Troglodyte joyeux

Pheugopedius felix - Happy Wren

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Troglodytidés

  • Genre
    :

    Pheugopedius

  • Espèce
    :

    felix

Descripteur

Sclater, PL, 1860

Biométrie
  • Taille
    : 14 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : -
Distribution

Distribution

Description de la famille

À une exception près, celle de notre Troglodyte mignon Troglodytes troglodytes, les Troglodytidés sont endémiques du continent américain. Ce sont des passereaux insectivores de petite taille. Leur plumage, dans des tons de gris et de brun, est discret. Ils possèdent un bec long et fin, et souv... lire la suite

Description identification

Troglodyte joyeux
adulte
Troglodyte joyeux
adulte

Ce petit troglodyte ressemble étroitement au troglodyte de Sinaloa avec lequel il coexiste fréquemment. Il s'en distingue par ses motifs faciaux mieux définis et ses parties inférieures chamois. Chez les adultes, le capuchon présente une belle couleur brun rougeâtre foncé. Le dos est identique mais il devient plus clair dans sa partie basse et sur le croupion. Les épaules, les primaires et les secondaires sont brun-roux. Les rectrices gris-brun portent une dizaine de barres formées par les lisières noir terne et brun pâle des plumes. Les lores sont noires. Les couvertures auriculaires sont parcourues par d'évidentes taches blanches. La région malaire est traversée par une très fine ligne noire. La gorge affiche une couleur presque blanche qui vire au chamois sur la partie supérieure de la poitrine et devient brun plus foncé sur le ventre et sur les flancs. La zone anale est gris-brun avec des bandes transversales plus sombres. Le dessous des ailes est résolument chamois. L'iris est brun foncé. La mandibule supérieure présente une couleur noire alors que la mandibule inférieure est gris sombre. Les pattes et les pieds sont également gris sombre.
Les juvéniles sont semblables aux adultes mais leurs marques faciales sont moins distinctes. Leurs parties inférieures sont lavées de chamois grisâtre.

Indications subspécifiques 6 sous-espèces

  • Pheugopedius felix felix (sw Mexico)
  • Pheugopedius felix sonorae (nw Mexico)
  • Pheugopedius felix pallidus (w Mexico)
  • Pheugopedius felix lawrencii (Maria Madre I.. off w Mexico.)
  • Pheugopedius felix magdalenae (Maria Magdalena I.. off w Mexico.)
  • Pheugopedius felix grandis (sc Mexico)

Noms étrangers

  • Happy Wren,
  • Cucarachero feliz,
  • Glückszaunkönig,
  • tarkaképű ökörszem,
  • Sonorawinterkoning,
  • Scricciolo felice,
  • västmexikansk gärdsmyg,
  • Jubelsmett,
  • oriešok hnedkavý,
  • střízlík mexický,
  • Felixsmutte,
  • mayapeukaloinen,
  • cargolet alegre,
  • strzyżal płowy,
  • Яркий кустарниковый крапивник,
  • キバラマユミソサザイ,
  • 快乐苇鹪鹩,
  • 欣喜葦鷦鷯,

Voix chant et cris

Le chant est une série bruyante de sifflements liquides 'chee wee chee chee cheery cheery'. Les deux partenaires chantent et se répondent alternativement, chaque sexe apportant une contribution bien différente. Les mâles chantent également en solitaire. Le chant du troglodyte joyeux est fort différent de celui du troglodyte de Sinoala dont il partage l'aire de distribution. Néanmoins, curieusement, chaque espèce réagit parfaitement au chant émis par l'autre et lui répond. Les territoires restent parfaitement disjoints. Les oiseaux qui vivent dans les îles Tres Marias ont des chants moins variés et plus monotones que ceux du continent. On a répertorié deux sortes de cris : un bavardage sec et bourru ainsi qu'un trille montant et jaillissant.

