Foulque macroule

Fulica atra - Eurasian Coot

Systématique
  • Ordre
    :

    Gruiformes

  • Famille
    :

    Rallidés

  • Genre
    :

    Fulica

  • Espèce
    :

    atra

Descripteur

Linnaeus, 1758

Biométrie
  • Taille
    : 39 cm
  • Envergure
    : 70 à 80 cm.
  • Poids
    : 575 à 800 g
Longévité

18 ans

Distribution

Distribution

Description identification

Foulque macroule
adulte
Foulque macroule
Poussin

La Foulque macroule est une grande "poule d'eau", plus grande que la Gallinule poule d'eau et moins discrète. Elle a un plumage très sombre, gris-anthracite, qui peut paraître noir de loin, et sur ce noir tranchent un bec et une plaque frontale blancs. Ce blanc est nuancé de rose chez l'adulte nuptial. Le corps est ramassé et compact. Les ailes sont courtes et arrondies et épousent la forme du corps. Déployées, elles montrent des rémiges pâles dessous, et dessus pour les secondaires. Les pattes sont un peu disproportionnées par leur adaptation à la nage. Les doigts ont des phalanges lobées natatoires assez spectaculaires. Tarse et pied sont gris clair, avec des bandes jaunes et même un peu de rouge orange vers le talon.
Le pullus à l'éclosion est comique. Il est couvert de duvet noir sur le corps, mais sa tête est bariolée de rouge, orange, jaune et violet. Le second duvet sera gris et les couleurs de la tête disparaîtront au profit du gris dessus et du blanchâtre dessous. Le juvénile a un plumage bicolore, gris moyen nuancé de brun dessus et blanchâtre dessous. Le bec est jaunâtre et noirâtre. Dès l'été, le bec s'éclaircit, devenant rosâtre tandis que la plaque frontale grandit. Le jeune oiseau deviendra adulte d'aspect dans le courant de l'automne.

Indications subspécifiques 4 sous-espèces

  • Fulica atra atra (Europe and n Africa to Japan, India, se Asia, Philippines and Borneo)
  • Fulica atra lugubris (Java, Bali, nw New Guinea)
  • Fulica atra novaeguineae (nc New Guinea)
  • Fulica atra australis (Australia, New Zealand)

Noms étrangers

  • Eurasian Coot,
  • Focha común,
  • galeirão,
  • Blässhuhn,
  • szárcsa,
  • Meerkoet,
  • Folaga,
  • sothöna,
  • Sothøne,
  • lyska čierna,
  • lyska černá,
  • Blishøne,
  • nokikana,
  • fotja comuna,
  • Bleshæna,
  • łyska (zwyczajna),
  • laucis,
  • liska,
  • Лысуха,
  • Mandar hitam,
  • オオバン,
  • 骨顶鸡,
  • นกคู้ต,
  • 白冠雞〔白冠瓣蹼雞,白骨頂〕,

Voix chant et cris

Foulque macroule
1ère année

La discrétion n'est pas vraiment le fort de la foulque. C'est un oiseau plutôt bruyant dont le répertoire n'a rien de musical. Il n'a pas de chant et ses cris sont des notes dures. Il n'y a que dans l'intimité du couple au printemps que les échanges vocaux sont plus doux.
Le cri le plus courant, dans les interactions inter-individuelles, est un "tjek" ou "kjek" sonore, répété, qui peut évoluer vers un cri plus dur et plus âpre, "kjak" ou "kjrak" avec l'excitation.
On note également des séries de "kek kek kek kek..". Le cri d'alarme est un "pit" ou "pjit" percutant, lui aussi répété. Parfois, un "kjhh" étouffé, comme un éternuement, est entendu. Les juvéniles quémandent avec de longs "uiiiiiiiiiiih" insistants. Particularité de la foulque, elle émet des "pett pett pett..." en frappant de ses doigts élargis le substrat sur lequel elle se trouve. Ces sons un peu explosifs sont très audibles et ont valeur de cri, peut-être territorial.
Enfin, lors de ses déplacements aériens nocturnes, la foulque émet des "kjen ein ein ein ein" ou "eeinn eeinn" "ein einnn" très caractéristiques, bien différents des "kep kep kep" de la gallinule.

Habitat

Foulque macroule
adulte

La Foulque macroule est une espèce aquatique occupant suivant les saisons toutes les eaux libres continentales, naturelles et artificielles, de plaine et de moyenne altitude.

Elle préfère les eaux peu profondes riches en végétation riveraine et de pleine eau, étant surtout végétarienne.
En période de reproduction, elle occupe les plans d'eau calmes bien végétalisés, étangs, lacs, retenues, bassins piscicoles, portions favorables des cours d'eau, etc. Elle peut aussi occuper des eaux temporaires. Une pièce d'eau doit avoir une taille minimale d'environ 1 ha pour être occupée. La végétation doit pouvoir accueillir et protéger le nid.
En période inter-nuptiale, les foulques se rassemblent, car elles sont très grégaires, sur des plans d'eau plus grands, étangs ou lacs. Localement, les parties élargies et calmes des rivières sont aussi fréquentées, surtout si des ballastières existent de part et d'autre. Certaines vont sur les eaux littorales, particulièrement à la faveur des estuaires.

