Aigle noir

Ictinaetus malaiensis - Black Eagle

Systématique
  • Ordre
    :

    Accipitriformes

  • Famille
    :

    Accipitridés

  • Genre
    :

    Ictinaetus

  • Espèce
    :

    malaiensis

Descripteur

Temminck, 1822

Biométrie
  • Taille
    : 81 cm
  • Envergure
    : 164 à 178 cm.
  • Poids
    : 1000 à 1600 g
Distribution

Distribution

Description identification

Ce rapace de taille moyenne a un plumage presque entièrement noir. La base du bec, la cire et les pattes sont jaunes et contrastent fortement avec le reste de la livrée. Le dessous de la queue est légèrement barré de blanc et les couvertures sus-caudales sont plus pâles. Les sexes sont identiques mais les juvéniles présentent une tête, des parties inférieures et un dessous des ailes chamoisés. En vol, l'aigle noir possède une silhouette très caractéristique qui permet de le distinguer de l'Aigle huppé (Spizaetus cirrhatus). Il a une queue relativement longue, de larges ailes en forme de pagaie. Ces dernières sont rétrécies au niveau de la base et elles se terminent par de longues rémiges largement écartées qui ont l'apparence de doigts. Lorsqu'ils sont perchés, les aigles noirs ont des ailes qui atteignent ou dépassent légèrement l'extrémité de la queue. La race perniger qui réside sur le sous-continent indien est plus grande que la race nominale.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Ictinaetus malaiensis perniger (n India, Nepal, Bhutan, s India, Sri Lanka)
  • Ictinaetus malaiensis malaiensis (Myanmar to s China, se Asia, Indonesia)

Noms étrangers

  • Black Eagle,
  • Aguila Milana,
  • Águia-preta,
  • Malaienadler,
  • maláj sas,
  • Indische Zwarte Arend,
  • Aquila nera,
  • Svartörn,
  • Svartørn,
  • orol štíhly,
  • orel indomalajský,
  • Indisk Sortørn,
  • rosvokotka,
  • àguila negra,
  • orlik malajski,
  • melnais ērglis,
  • Орёл-яйцеед,
  • Elang hitam,
  • カザノワシ,
  • 林雕,
  • นกอินทรีดำ,
  • 林鵰,

Voix chant et cris

Aigle noir
adulte

Pas de renseignements.

Habitat

Les aigles noirs fréquentent les forêts de collines et de montagne jusqu'à 3100 mètres d'altitude. On les trouve souvent à la lisière des zones boisées, dans les clairières et les parcelles en cours de reboisement. Malgré cette particularité, en Inde Méridionale (race perniger), les aigles noirs apprécient les boisements avec une canopée assez dense. Ils sont généralement absents des régions où la couverture forestière est inférieure à 50% de la superficie de leur territoire.

Comportement traits de caractère

Bien qu'il capture une grande variété de proies, y compris des espèces terrestres, l'aigle noir est surtout connu pour son mode de prédation exceptionnel qui n'est partagé que par une seule espèce, le Milan à queue fourchue. Comme ce dernier, il partage en effet l'habitude unique de s'emparer d'œufs et de jeunes oiseaux, arrachant parfois tout un nid des branches où il est situé pour l'emporter et le dévorer à sa guise. Pour cela, il dispose de pattes adaptées à ce comportement : le doigt externe et la serre qu'il porte sont très courts alors que les autres doigts sont très allongés avec de longues serres. Dans les régions ouvertes, l'aigle noir patrouille au dessus du sol à la manière d'un busard pour capturer des petits mammifères. Il peut effectuer des pointes de vitesse surprenante lorsqu'il poursuit les chauves-souris ou les hirondelles à la sortie des grottes.
L'aigle noir est considéré comme un oiseau sédentaire, n'ayant jamais été observé en migration. Au Pakistan où il a niché jadis, il est erratique.
Le vol : L'aigle noir vole à la manière des milans, apparemment sans effort et avec une grâce indéniable. Son vol est lent et se situe à peine au-dessus de la canopée. Il est capable de rester en vol pendant de très longues durées si bien que les indiens lui ont donné le surnom de "never sitting bird" (oiseau qui ne se pose jamais).

Alimentation mode et régime

Comme indiqué précédemment dans la rubrique "comportements", l'aigle noir est spécialisé dans la consommation d'œufs et de jeunes oisillons. Toutefois, son régime ne se limite pas à ce genre de prédation. Il comprend également des lézards, des petits mammifères, des grenouilles, des chauves-souris et des insectes. Les écureuils géants de l'Inde et les macaques à bonnets constituent des proies privilégiées mais une grande multitude d'espèces déclenche son cri d'alarme dès qu'elle repère sa présence.

Reproduction nidification

La saison de nidification varie selon les régions : novembre-janvier dans le sud de l'Inde, un peu plus tard dans le nord du sous-continent, avril-août à Java, juillet à Sulawesi, août à Sumatra. Un large nid mesurant entre 90 cm et 1 mètre 20 de largeur est construit par les deux parents. Il est placé à la couronne d'un grand arbre situé souvent sur un versant abrupt qui domine une vallée très encaissée. Le fond de la coupe est garni avec des feuilles vertes. La ponte comprend presque toujours un œuf unique, rarement deux. Ce dernier est habituellement taché de brun ou de mauve. La construction du nid est précédé généralement de parades aériennes au cours desquelles ces rapaces se livrent parfois à des plongeons spectaculaires de plus de 300 mètres. Plus ordinairement, cette espèce effectue des vols ondulatoires ou des poursuites qui sont assez semblables à celles des milans du genre Milvus. Pas d'information concernant l'incubation, le séjour au nid et le soin parental.

Distribution

Les aigles noirs sont endémiques de l'Asie Tropicale, du Pakistan jusqu'aux Moluques. Sur ce vaste espace géographique, on reconnaît officiellement 2 races : I.M. perniger (nord de l'Inde et collines de l'Himalaya, également sud de l'Inde : Orissa, Ghats Orientaux et Occidentaux, Sri Lanka) - I.M. malayensis, la race nominale (Birmanie, sud-centre et sud-est de la Chine, péninsule malaise, îles de la Grande Sonde, Célèbes et Moluques, possible également à Banggai et dans l'archipel des Sulu).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Bien qu'inégalement répartie, cette espèce n'est pas globalement menacée. Sur l'ensemble de son territoire, elle est répandue, localement commune, mais jamais très courante. Les densités les plus importantes se situent dans les collines de Birmanie et du sud de la Chine. La menace la plus récurrente est constituée par la dégradation de son habitat et par l'éclaircissement des forêts. Classée comme ne posant pas de problème majeur par l'IUCN.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 02/12/2009 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net