Anserelle de Coromandel

Nettapus coromandelianus - Cotton Pygmy Goose

Anserelle de Coromandel

Anserelle de Coromandel

Nettapus coromandelianus

((Gmelin, JF, 1789))


Ordre : Ansériformes

Famille : Anatidés  ;

Genre : Nettapus

Espèce : coromandelianus

Sous-espèces : 2 [+] [-]
Nettapus coromandelianus coromandelianus(widespread)
Nettapus coromandelianus albipennis(ne Australia)

Chant :

Biométrie :

Taille : 38 cm
Envergure : -
Poids : 380 à 439 g

Statut de conservation IUCN :

Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué

EX EW CR EN VU NT LC NE

Distribution :
Distribution

Synonymes : kachnička obojková (cs), Indisk Dværgand (da), Koromandelzwergente (de), Cotton Pygmy Goose (en), Gansito Asiático (es), aasiankääpiösorsa (fi), örvös törpelúd (hu), Oca pigmea asiatica (it), ナンキンオシ (ja), Beltedvergand (nb), Coromandeleend (nl), kaczuszka azjatycka (pl), Gansinho-oriental (pt), Хлопковый блестящий чирок (ru), kačôčka bielohlavá (sk), Bomullsdvärgand (sv), 棉凫 (zh)

Identification :
Anserelle de Coromandel Chez cette espèce d'oie naine, il ya un dimorphisme sexuel très net. Le mâle subit une variation saisonnière importante : après la période de reproduction, il acquiert un plumage terne assez semblable à celui de la femelle. En plumage nuptial, le mâle adulte présente une tête, un cou et un dessous blancs. La partie centrale du capuchon et l'arrière du cou sont noirs. Une large bande sombre traverse le haut de la poitrine. Les flancs sont teintés de gris et finement tachetés de brun à l'arrière. Les sous-caudales affichent une couleur noirâtre. Les parties supérieures sont également noirâtres mais avec un lustre vert. Les couvertures sus-caudales sont blanchâtres avec des marques sombres, la queue est uniformément noire. Les couvertures sus-alaires Anserelle de Coromandel sont noir verdâtre brillant. Les primaires et les secondaires sont blanches avec une base et une pointe noires. Le dessous des ailes est identique au dessus mais il est plus terne. En plumage éclipse, le plumage du mâle subit des transformations qui le font ressembler à sa partenaire. Toutefois, le dessus reste plus foncé, Anserelle de Coromandel la face et le devant du cou sont plus blancs. La coloration des ailes est très semblable.
Chez la femelle adulte, la calotte, la nuque et le trait oculaire sont gris-brun foncé et non pas noirs. Les parties supérieures sont gris-brun foncé avec une vague nuance verte. Le reste de la tête et du cou ainsi que les parties inférieures sont blanchâtres avec un lavis brun grisâtre et de fines taches sombres qui sont particulièrement visibles sur les côtés de la poitrine. Les couvertures sus-alaires sont brun grisâtre avec un fin liseré Anserelle de Coromandel blanc à l'extrémité des secondaires. Le dessous des ailes est identique au dessus.
Chez les mâles, le bec, les pattes et les pieds sont noirâtres, l'iris est rouge. Chez les femelles, le bec, les pattes et les pieds sont gris brunâtre, l'iris est brun.

Chant : L'anserelle ou oie naine de Coromandel est très vocale en vol et sur l'eau. Les mâles sont plus bruyants et ont une communication assez différente de celle de leur partenaire : ils lancent un caquètement sec qu'on peut retranscrire de la façon suivante "car car carawak". En vol, ils émettent des "quackquackquackiduck". Les femelles se contentent de faibles caquètements.

Habitat : Les anserelles de Coromandel vivent principalement Anserelle de Coromandel sur les lacs et sur les étangs d'eau douce et tranquille connus en Inde sous le nom de jheels. On les trouve également dans les fossés envahis par les eaux des pluies, dans les rizières inondées et dans les réservoirs aux alentours des villages où ils sont des oiseaux familiers.

Distribution : Les anserelles de Coromandel sont originaires du continent asiatique mais leur territoire déborde Anserelle de Coromandel également sur les îles de la Sonde et se poursuit jusqu'en Australasie. Leur aire de distribution couvre tout le sous-continent indien (excepté les zones arides du Pakistan et de l'Inde Occidentale), la Birmanie, les provinces méridionales de la Chine, l'Indochine, la péninsule malaise, Java, Sumatra, Bornéo, Sulawesi, le nord de la Nouvelle-Guinée et les Philippines. Une population vit également en Australie, dans l'état du Queensland, du cap Melville jusqu'à Rockhampton. 2 sous-espèces sont officiellement reconnues : N. c. coromandelianus, Anserelle de Coromandel la race nominale (ensemble de l'aire de répartition excepté l'Australie) - N. c. albipennis (Australie, côtes du Queensland).

