Ara bleu

Ara ararauna - Blue-and-yellow Macaw

Systématique
  • Ordre
    :

    Psittaciformes

  • Famille
    :

    Psittacidés

  • Genre
    :

    Ara

  • Espèce
    :

    ararauna

Descripteur

Linnaeus, 1758

Biométrie
  • Taille
    : 86 cm
  • Envergure
    : 104 à 114 cm.
  • Poids
    : 995 à 1380 g
Longévité

60 ans

Distribution

Distribution

Description identification

Le front et les côtés de la tête jusqu'en arrière de l'œil affichent une couleur vert éclatant qui se fond en outremer brillant sur le capuchon et sur la nuque. Les parties supérieures et les couvertures alaires sont bleu-outremer brillant. Les rémiges sont bleu-violet foncé dessus, jaune doré ou brun-olive dessous selon la lumière. Le dessous des ailes est jaune. Les côtés du cou et les oreillons sont recouverts par une large tache jaune, elle-même bordée par une strie noire qui s'élargit sous les joues en formant un menton entièrement noir. Les parties inférieures sont jaune brillant avec de légères infiltrations orange ; les sous-caudales sont bleues. Le dessus de la queue est violet foncé avec des infiltrations bleu-outremer. Le dessous de la queue est jaune doré ou brun-olive selon l'éclairage.
Le bec est gris sombre. La peau nue qui recouvre la cire et la face est blanche, traversée par de minces filets de plumes noires qui sont particulièrement visibles sur les lores et le haut des joues. Les iris sont jaune pâle. Les pattes sont gris sombre.
Les sexes sont identiques. Les immatures ont des iris bruns.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Blue-and-yellow Macaw,
  • Guacamayo Azulamarillo,
  • Arara-amarela,
  • Ararauna,
  • sárga-kék ara,
  • Blauwgele Ara,
  • Ara gialloblu,
  • Blågul ara,
  • Blågulara,
  • ara modro-žltá,
  • ara ararauna,
  • Blågul Ara,
  • sinikelta-ara,
  • guacamai blau,
  • (ara) ararauna,
  • Сине-жёлтый ара,
  • ルリコンゴウインコ,
  • 琉璃金刚鹦鹉,
  • 藍黃麥鷍,

Voix chant et cris

Les aras bleus poussent des cris rauques et puissants, comprenant des "raaaa", des "kewaaaa", des "scureeeeak" et des "scaaark" tranchants. La plupart de ces productions ont une qualité gutturale et de nombreux sons paraissent tremblotants. Leur voix ressemble beaucoup à celle de nombreux autres aras, excepté celle de l'Ara rouge qui est moins stridente.

Habitat

Les aras bleus fréquentent principalement les varzéas, c'est à dire les forêts qui sont périodiquement envahies par les eaux. On les trouve plus particulièrement aux lisières ou dans les forêts-galeries situées le long du cours des rivières. Ils sont également présents dans les savanes légèrement boisées et les marécages pourvus de palmiers Mauritia. Dans certaines régions, notamment dans le nord-ouest de leur aire de distribution, les aras bleus fréquentent les forêts de feuillus situées à certaines distances de l'eau. Normalement, ils évitent les contrées vallonnées pourvues de collines. Dans les forêts de "terra firme" ou les boisements arides, ils se tiennent toujours à proximité des lisières. Les aras bleus sont des oiseaux des régions basses, restant le plus souvent en-dessous de 500 mètres d'altitude.

Comportement traits de caractère

Les aras bleus sont des oiseaux bruyants et assez évidents à repérer. Ils adoptent des mœurs grégaires et on les trouve habituellement en couples, en petits groupes familiaux ou en bandes qui regroupent 20 individus ou plus. Des rassemblements plus importants affluent sur le bord des rivières, dans des sites traditionnels où ils trouvent des minéraux riches en argile. A l'intérieur des bandes, les couples sont toujours bien visibles car ils volent de concert en se touchant presque les ailes. Les aras bleus sont des oiseaux timides dans les régions où ils sont persécutés, mais la plupart du temps, dans les autres endroits, ils sont plutôt familiers lorsqu'ils se nourrissent à la cime des arbres. Preuve de cette belle confiance, dans les régions ouvertes, ils viennent souvent à terre pour picorer les noix tombées. Tôt à l'aube et assez tard en soirée, les aras bleus entreprennent des vols spectaculaires dans leurs allers-retours entre leurs dortoirs et leurs lieux de nourrissage. Pendant ces trajets, ils prennent une trajectoire directe, battant faiblement les ailes et laissant traîner leur queue comme une longue banderole.

Alimentation mode et régime

Son régime est composé de différentes sortes de fruits qui sont disponibles localement, en particulier ceux des palmiers Mauritia et Acrocomia. Il ingurgite également un grand nombre de graines, du nectar et le tégument des graines du courbaril. L'ara bleu est principalement arboricole et il se nourrit à l'étage supérieur des arbres, souvent près d'une clairière. Il consomme également de l'argile près des berges des cours d'eau.

Reproduction nidification

La saison de nidification est variable selon les régions : décembre-février en Colombie, janvier-mars au Surinam, avril-mai sur Trinidad. Au Guyana, les oeufs sont déposés aux alentours du mois de février, le cycle se terminant au mois de juin. Au Pérou, la ponte intervient de novembre à janvier. Le nid est une cavité dans un Mauritia mort ou un autre type de palmier. La ponte comprend habituellement 1 à 3 oeufs (généralement 2). Contrairement à l'Ara rouge qui possède une distribution assez similaire, la réussite des couvées est relativement bonne. Dans une étude communiquée récemment par HBW et concernant 14 nids et 17 oisillons, 10 sont parvenus à prendre leur envol (59%), 3 sont morts de malnutrition ou de maladie (18%) et 4 on été victimes de prédateurs (24%).

Distribution

L'ara bleu est endémique du bassin de l'Amazone, en Amérique du Sud. Son aire de distribution déborde sur les Guyanes, le Vénézuela au sud de l'Orenoque, le nord-est du Pérou et le nord de la Bolivie. En direction du sud, elle s'arrête à la limite du Paraguay. Deux populations isolées vivent en Equateur et le nord-ouest de la Colombie. L'espèce est considérée comme monotypique (pas de sous-espèces).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

L'ara bleu est commun localement dans beaucoup de parties retirées de son aire de distribution. Au Brésil, c'est souvent le plus commun des grands aras. Toutefois, il a totalement disparu de certaines régions comme le sud-est du Brésil (Bahia, Rio de Janeiro, Santa Catarina) à cause de la destruction de son habitat, de la chasse et de sa commercialisation comme oiseau de volière. L'espèce a été réintroduite à Trinidad où elle avait disparu. Malgré les nombreuses mesures de sauvegarde dont elle fait l'objet et son statut d'espèce protégée depuis 1986, l'ara bleu est considéré comme vulnérable.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 07/08/2009 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net