Allotrie à ventre roux

Pteruthius rufiventer - Black-headed Shrike-babbler

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Viréonidés

  • Genre
    :

    Pteruthius

  • Espèce
    :

    rufiventer

Descripteur

Blyth, 1842

Biométrie
  • Taille
    : 20 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 32 à 48 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez cette allotrie de grande taille, le mâle affiche une tête noir brillant. Les ailes, la queue et les parties supérieures ont une teinte châtain. La femelle se distingue de son compagnon par sa calotte brun-noir et son dessus vert jaunâtre.
Les mâles de la race nominale ont le capuchon, la nuque et les côtés de la tête (lores, joues et couvertures auriculaires) noirs avec des reflets bleu-vert foncé. Les parties supérieures sont entièrement châtain excepté le dessus des ailes qui est coloré comme la calotte. On peut apercevoir des extrémités châtain sur les tertiaires. Les rectrices sont noires avec des pointes châtain.
Le menton et la sous-moustache blanche virent au gris-clair sur le haut de la poitrine, contrastant très fortement avec le brun rosâtre de l'abdomen. Les côtés de la poitrine sont ornés d'une tache jaune terne.
Les iris varient du gris-bleu au noir violacé, la mandibule supérieure est plus foncée que la mandibule inférieure grise. Les pattes sont brun rosâtre clair ou brun-chocolat.
Chez la femelle, la calotte est noire avec des stries moyennes grises. La nuque est entièrement noire, le dessus a une teinte vert jaunâtre de même que les liserés des ailes et des rectrices centrales. Les couvertures primaires sont noires, le croupion châtain, ainsi que les pointes des tertiaires et la queue. Le bas de la figure et le côté du cou gris prennent une couleur plus claire en arrivant au niveau de la poitrine. Les parties inférieures sont plus foncées que celles du mâle. Les taches jaunes du côté de la poitrine sont à peine perceptibles
Chez les juvéniles, le capuchon et la nuque sont plus ternes. Le manteau est infiltré de petites plumes jaunâtres.
La race delacouri a une couleur châtain plus marquée. La gorge grise est plus perlée.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Black-headed Shrike-babbler,
  • Timalí-alcaudón ventrirrufo,
  • Rotbauch-Würgertimalie,
  • Zwartkopklauwiertimalia,
  • Garrulo averla testanera,
  • Svarthuvad broktimalia,
  • Svarthodeprakttimal,
  • strakoška čiernohlavá,
  • timálie černokaštanová,
  • Sorthovedet Vireotimalie,
  • isoharlekiinitimali,
  • timalí botxí capnegre,
  • dzierzbogłów czarnogłowy,
  • melngalvas vāvuļčakste,
  • Краснобрюхая сорокопутовая тимелия,
  • セアカモズチメドリ,
  • 棕腹鵙鹛,
  • 棕腹鵙鶥,

Voix chant et cris

D'après Ali et Ripley, le chant est un "whiiir-i-oh" curieux et strident. Dans son Handbbok des oiseaux du Monde, Del Hoyo propose une description assez semblable. Selon cet auteur, le chant de l'Allotrie à ventre roux. est un "wip-wiyu" dont la dernière note est assez réduite. En fonction des différentes régions, il peut se transformer en "wip wu-yu", en "yu-wu-uu" descendants ou même en "dit-du-whééu" dont les 2 premières notes sont saccadées et presque inaudibles. Ce chant est répété toutes les 2 à 5 secondes.
2 cris sont également identifiés : un "ukuk-wrrrrii-yiwu" dont la première note est basse et gutturale et un "rrrrt-rrrrt-rrrr-rrrrt-rrrrt..." émis sur le ton de la réprimande lorsque l'oiseau est agité. La communication de cette allotrie est basse et porte à faible distance.

