Traquet du désert
♀ adulte plum. internuptial

Le Traquet du désert est un traquet de taille moyenne, assez fin et élancé, adapté aux zones désertiques dont son manteau a la couleur. L'espèce est dimorphique. Le mâle, quand il est bien vu, ne peut être confondu. En revanche, pour la femelle, il faut faire attention, à la queue en particulier. Le meilleur critère spécifique est en effet le patron de queue. Sur le terrain, la partie visible de celle-ci est toute noire chez les deux sexes. Il faut aussi noter au vol les couvertures sous-alaires noires chez le mâle.
Le mâle adulte a le dessus du corps, calotte, manteau et haut du dos, de couleur brun sable. Le bas du dos, le croupion et les sus-caudales sont blancs à blanc roussâtre. Ces dernières recouvrent la base blanche de la queue, noire par ailleurs. Les parties inférieures sont pâles, passant d'un blanc roussâtre plus ou moins soutenu au niveau de la poitrine et des flancs à un blanc crème, voire un blanc pur, au niveau des sous-caudales. Entre les deux, les ailes noires forment au repos une bande noire latérale partant du cou. Les scapulaires blanches en accentuent le contraste. En plumage neuf, le noir est un peu masqué par les liserés clairs, blanc grisâtre, des plumes, liserés qui disparaissent à l'usure. Un masque noir couvre les lores, la gorge et les côtés de la tête, inclut l'oeil sombre et gagne le haut du cou. Un net sourcil blanc se glisse entre le masque noir et la calotte sable. Un bon critère distinctif d'avec le Traquet oreillard à gorge noire est la continuité entre le noir du masque et le noir des ailes. Le bec, long et fin, est noir et a parfois un aspect un peu courbe. Les pattes sont noires.
La femelle adulte est très semblable au mâle, à l'exception de la tête et des ailes. Elle ne porte pas de masque. Le sourcil est moins net. Les lores sont grisâtres, les couvertures auriculaires brunâtres, la gorge blanc crème. Le noir des ailes est moins évident du fait de liserés clairs plus larges. Elle pourrait prêter à confusion avec la femelle du Traquet isabelle qui partage souvent le même habitat, mais la silhouette est différente, l'isabelle étant plus massive avec la queue plus courte et au dessin différent.
Le juvénile se distingue à son plumage moins contrasté, plus terne et comme moucheté dessus comme dessous. La silhouette et le patron de queue le distinguent du jeune isabelle. Dès la mue post-juvénile, il devient très semblable à la femelle. Le jeune mâle de premier hiver se différenciera rapidement de sa soeur au noir qui apparaît à la gorge.

Indications subspécifiques 3 sous-espèces

  • Oenanthe deserti deserti (ne Egypt through the Middle East to Mongolia, and Afghanistan)
  • Oenanthe deserti homochroa (n Africa)
  • Oenanthe deserti oreophila (Himalayas, Tibet and w China)

Noms étrangers

  • Desert Wheatear,
  • Collalba Desértica,
  • Chasco-do-deserto,
  • Wüstensteinschmätzer,
  • Sivatagi hantmadár,
  • Woestijntapuit,
  • Monachella del deserto,
  • Ökenstenskvätta,
  • Ørkensteinskvett,
  • skaliarik púšťový,
  • bělořit pouštní,
  • Ørkenstenpikker,
  • aavikkotasku,
  • còlit del desert,
  • Auðnadepill,
  • białorzytka pustynna,
  • tuksneša čakstīte,
  • puščavski kupčar,
  • Пустынная каменка,
  • サバクヒタキ,
  • 漠即鸟,
  • 漠鵖,

Voix chant et cris

Traquet du désert
♂ adulte plum. nuptial

Les cris sont brefs et secs et peuvent être traduits par "prrit" "tit" ou encore "kek". Le cri d'alarme consiste en la répétition rapide de notes sèches à tonalité basse. Le chant est typiquement "traquet". C'est une phrase mélodieuse, un peu mélancolique, faite de notes sifflées et qui inclut des roulades. Il rappelle un peu un chant de monticole.

Habitat

Traquet du désert
♂ adulte plum. nuptial

Comme son nom l'indique, ce traquet fréquente les endroits désolés, les semi-déserts ou les steppes arides, un grande variété de terrains secs du niveau de la mer jusqu'aux hauts plateaux et même certains sommets montagneux à la limite orientale de son aire en Asie.

En Afrique du Nord, on le trouve le long du littoral atlantique, et dans la steppe dégradée à la lisière du sahara. Lorsqu'il occupe la zone côtière, il accorde sa préférence aux zones de haies, de broussailles et de tamaris, mais aussi au lit de rivières. Il apprécie les sols caillouteux et sableux, mais il évite les dunes, les pistes de gravier et les véritables déserts, même lorsqu'ils sont riches en insectes.

Comportement traits de caractère

Traquet du désert
♀ adulte plum. nuptial

Le Traquet du désert est une espèce territoriale à la belle saison, se reproduisant par couples isolés. En dehors de cette période, il mène une vie plutôt solitaire, même si les hivernants peuvent se côtoyer de près dans les zones favorables. Ils n'en deviennent pas grégaires pour autant et gardent même une certaine territorialité pour défendre la ressource sur leur territoire hivernal.

Alimentationmode et régime

Traquet du désert
♂ adulte plum. nuptial

Son régime est surtout constitué par les insectes, en particulier les fourmis, les coléoptères et leurs larves. Il consomme également occasionnellement des araignées, des vers de terre, des petits lézards et des graines. Il recherche principalement sa nourriture sur le sol nu mais parfois aussi dans la végétation basse ou dans les airs à la manière d'un gobe-mouches.

Reproduction nidification

Traquet du désert
♂ adulte plum. internuptial

La période de reproduction intervient de mars à mai en Algérie, d'avril à mai au Moyen Orient, à partir de fin avril au Kazakhstan.

Traquet du désert
juvénile
Le nid est placé dans un trou du sol, au mileu des rochers ou même très souvent dans l'ancien terrier d'un rongeur. C'est une volumineuse coupe d'herbes, de feuilles mortes et de racines dont la garniture intérieure est composée de laine, de crins et de plumes. La ponte comprend 4 ou 5 oeufs de forme élliptique, lisses et légèrement brillants. Il sont de couleur bleu pâle, avec des taches et des points rouge-bruns de taille variable qui forment un anneau sur la partie la plus large. L'incubation qui dure 13 ou 14 jours est assurée par la femelle seule.

Distribution

Traquet du désert
juvénile

Le Traquet du désert a une vaste répartition dans les déserts de l'hémisphère nord, ceux que l'on trouve de l'Afrique du Nord à la Chine et la Mongolie. L'aire est forcément morcelée.
Trois sous-espèces se partagent cet ensemble : homochroa du Maroc à la vallée du Nil, deserti de l'Egypte à la Mongolie et à l'Afghanistan et oreophila au nord de l'Himalaya, au Tibet et dans l'ouest de la Chine. Les populations d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient sont migratrices partielles tandis que les populations asiatiques sont entièrement migratrices, mais l'aire d'hivernage reste dans l'hémisphère nord.

Menaces - protection

Traquet du désert
♂ adulte plum. transition
Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

L'espèce n'est pas menacée. Elle est encore commune dans les différents déserts qu'elle occupe.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Traquet du désertFiche créée le 24/06/2008 par
publiée le - modifiée le 2019-11-18 16:50:35 © 1996-2019 Oiseaux.net