Troglodyte roux

Cinnycerthia unirufa - Rufous Wren

Troglodyte roux
adulte
Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Troglodytidés

  • Genre
    :

    Cinnycerthia

  • Espèce
    :

    unirufa

Descripteur

Lafresnaye, 1840

Biométrie
  • Taille
    : 16 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 21 à 29 g
Distribution

Distribution

Description de la famille

A une exception près, celle de notre Troglodyte mignon Troglodytes troglodytes, les Troglodytidés sont endémiques du continent américain. Ce sont des passereaux insectivores de petite taille. Leur plumage, dans des tons de gris et de brun, est discret. Ils possèdent un bec long et fin, et souve... lire la suite

Description identification

Troglodyte roux
adulte

C 'est un oiseau commun et bien visible en raison de son mode de vie. On peut à la rigueur le confondre avec le complexe Troglodyte brun du Pérou. Cependant, il se distingue de ce dernier par la relative absence de barres sur les ailes et sur la queue, ainsi que par une teinte plus sombre, plus rousse et moins chocolat surtout en ce qui concerne l'espèce nominale vivant dans le nord-est de la Colombie et l'ouest du Vénézuéla.
La totalité du plumage a des reflets châtain-brun. Le capuchon et les couvertures auriculaires sont brun-orange, légèrement plus pâle au-dessus du bec. La nuque et les épaules sont châtain-brun plus foncé, cette couleur devenant plus intense et plus rougeâtre sur le croupion et la partie basse du dos. Les rectrices sont rouge-brun, avec de multiples petites barres plus sombres, pas toujours discernables sur le champ. Les primaires et les secondaires châtain-brun plus foncé portent une douzaine de petites barres noirâtres qui forment une barre continue lorsque l'aile est fermée. Le menton est chamois blanchâtre virant au brun-orange pâle sur la poitrine, cette couleur devenant résolument plus vive sur le ventre et brun rougeâtre éclatant sur la zone anale. Les lores et la vague bande malaire sont noir grisâtre. Le dessous de l'aile est châtain-brun. Les iris sont bruns, le bec et les pattes noirs. Les juvéniles sont identiques aux adultes, mais les marques sur les ailes et sur la queue sont totalement absents.
Les variations géographiques sont peu importantes. En plus de la race nominale déja décrite, il existe deux sous-espèces : la race Chakei, à la frontière de la Colombie et du Vénézuéla est semblable à la race type. Néanmoins ses yeux sont gris ou blanchâtres. La race Unibrunnea de l'Equateur et du nord du Pérou est substanciellement plus sombre et plus terne.

Indications subspécifiques 3 sous-espèces

  • Cinnycerthia unirufa unirufa (ne Colombia and sw Venezuela)
  • Cinnycerthia unirufa chakei (nw Venezuela)
  • Cinnycerthia unirufa unibrunnea (c Colombia to n Peru)

Noms étrangers

  • Rufous Wren,
  • Cucarachero Rufo,
  • Einbfarb-Zaunkönig,
  • vörhenyes ökörszem,
  • Rossige Winterkoning,
  • Scricciolo rossiccio,
  • Rostgärdsmyg,
  • Rustsmett,
  • oriešok hrdzavý,
  • střízlík jednobarvý,
  • Rødbrun Tågeskovssmutte,
  • kanelipeukaloinen,
  • cargolet rogenc,
  • rudzielczyk jednobarwny,
  • Андский каштановый крапивник,
  • アカミソサザイ,
  • 棕鹪鹩,
  • 棕鷦鷯,

Voix chant et cris

Le cri est un 'churr' doux ou un bref 'whit-whit'. Le chant est remarquable et retient fortement l'attention. Il est produit typiquement par le couple en duo et il consiste essentiellement en un motif de deux ou trois notes répétées rapidement ' chiou-tou, chiou-tou wou hi' sur lequel vient se superposer un puissant trille métallique, l'ensemble de l'exécution pouvant durer dix secondes ou plus. Parfois, d'autres membres du groupe viennent se joindre au duo en rajoutant quelques courts 'whit-whit' d'accompagnement.

Habitat

Ce troglodyte fréquente les forêts humides de montagne et les lisières des zones boisées de 2200 mètres jusqu'aux petits arbrisseaux situés à 3800 mètres. Son habitat est souvent lié au bambou chusquea qui se distingue des autres bambous par ses bourgeons multiples, indépendants et dimorphes sur chacun des noeuds. Le troglodyte roux est assez commun dans les formes d'habitat qui lui conviennent. Il occupe les régions montagneuses de l'extrême ouest du Vénézuéla. En Colombie, il est présent dans les Andes Orientales de la fontière vénézuélienne jusqu'à Cundinamarca, puis dans une aire disjointe à l'ouest du Rio Magdalena. Cette dernière aire se poursuit en Equateur et dans l'extrême nord du Pérou.

Comportement traits de caractère

Les troglodytes roux sont réputés pour être très grégaires. Il se rassemblent en bandes pouvant grouper jusqu'à une vingtaine d'individus, bien qu'ils soient généralement observés en troupes un peu moins nombreuses. Ils ne sont pas particulièrement méfiants. Les groupes peuvent s'approcher d'un visiteur tranquille, l'examinant avec curiosité tout en émettant des cris continuels. Les rassemblements d'oiseaux peuvent être mixtes ou monospécifiques. Les troglodytes roux s'alimentent à l'étage inférieur de la végétation ou sur le sol, tournant autour des détritus, à la recherche de nourriture. Les couples qui chantent en duo se perchent souvent l'un à côté de l'autre. Les troglodytes roux sont apparemment sédentaires.

Alimentationmode et régime

Comme le prouve le contenu de l'estomac de certains oiseaux examinés, son régime est composé presque exclusivement d'invertébrés.

Reproduction nidification

En Colombie, les individus de la race Chakei sont dans des dispositions favorables à la nidification entre juin et août. On a repéré des jeunes de la race Unibrunnea sortant tout juste du nid au mois de mars dans le sud-ouest de la Colombie. Compte-tenu de la faible accessibilité des sites de nidification, les nids et les oeufs du troglodyte roux n'ont jamais été décrits à ce jour. Néanmoins, on pense qu'ils sont assez semblables à ceux du Troglodyte brun (cinnycerthia peruana).

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Troglodyte rouxFiche créée le 29/11/2006 par
publiée le - modifiée le 2006-11-29 11:09:37 © 1996-2019 Oiseaux.net