Comportement traits de caractère

Foulque macroule
juvénile

La Foulque macroule est un oiseau sociable et grégaire toute l'année. Pour la reproduction, elle est monogame et territoriale, mais en inter-saison, les oiseaux se regroupent comme attirés par un aimant et peuvent former des rassemblements de plusieurs milliers d'individus.

Foulque macroule
adulte

La foulque est un rallidé et dans ce groupe, on a plutôt des oiseaux menant une vie discrète et cachée comme les râles et les marouettes. La foulque prend le contre-pied de ces derniers. C'est un oiseau voyant et très vocal qui ne passe pas inaperçu. Même inquiète, elle reste en vue du danger en alarmant. Bien entendu, ce faisant, elle attire les prédateurs comme le pygargue ou l'autour mais elle doit se dire que l'union fait la force au détriment des plus faibles.
La plongée est une faculté rare chez les rallidés qui sont plutôt des coureurs de marais. Les foulques font exception et ont développé au niveau de leurs doigts de pied des expansions latérales natatoires leur permettant des déplacements sub-aquatiques après un saut initial pour se donner de l'élan.

Vol

La foulque ne peut s'envoler qu'en courant sur l'eau comme un canard plongeur. Les battements d'ailes rapides, saccadés et de faible amplitude sont en revanche bien différents de ceux des canards. Les foulques sont capables de déplacements nocturnes importants, nocturnes car leur vol direct et peu rapide peut attirer les prédateurs comme le Faucon pèlerin ou l'Autour des palombes.

Alimentationmode et régime

Foulque macroule
adulte

À la belle saison, la Foulque macroule est végétarienne. Elle se nourrit surtout de végétaux immergés, algues comme les Characées ou plantes supérieures comme les potamots, les myriophylles, les renoncules et autres polygonacées.

Les jeunes ont le même régime. Les végétaux sont prélevés depuis la surface ou par plongée. Elle ajoute à son menu des insectes et leurs larves, des vers, des œufs de poissons, etc.
En inter-saison, le régime est toujours mixte, mais avec la part animale peut-être plus importante. Par exemple, elle peut se tourner vers les colonies de bivalves d'eau douce comme la Moule zébrée Dreissena polymorpha auxquelles elle accède par plongée. Elle peut plonger à plus de 2 mètres de profondeur.
Il est fréquent aussi en hiver de voir des groupes de foulques pâturant dans les prairies adjacentes des plans d'eau et consommant probablement en plus des herbes des invertébrés comme les vers oligochètes.

Reproduction nidification

Foulque macroule
adulte

La Foulque macroule est une espèce monogame et territoriale, souvent en conflit avec ses voisines car les nicheurs sont d'habitude nombreux et les territoires contigus. Suivant l'altitude et la latitude, la période reproduction court de février à septembre et deux nichées successives sont possibles. En Europe, c'est la période mars-juillet qui est privilégiée.
L'installation des nicheurs ne va pas de soi comme indiqué plus haut. De nombreuses invectives vocales et agressions permettent à chaque couple de fixer les limites de son territoire.

Foulque macroule
adulte
Dès lors, il peut passer à la nidification proprement dite.
Le nid est un amoncellement plus ou moins volumineux d'organes végétaux des plantes environnantes, tiges, feuilles, rhizomes,... Il est construit en eau peu profonde dans une touffe, dans un petit ligneux, sur des végétaux morts, sur un radeau végétal sur lequel il peut être flottant. Parfois, il est bien visible à l'observation. La cuvette intérieure est tapissée de feuilles linéaires de monocotylédones. La femelle y pond 6 à 10 œufs beige clair tachés de brun. L'incubation commence avant la fin de la ponte et dure un peu plus de trois semaines. Les œufs éclosent sur plusieurs jours. Les jeunes restent au nid quelques jours puis ils sont répartis entre les deux parents. La femelle garde le nid avec sa demi-nichée tandis que le mâle construit une plate-forme spéciale pour la sienne. Les jeunes s'alimentent seuls vers l'âge de 4 semaines et commencent à voler à l'âge de 2 mois. Ils resteront volontiers dans les environs et pourront même aider leurs parents à s'occuper des jeunes de la seconde nichée.

Distribution

Foulque macroule
Poussin

La Foulque macroule de la sous-espèce nominale occupe une vaste aire qui s'étend de l'Océan Atlantique à la Russie orientale jusqu'à la longitude de Sakhaline, et ceci aux latitudes tempérées et tropicales, par exemple le sous-continent indien et la région perso-pakistanaise. Elle occupe les Canaries et les Açores. Tous les oiseaux du nord du continent sont migrateurs et viennent hiverner autour du bassin méditerranéen, dans le nord de l'Afrique jusqu'au sud du Sahara et dans tout le sud de l'Asie.
Il existe 3 autres sous-espèces : "lugubris" et "novaeguineae" sont en Nouvelle-Guinée et "australis" occupe l'Australie, la Tasmanie et la Nouvelle-Zélande où elles sont sédentaires.

Menaces - protection

Foulque macroule
juvénile
Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

L'espèce n'est pas globalement menacée. Son aire est vaste et les populations se comptent en millions d'individus. Néanmoins en Europe, après une époque de croissance, la tendance est au déclin. Le chiffre de -30% en 21 ans est avancé. La perte ou la dégradation de l'habitat en seraient à l'origine, ainsi que la chasse dans certains pays. (info BirdLife International)

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Foulque macrouleFiche créée le 22/01/2021 par
publiée le - modifiée le 23-01-2021
© 1996-2022 Oiseaux.net