Foulque macroule ou Poule d'eau ?

Articles / DossiersLorraine et histoires d'oiseaux par Gilbert Blaising

La Foulque macroule est souvent prise pour une Poule d'eau par les promeneurs non avertis. Si toutes les deux font partie de la famille des Rallidés et fréquentent les mêmes milieux, plans et cours d'eau, leur aspect et même leur comportement sont très différents.

Foulque macroule à gauche et Gallinule Poule d'eau à droite © Didier Collin, Hervé Michel
Foulque macroule à gauche et Gallinule poule-d'eau à droite © Didier Collin, Hervé Michel

De loin déjà la foulque est facilement reconnaissable à son écusson frontal et son bec blancs très visibles, ce d'autant plus que cet oiseaux nage souvent à découvert sur les plans d'eau, même urbains. La poule d'eau est plus discrète et ne s'éloigne guère des berges où elle est prompte à se réfugier dans la végétation ou les enrochements. Curieusement, cet oiseau très craintif, est présent sur les cours d'eau en pleine ville.


Foulque macroule © Crickillon Dimitri
Foulque macroule © Crickillon Dimitri
La foulque, au plumage gris anthracite, a un aspect trapu de canard, alors que la poule d'eau à la robe brun noir nuancé de verdâtre dessus, est plus petite et plus fuselée. Le rouge de son front et de la base de son bec à pointe jaune, constituent, avec les raies blanches sur les flancs, des critères d'identification faciles.Poule d'eau © Jean-Michel Peers
Gallinule poule-d'eau © Jean-Michel Peers


Il n'y a guère de plan d'eau et de grande mare que les foulques ne peuplent pas, souvent en grand nombre. Les poules d'eau bien qu'assez fréquentes, sont bien moins nombreuses et plus isolées.


Les deux espèces peuvent être observées au gagnage à terre. Alors que la foulque s'y déplace de façon lourdaude, la poule d'eau y démontre de grandes facilités motrices. La foulque lui rend bien cet avantage en sachant parfaitement plonger sous l'eau pour se nourrir. La poule d'eau ne s'immerge à peine que pour se soustraire à un danger.



Foulque macroule © Jean-Michel Peers
Foulque macroule © Jean-Michel Peers
Les deux espèces sont d'excellentes nageuses bien que n'ayant pas les pieds palmés comme les canards, les oies et les cygnes. Au contraire, tous les deux n'aiment guère à voler. Pour y parvenir, la foulque est obligée de prendre un élan d'une vingtaine de mètres en courant sur l'eau.. C'est à la nage et par immersion que la fuite s'opère en priorité.


Les foulques et les poules d'eau ont en commun d'être avant tout des consommatrices de végétaux, principalement aquatiques pour ce qui est des premières. Tantôt, elles les picorent à la surface de l'eau, tantôt elles les captent en barbotant queue en l'air. La foulque, de plus, exploite les faibles profondeurs en plongeant. De façon alors très caractéristique, elle saute hors de l'eau et pique une tête.


Gallinule Poule d'eau © Didier Collin
Gallinule poule-d'eau © Didier Collin
Le régime végétarien est complété par des insectes, larves, petits mollusques, têtards, voire petits poissons. La foulque ne dédaigne pas les déchets organiques de toute provenance, au besoin à la sortie d'un égout.


On ne prête guère attention aux foulques tant elles sont omniprésentes sur nos étangs. Pourtant, au printemps les rixes acharnées des mâles se disputant une partenaire, sont très spectaculaires sur la grande scène d'un plan d'eau. Pendant ce temps, les mâles de poules d'eau, non moins bagarreurs, mais camouflés par la végétation, ne se signalent que par leurs cris où le sonore « kourouk » domine.

Créé le 20/06/2007 par Gilbert Blaising


A propos | Nous aider | Mentions légales | Sources | Contacts
Mis à jour le 19/03/2014 14:29:41 - © 1996-2014 Oiseaux.net

Foulque macroule ou Poule d'eau ?