Habitat

Les troglodytes joyeux fréquentent surtout les forêts tropicales sèches pourvues d'arbres à feuilles caduques. On les trouve également dans les buissons épineux, les forêts mixtes de chênes et de charmes avec la végétation qui y est associée. Ils ne dédaignent pas les zones boisées qui ont subi des perturbations. Les troglodytes joyeux vivent à des altitudes qui varient du niveau de la mer jusqu'à 2000 mètres. Ces oiseaux sont endémiques de la côte ouest du Mexique. Leur aire de distribution s'étend sur le versant pacifique de la Sierra Madre Occidentale, du sud de l'état de Sonora jusqu'au sud de l'état de Oaxaca. En direction de l'est, elle se poursuit jusqu'à Puebla, Morelos et Mexico. Une population isolée vit dans l'île de Tres Marias. Compte-tenu de la vaste superficie de son territoire, on ne compte pas moins de six sous-espèces : la race nominale felix (à l'ouest de Mexico, du sud de Jalisco jusqu'à l'ouest de Oaxaca en passant par Colima, Michoacàn et Guerrero) - race pallidus (du centre de Sinaloa jusqu'à l'ouest de Durango) - race sonorae (du sud de Sonora jusqu'au nord de Sinaloa) - race grandis (Morelos) - race lawrencii (île Maria Madre, groupe des Tres Marias, Nayarit et Mexico) - race magdalenae (île Maria Magdalena et groupe des Tres Marias).

Comportement traits de caractère

Bien qu'on le repère surtout grâce à son chant, ce n'est pas un oiseau particulièrement craintif. Il recherche principalement sa nourriture dans l'étage inférieur de la végétation, soit à terre soit jusqu'à 2 mètres au-dessus du sol. On le trouve assez rarement dans les arbres jusqu'à 10 mètres. Les populations qui vivent dans les îles isolées semblent avoir un comportement terrestre plus développé que ceux qui vivent sur le continent. Le troglodyte joyeux est un oiseau sédentaire. Cependant, dans l'état de Durango, les oiseaux de la race pallidus effectuent des mouvements altitudinaux en certaines saisons.

Alimentationmode et régime

Les troglodytes joyeux se nourrissent presque entièrement d'invertébrés. Dans une étude effectuée dans l'état de Jalaisco et Nayarit, les coléoptères constituaient les proies prédominantes. Ils étaient suivis par les chenilles, les punaises, les hyménoptères et de nombreux autres groupes d'insectes. Les fruits étaient très rarement consommés.

Reproduction nidification

Les troglodytes joyeux bâtissent un nid en forme de cornue avec des herbes, des fibres, de fines brindilles et des lambeaux d'écorce. Celui-ci possède une entrée latérale. Ce nid mesure environ 10-12cm de hauteur et de largeur mais 22-25 cm de longueur du côté où est situé le trou d'entrée. Très souvent, il est construit à proximité du lieu de résidence d'un essaim de guêpes agressives ou dans un acacia défendu par des fourmis tout aussi féroces du genre pseudomyrmicus. Il arrive parfois que le nid soit placé au-dessus de l'eau ou dans une masse de plantes épiphytes. Sur le continent mexicain, il est situé à une hauteur qui varie du niveau du sol jusqu'à 18 mètres, mais la plupart du temps à une moyenne de 3 mètres. Dans les îles Tres Marias, les nids placés à terre sont plus nombreux, sans doute en raison de l'absence de prédateurs terrestres. La ponte comprend habituellement cinq oeufs de couleur blanc bleuâtre. Sur le continent, la saison de nidification se déroule de la fin mai jusqu'au mois de juin. Occasionnellement, elle se poursuit au mois de juillet. Dans les îles, elle n'intervient que 7 semaines plus tard. La période d'incubation et de séjour au nid sont inconnus. De temps en temps, les nids sont parasités par des vachers bronzés (molothrus aeneus)

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Cet oiseau est assez commun sur l'ensemble de son aire de distribution

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Troglodyte joyeuxFiche créée le 12/03/2008 par
publiée le - modifiée le 12-03-2008
© 1996-2021 Oiseaux.net