Ariane à couronne azur

Amazilia cyanocephala - Azure-crowned Hummingbird

Systématique
  • Ordre
    :

    Apodiformes

  • Famille
    :

    Trochilidés

  • Genre
    :

    Amazilia

  • Espèce
    :

    cyanocephala

Descripteur

Lesson, R, 1830

Biométrie
  • Taille
    : 11 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 5.4 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez le mâle adulte, le front et le capuchon sont bleu brillant métallique, se transformant en bronze-vert métallique sur le reste de la nuque, les côtés de la tête et les autres parties supérieures. Les reflets bronze deviennent plus olivâtres sur les couvertures caudales et la queue.
Une épaisse bande de plumes vert métallique orne les côtés du cou et se poursuit le long des flancs jusqu'aux sus-caudales. Elle est mise en valeur par la partie médiane blanc pur du menton, de la gorge, de la poitrine et de l'abdomen qui la souligne vraiment bien. Les pattes sont décorées de belles touffes fémorales blanches.
En ce qui concerne les parties nues, les iris sont brun sombre, les pattes sont crépusculaires, le bec est rouge foncé avec une discrète pointe sombre.
Chez les femelles, le front et le capuchon sont moins azur brillant et plus verdâtre. Chez les immatures, la calotte est plus terne et l'abdomen est plus blanchâtre. Les rectrices externes ont des extrémités gris clair chez tous les individus. Le bec est plus noirâtre.
En milieu naturel, les Arianes à calotte azur sont souvent confondus avec les Arianes à calotte violette et avec les Arianes candides. La différenciation s'effectue au niveau de la description du capuchon et des chants qui sont plus rudes et plus bourdonnants.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Amazilia cyanocephala cyanocephala (se Mexico to e Honduras and nc Nicaragua)
  • Amazilia cyanocephala chlorostephana (ne Honduras and ne Nicaragua)

Noms étrangers

  • Azure-crowned Hummingbird,
  • Amazilia Coroniazul,
  • Blaukopfamazilie,
  • kékfejű amazília,
  • Hemelsblauwe Amazilia,
  • Colibrì capoazzurro,
  • Azurkronad smaragd,
  • Asurkronekolibri,
  • kolibrík korunkatý,
  • kolibřík azurovotemenný,
  • Azurkronet Snebryst,
  • mäntytimanttikolibri,
  • colibrí amazília de capell blau,
  • szmaragdzik lazurowy,
  • Красноклювая амазилия,
  • ソライロボウシエメラルドハチドリ,
  • 红嘴蜂鸟,
  • 紅嘴蜂鳥,

Voix chant et cris

Le chant des Arianes à couronne azur n'est pas décrit pour l'instant avec certitude. C'est une série de puissantes notes assez mélodieuses. Les cris en vol sont des "dzzzzt" qui sont émis apparemment de façon constante.

Habitat

Ces oiseaux-mouches de petite taille sont restreints aux parcelles mixtes de chênes et de pins. Cependant, on les trouve également dans les broussailles réparties du niveau de la mer jusqu'à environ 2 500 mètres d'altitude.
Selon les régions, quelques variations sont notables :
Dans l'état de l'Oaxaca, les Arianes à couronne azur visitent les pins et les chênes, surtout ceux qui sont situés dans des régions humides et qui jouxtent les forêts tropicales dont le feuillage est permanent ou semi-caduque. Au Honduras, ils se reproduisent dans les savanes basses ou dans les zones montagneuses recouvertes de pins.

Comportement traits de caractère

Les Arianes à couronne azur sont parfois grégaires quand ils se nourrissent, mais la taille des rassemblements n'est pas précisée. Selon les régions, les mouvements migratoires sont assez différents. Les populations du nord du Mexique sont sédentaires alors que les méridionales sont sujettes à des mouvements hivernaux au cours desquels elles s'approchent des côtes. Les oiseaux du Guatemala entreprennent des trajets assez brefs en direction de la péninsule du Yucatan. Dans les régions où la reproduction s'effectue dans les zones montagneuses, on assiste à des migrations altitudinales.
Le vol : Ces oiseaux ont des attitudes assez similaires à celles des autres colibris : ils sont capables de pratiquer le vol stationnaire pour recueillir le nectar des touffes d'épiphytes à condition que cet exercice soit bref. Ils sont assez performants dans les poursuites aériennes lorsqu'ils traquent les insectes.

Alimentation mode et régime

Les Arianes à couronne azur ont apparemment un régime végétarien. Ils passent la plupart de leur temps dans les arbustes où ils prospectent à tous les étages. Il semble qu'ils soient particulièrement attirés par les léguminacés fleurissants du genre Inga. Ces plantes présentent un avantage supplémentaire sur les autres plantes, elles sont très attractives pour les insectes, ce qui suggère que ceux-ci présentent sans doute un complément non négligeable.

Reproduction nidification

Les informations spécifiques concernant cette espèce sont peu nombreuses. Au Belize, la nidification se déroule de janvier à juillet. Au Guatemala, elle a lieu de juillet à septembre. Au Mexique, la période de reproduction s'étend généralement de mars à août. Plus particulièrement, dans le Oaxaca, certains nids ont été découverts en mars et avril.
2 sortes de nids ont été répertoriés et décrits au début avril dans le Oaxaca à une altitude proche de 800 mètres. Le premier d'entre eux était placé sur une fourche verticale d'arbuste à environ 12 mètres au-dessus du sol. Il était situé à flanc de colline sur une pente recouvertes de chênes et de pins. Le second nid découvert n'était guère plus élevé que 4 mètres, sur la fourche d'un petit chêne.
Les 2 nids avaient la forme d'une coupe ouverte et l'un était orné de longs filaments pendants qui étaient un tiers plus long que chez l'autre. Ils étaient fabriqués avec des fibres végétales provenant principalement de fougères et de mimosas. Selon Del Hoyo, les nids d'Arianes à couronne azur sont placés parfois sur des fils téléphoniques. Ils sont construits pendant 8 à 10 jours par la femelle seule.
Dans tous les cas, la ponte comprend 2 œufs qui sont couvés pendant une assez longue période (d'après le HBW, environ 15 jours).

Distribution

Cette espèce est officiellement subdivisée en 2 races :
A. c. cyanocephala - Azure-crowned Hummingbird - est-sud du Mexique (à partir du Tamaulipas) jusqu' à l'est du Honduras et le nord-centre du Nicaragua.
A. c. chlorostephana - Mosquitia Hummingbird - côte du Mosquito (Est-Honduras et nord-est du Nicaragua).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Dans leur milieu naturel, les Arianes à couronne azur sont assez répandus. Assez contradictoirement, la détérioration de leur habitat original a entraîné des conséquences favorables pour cette espèce. Le destruction des forêts de chênes et de pins a provoqué leur remplacement par des savanes boisées et la résurgence d'habitats ouverts qui leur conviennent mieux. Les populations de la côte du Mosquito, qui privilégient les savanes ouvertes, pourraient, plus que les autres, bénéficier de cette évolution.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 21/02/2017 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net