Aigle de Verreaux

Aquila verreauxii - Verreaux's Eagle

Systématique
  • Ordre
    :

    Accipitriformes

  • Famille
    :

    Accipitridés

  • Genre
    :

    Aquila

  • Espèce
    :

    verreauxii

Descripteur

Lesson, R, 1831

Biométrie
  • Taille
    : 90 cm
  • Envergure
    : 181 à 219 cm.
  • Poids
    : 3000 à 5800 g
Distribution

Distribution

Description identification

L'ensemble du plumage est d'un noir éclatant, hormis le croupion et le bas du dos qui sont blancs. Deux assez larges "bretelles" blanches partent de la base du cou, couvrent une partie des épaules et se rejoignent dans la partie blanche du dos en formant un V bien visible lorsque l'oiseau est posé. L'extrémité des ailes, dans la zone des primaires, est blanche. Cette particularité n'est vraiment remarquable que lorsque toute son envergure est déployée. Le plumage des juvéniles est un mélange de roux, de brun et de noir. L'aigle de Verreaux est plus grand et moins rayé que l'Aigle ravisseur avec lequel il partage sensiblement la même aire de distribution dans l'est de l'Afrique.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Verreaux's Eagle,
  • Aguila Cafre,
  • Águia-preta,
  • Kaffernadler,
  • kaffer sas,
  • Zwarte Arend,
  • Aquila di Verreaux,
  • Klippörn,
  • Klippeørn,
  • orol sedlatý,
  • orel damaní,
  • Verreauxørn,
  • mustakotka,
  • Witkruisarend,
  • àguila de Verreaux,
  • Kafförn,
  • orzeł czarny,
  • baltmuguras ērglis,
  • kafrski orel,
  • Кафрский орёл,
  • コシジロイヌワシ,
  • 黑雕,
  • 黑鵰,

Habitat

Il fréquente les gorges des rivières, les affleurements et les saillies rocheuses, les buttes, les collines et les montagnes, tout endroit accidenté où il peut trouver des hyracoïdes. L'aire de distribution de l'aigle de Verreaux s'étage du niveau de la mer jusqu'aux altitudes dépassant parfois les 5000 mètres. Il est présent d'Israël à l'Egypte, dans la péninsule arabique, en Ethiopie et en Somalie, dans l'est de l'Afrique, du Kenya jusqu'en Afrique du Sud.

Comportement traits de caractère

Il est sédentaire sur l'ensemble de son aire de distribution, bien que quelques mouvements très locaux puissent intervenir dans le réseau de collines qui constitue le majorité de son habitat. Malgré le risque que représente son mode d'alimentation peu diversifié, ce n'est pas une espèce en danger. Il est même assez commun, dans son habitat approprié, notamment en Afrique du Sud.

Alimentation mode et régime

Les hyracoïdes (damans des rochers ou damans des arbres), mammifères de taille moyenne, constituent au moins 90% de son alimentation. L'aigle de Verreaux complète son menu en chassant de mammifères de taille moyenne, des oiseaux (notamment des pintades) et des reptiles. Comme tous les prédateurs qui ont un régime quasiment exclusif ou aussi peu diversifié, sa survie est en jeu les années de mauvaise reproduction, dès que les ressources en damans viennent à manquer.

Reproduction nidification

La saison de reproduction varie selon les régions. Elle intervient en janvier dans la péninsule arabique, d'octobre à décembre dans le nord-est de l'Afrique, de février à septembre en Afrique Septentrionale et Méridionale. Le nid est une structure massive constituée de branches et dont le fond est garni de feuilles vertes. Il est placé le plus souvent sur une corniche de falaise, rarement dans un arbre à flanc de colline. La femelle pond deux oeufs dont l'incubation dure environ 45 jours. La nuit, elle les couve seule, relayée le jour par le mâle. Au début c'est le mâle qui ravitaille toute la famille, plus tard la femelle chasse également. Les aiglons ont un duvet blanc et l'aîné tue presque toujours son plus jeune frère peu de temps après l'éclosion. Cette pratique, assez courante chez les grands rapaces, est connue sous le nom de "caïnisme".

Distribution

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 07/03/2005 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net