Habitat

Les Allotries à ventre roux fréquentent les forêts à larges feuilles permanentes. On les trouve également dans les parcelles de chênes parvenus à maturité et dont les troncs sont recouverts de mousse. Elles apprécient aussi les parcelles mixtes de chênes et de rhododendrons.
En certaines occasions, on peut les apercevoir dans les zones boisées en cours de régénération et dans les massifs de bambous. Sur le sous-continent indien, leurs habitats préférentiels se situent entre 2 135 et 2 500 mètres. Elles sont capables de grimper jusqu'à plus de 3 200 mètres au Népal et de descendre jusqu'à 1 800 mètres en Inde.
Au Bhoutan, sa présence est liée à l'existence de forêts primaires inviolées, à des altitudes qui varient de 1 600 à plus de 2 400 mètres. En Birmanie, les Allotries à ventre roux vivent à 1 525-2 650 m en période hivernale, et seulement au-dessus de 2 500 m en été. De semblables hauteurs sont constatées en Chine et au Vietnam.

Comportement traits de caractère

Les Allotries à ventre roux restent en petites bandes, en association avec des mésanges et d'autres catégories de timaliidés. Ces passereaux de moyenne taille sont intrépides et ils ont une attitude qui paraît assez léthargique. Ils évoluent généralement à une faible hauteur au-dessus du sol mais il leur arrive également de se déplacer au sommet de grands arbres, en sautillant de brindilles en brindilles. D'après Ali et Ripley, ces oiseaux ne sont pas très expressifs et ils sont même fréquemment silencieux. Comme ils ne sont pas très dynamiques, ils sont assez difficiles à repérer. Les habitudes de vie sont assez semblables à celles des Allotries à sourcils blancs (Pteruthius flaviscopis)
Au Bhoutan, des vents violents soufflent fréquemment et la neige commence à tomber à partir d'octobre, ce qui entraîne vraisemblablement des migrations altitudinales pour trouver des conditions climatiques plus favorables à des altitudes plus modérées. Au Myanmar, les Allotries à ventre roux descendent dans les vallées jusqu'à 1 220 mètres.

Alimentationmode et régime

Les Allotries à ventre roux consomment principalement des insectes et des invertébrés. Ils ingurgitent des charançons et d'autres coléoptères. Les chenilles font également partie du menu. Pour les différentes stratégies de recherche de ressources alimentaires, consulter la rubrique "comportements".

Reproduction nidification

Ali et Ripley ne fournissent aucun renseignement sur ce secteur de son activité. Le Handbook des oiseaux du Monde, de Del Hoyo et Christie n'est guère plus prolixe. Néanmoins, il précise que la saison de nidification se déroule au mois d'avril au Bhoutan, ce qui la situe juste avant de la période des pluies (mai à septembre dans les montagnes du centre). Aucune information n'est fournie sur la durée d'incubation et la date d'envol.

Distribution

Les Allotries à ventre roux sont originaires du sud-est du continent asiatique, du centre du Népal jusqu'au nord du Vietnam en passant par la Birmanie (nouvellement Myanmar). 2 sous-espèces sont officiellement répertoriées :
P. r. rufiventer - centre-est du Népal jusqu'au nord-est de l'Inde (Arunachal Pradesh, Nagaland, Manipur), ouest nord-est du Myanmar et Chine Méridionale (ouest-centre du Yunnan).
P. r. delacouri - ouest du Tonkin (monts Fan Si Pan), au nord du Vietnam.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les Allotries à ventre roux ne sont pas globalement menacées. Elles ont toutefois une répartition assez clairsemée du centre du Népal jusqu'aux collines du nord-est de l'Inde ainsi qu'en Birmanie, en Chine Méridionale et au Vietnam. La superficie de leur aire mesure environ 250 000 km² , la population est en léger déclin.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Allotrie à ventre rouxFiche créée le 14/05/2016 par
publiée le - modifiée le 2016-05-16 08:48:37 © 1996-2019 Oiseaux.net