Comportements : Pendant la saison de nidification, les anserelles de Coromandel vivent en couples. En dehors de cette période, on les trouve en bandes de 5 à 15 individus, parfois jusqu'à 50 ou plus. Ces oiseaux sont assez familiers et se laissent approcher dans les régions où ils ne sont pas dérangés, c'est à dire près des petits réservoirs qui bordent les villages. Par contre, ils sont particulièrement farouches dans les Anserelle de Coromandel endroits où sévissent les chasseurs. Les anserelles de Coromandel se nourrissent comme les oies naines vertes (Nettapus pulchellus) en nageant et en picorant à la surface à la manière des gallinules. En cas de nécessité, c'est à dire pour échapper aux chasseurs pendant la période de mue, ils sont capables de plonger et de rester sous l'eau pendant un certain temps. Ces oiseaux semblent moins dépendants des nénuphars que les 2 autres espèces d'anserelles. Ils ne viennent pratiquement jamais à terre, ce qui ne les empêche pas de grimper sur les branches Anserelle de Coromandel ou les souches immergées. En dehors de l'eau, les anserelles de Coromandel paraissent très maladroites.

Vol : Les oies naines de Coromandel ont un vol lourd et rapide composé de battements d'ailes qui produisent un bourdonnement. Elles ne volent jamais très haut au-dessus des eaux et leur trajectoire rase Anserelle de Coromandel souvent le sommet des arbres. Quand elles se déplacent, ces anserelles parcourent une faible distance d'un trait.

Nidification : En raison de l'immensité de l'aire de distribution, la période de reproduction est très variable : février-août au Sri Lanka, juin-septembre dans le nord de l'Inde et janvier-mars en Australie. Le nid est presque toujours situé dans une cavité naturelle d'arbre, à proximité de l'eau, souvent entre 2 et 5 mètres au-dessus du niveau de la rivière ou du lac. Occasionnellement, il peut être installé dans un bâtiment. L'intérieur Anserelle de Coromandel du trou n'est généralement pas garni, ou alors il est tapissé d'une très fine couche d'herbes, de plumes ou de détritus. Le duvet est absent. La ponte comprend habituellement entre 6 et 14 œufs, de couleur blanc-perle, mais devenant de plus en plus souillés au fur et à mesure que l'incubation avance. La cavité contient parfois jusqu'à 22 œufs, mais on suppose que cette ponte extraordinaire est le résultat du dépôt de plusieurs femelles. Les œufs Anserelle de Coromandel sont de forme ovale, avec des extrémités égales, ils mesurent en moyenne 43 millimètres sur 33. La femelle couve seule pendant 15 ou 16 jours. Quand la période de séjour au nid est achevée, la femelle expulse les oisillons de la cavité ou elle les porte sur son dos pour les conduire jusqu'à terre.

Régime : Les anserelles de Coromandel sont principalement végétariennes : elles consomment des pousses, des bulbes ou des graines de plantes aquatiques. Elles ingurgitent également des Anserelle de Coromandel graines cultivées et du riz sauvage. Pendant la période où le menu doit comporter un nombre important de calories, elles capturent des crustacés, des vers de terre, des insectes ainsi que leurs larves.

Protection / Menaces : D'après Birdlife, les effectifs sont estimés entre 130 000 et un peu plus d'un million d'individus adultes. La superficie de son territoire n'est pas quantifiée mais mesure certainement plusieurs millions de kilomètres carrés. Sur l'ensemble de son aire, la population est assez abondante. Toutefois, la race albipennis est menacée par le drainage des terres en Australie. Ses effectifs sont désormais inférieurs à 1500 oiseaux.

Sources :

 

Autres liens :
Iucn
Birdlife
Xeno_Canto
Avibase
Hbw Alive


Fiche créée le 04/07/2011 par Daniel LE-DANTEC


Partager cette page sur facebook Flus rss Twitter oiseaux.net
A propos | Nous aider | Mentions légales | Sources | Contacts | Version imprimable
Mis à jour le 10/10/2014 04:35:58 - © 1996-2014 Oiseaux.net

Le guide Ornitho : Le guide le plus complet des oiseaux d'Europe, d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient : 900 espèces

Anserelle de Coromandel