Turdinule de Robert Timalie de Robert

Sphenocichla roberti - Cachar Wedge-billed Babbler

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Timaliidés

  • Genre
    :

    Sphenocichla

  • Espèce
    :

    roberti

Descripteur

Godwin-Austen Walden, 1875

Biométrie
  • Taille
    : 18 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 29 à 43 g
Distribution

Distribution

Description identification

Turdinule de Robert
adulte plum. nuptial
Turdinule de Robert
adulte plum. nuptial

La Turdinule de Robert est très semblable en taille à la Turdinule à gros bec. Elle a le même bec pointu de forme conique que sa proche cousine encore que celui-ci soit un peu plus long. La queue est plus brève. Compte-tenu de la multiplicité de motifs ornementaux, le plumage est assez difficile à décrire : les plumes des lores et de la partie antérieure du capuchon sont brun roussâtre avec des liserés sombres virant au brun-chamois avec des bordures brun noirâtre sur la nuque et les parties supérieures jusqu'aux couvertures alaires. La plupart ont des vexilles intérieurs blanchâtres, ce qui provoque l'émergence de petites écailles en forme de chevrons. La partie postérieure du dessus est plus pâle et plus rouillée que chez la Turdinule à gros bec. Le dessus des ailes et les rectrices sont barrées de brun-noir et de brun-terne.
Les côtés de la tête sont gris blanchâtre avec des écailles foncées. Un anneau orbital incomplet blanchâtre orne le dessus de l'œil où il est prolongé par un sourcil de la même couleur. Les couvertures auriculaires sont brun uni avec des stries longitunidales pâles. Le menton, la poitrine et les côtés des flancs sont recouverts de décorations triangulaires en forme de chevron qui sont disposées de façon subtile, faisant bien apparaître le centre clair des plumes et mettant en valeur les écailles qui forment l'essentiel du dispositif. Sur le bas de l'abdomen, les écailles s'estompent et sont remplacées par une couleur brun-chamois prédominante.
Les iris varient du brun foncé au rouge cramoisi, le bec noirâtre a une pointe gris-corne. La mandibule inférieure a une base bleuâtre. Les pattes puissantes sont brun sombre. Les sexes sont identiques. Les juvéniles ne sont pas décrits.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Cachar Wedge-billed Babbler,
  • Ratina picocuña oriental,
  • Ost-Keilschnabeltimalie,
  • Oostelijke Wigsnaveltimalia,
  • Cachar timalia,
  • Sjevrontimal,
  • timália šupinkatá,
  • Hvidbrynet Skæltimalie,
  • timalí becgròs bru,
  • łuskotymalek brązowolicy,
  • チャイロキリハシチメドリ,
  • *楔嘴鹩鹛,
  • 紋胸楔嘴鷯鶥,

Voix chant et cris

Le chant, puissant, musical et mélodieux, est un "uu-wii-wu-yu" qui dure environ 2 secondes et qui est répété toutes les dix secondes. Le chant de la Turdinule de Robert est très différent de celui de la Turdinule à gros bec (Sphenocichla humei). Par contre, les différents cris sont assez semblables.

Habitat

Les Turdinules de Robert fréquentent les forêts avec de grands arbres pourvus de feuilles permanentes. On peut également les apercevoir dans les parcelles de bambous, à la lisière des jungles épaisses. Ces oiseaux vivent à des altitudes qui varient de 300 à 2 010 mètres.
Ces passereaux de taille moyenne sont originaires de l'Inde et du sud-est de l'Asie. Leur aire de distribution, extrêmement restreinte (183 000 km carrés) couvre les collines du Cachar, du Nagaland et du Manipur. Elle déborde légèrement sur le nord du Myanmar et pénètre dans la Chine avoisinante (sud du Yunnan).

Comportement traits de caractère

Peu de renseignements sont fournis sur les mœurs et les habitudes de cet oiseau. Il se déplace généralement en groupe dont les effectifs varient de 10 à 15 individus, de préférence dans les parcelles de jungle en cours de régénération. Dans ces habitudes, il fait plus penser à un grimpeur qu'à un troglodyte. C'est un escaladeur très actif le long des troncs dont l'écorce est rude et épaisse. Il délaisse cependant les plus hautes branches. Comme la plupart des autres timaliidés, il s'aventure parfois dans les sous-bois proches des cours d'eau pour chasser.
C'est un habile navigateur et son vol rapide le mène d'arbre en arbre ou de buisson en buisson. Toutefois, il préfère la marche à pied que le vol comme moyen de progression.
La Turdinule de Robert est un oiseau sédentaire. En Assam, il y a des mouvements altitudinaux dont le mécanisme demande à être approfondi.

Alimentationmode et régime

Les Turdinules de Robert consomment presque exclusivement des invertébrés et des insectes. Les cloportes et les petits coléoptères xylophages qui creusent le bois vermoulu constituent leurs proies favorites.

Reproduction nidification

La saison de nidification se déroule aux mois de mai et juin. La plupart du temps, le nid a la forme d'un coussinet constitué de mousse, de vrilles et de plantes courbées. Installé au sommet d'une touffe de fines herbes, coincé derrière une bande d'écorce formant une crevasse, il est situé environ à 6 mètres 50 au-dessus du sol, généralement dans un chêne.
La ponte comprend 4 œufs blancs. Il n'y a pas d'information supplémentaire.

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

La Turdinule de Robert n'est pas en danger global, mais elle est classée comme presque menacée (NT). Sa répartition est assez clairsemée dans l'Arunachal Pradesh dans le nord-est de l'Inde, mais elle est encore plus rare en Chine. Bien que son habitat forestier présente une certaine sécurité, l'agriculture avec assolement, l'exploitation et l'abattage des parcelles sont des facteurs importants de détérioration. de son habitat. En Inde, et plus particulièrement au Nagala des oiseaux morts sont vendus sur les marchés où ils sont probablement appréciés pour leur chair.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Turdinule de RobertFiche créée le 05/05/2016 par
publiée le - modifiée le 07-05-2016
© 1996-2021 Oiseaux.net