Ariane cannelle

Amazilia rutila - Cinnamon Hummingbird

Systématique
  • Ordre
    :

    Apodiformes

  • Famille
    :

    Trochilidés

  • Genre
    :

    Amazilia

  • Espèce
    :

    rutila

Descripteur

Delattre, 1843

Biométrie
  • Taille
    : 10 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 4.5 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez les adultes des Arianes cannelle, les plumages sont identiques (pas de dimorphisme sexuel). Les parties supérieures sont bronze métallique, les plumes des couvertures sus-caudales sont liserées de roux. Les rectrices sont majoritairement rousses et elles ont de larges terminaisons et bordures bronze avec des reflets métalliques.
Le dessous est cannelle foncé avec de légères nuances rousses qui deviennent plus pâles sur le menton.
Il y a du blanc sur les touffes fémorales des pattes.
Les iris sont bruns. Les pieds sont sombres. Le bec est rouge carmin avec une pointe ténébreuse.
Les immatures sont assez semblables aux adultes mais le bec est probablement plus teinté de noir, avec sans doute des stries parallèles sur les mandibules supérieures, en particulier chez les très jeunes oiseaux.
Les plumes du dessus, les rectrices, sont parfois terminées par des bordures plus pâles et plus chamoisées.
Les Arianes cannelle sont facilement identifiables. Ce sont les seuls colibris du Mexique qui aient un dessous uniformément cannelle et qui aient une longue queue.
Il peut y avoir du vert scintillant sur la gorge et sur la poitrine.

Indications subspécifiques 4 Sous-espèces

  • Amazilia rutila diluta (nw Mexico)
  • Amazilia rutila graysoni (Tres Marías Is.. off w Mexico.)
  • Amazilia rutila rutila (w and sw Mexico)
  • Amazilia rutila corallirostris (se Mexico to w Costa Rica)

Noms étrangers

  • Cinnamon Hummingbird,
  • Amazilia Canela,
  • Rostamazilie,
  • fahéjszínű amazília,
  • Kaneelkleurige Amazilia,
  • Colibrì cannella,
  • Kanelkolibri,
  • Kanelkolibri,
  • kolibrík škoricový,
  • kolibřík ryšavý,
  • Kanelfarvet Amazilie,
  • kanelitimanttikolibri,
  • colibrí amazília canyella,
  • szmaragdzik cynamonowy,
  • Рыжая амазилия,
  • ニッケイハチドリ,
  • 桂红蜂鸟,
  • 桂紅蜂鳥,

Voix chant et cris

Lorsqu'ils quêtent leur nourriture, les Arianes cannelle émettent des mélanges de gazouillements et de trilles perçants. Les mâles délimitent leur territoire, signalent la période nuptiale et la période de couvaison en intégrant leurs notes fines et hautes dans une grande variété de phrases.
Pendant les chasses aériennes, on peut entendre des notes rudes grinçantes "chi chi-chi-chi-chi-chi" au cours desquelles ces oiseaux expriment leur grande agressivité.

Habitat

Les Arianes Cannelle fréquentent les pâtures, les broussailles sèches, les endroits pourvus de buisson et les zones boisées en cour de régénération. Ils vivent du niveau de la mer jusqu'à 1 600 mètres d'altitude.
Dans la province de Oaxaca, cet oiseau est couramment observé dans les broussailles tropicales, dans les forêts tropicales d'arbres à feuilles caduques et le long des rivières dans des boisements semi-caduques. Dans l'ouest du Mexique, un rapport signale sa présence exclusive dans les forêts tropicales d'arbres à feuilles tombantes.
Au Yucatan, plusieurs recensements les indiquent dans une proportion 2 fois plus nombreuse le long des côtes que dans les vieilles jachères ou dans les forêts arides. Au Costa Rica, il s'agit du colibri le plus courant à la lisière des zones broussailleuses. Il ne s'aventure jamais à l'intérieur des forêts primaires n'ayant connu aucune transformation.

Comportement traits de caractère

Dans la catégorie des grands arbres, les Arianes cannelle sont sédentaires et prospectent à des hauteurs assez élevées (entre 6 et 15 mètres au-dessus du sol). Contrairement aux arbustes et aux arbrisseaux, ils jettent leur dévolu sur les plantes qui ont un nombre limité de fleurs.
Les Arianes cannelle ont un activité diurne, elle commence à l'aube et elle augmente progressivement dans la journée pour devenir très importante au cours de l'après-midi.
Wagner observe que les Arianes cannelle partagent leurs récoltes avec les Mangos de Prévost, se réservant la partie basse de l'arbre alors que les mangos s'attribuent plutôt la canopée. Au Costa Rica, ces 2 oiseaux-mouches se partagent la même catégorie d'habitats et s'associent également avec les Arianes de Sophie (Saucerottia saucerrottei). À eux trois, ils organisent la défense collective du nid contre les insectes piqueurs et plus particulièrement les abeilles. Par contre, ils apprécient peu la compagnie des Campyloptères de Cuvier.

Alimentation mode et régime

D'après une étude détaillée de 1970, la principale ressource alimentaire des Arianes canelle est constituée de rubiacées, et en particulier des fleurs de l'arbre Jagua (Genipa Americana), un arbuste qui produit une profusion de fleurs blanches. Parfois, cette espèce d'ariane visite les bouquets rouge-orange des plantes du genre Lamourouxia lorsqu'ils explosent.
Dans le nord du Mexique, ces oiseaux sélectionnent un menu original : les perles de Hama, les herbacées, les plantes grimpantes (combretum) et les cactus grands comme des arbrisseaux. Toutefois, généralement, les Arianes cannelle apprécient en priorité les fleurs à longues corolles (57 millimètres) qui ont 2 fois la longueur de leur bec.

Reproduction nidification

Au Mexique, on a cumulé peu d'informations en ce qui concerne les Arianes cannelle. Néanmoins, dans ce pays, on possède des rapports sur la nidification, qui proviennent de tous les mois de l'année.
Dans la presqu'île du Yucatan, les pontes interviennent de février à avril, puis de nouveau d'août à novembre. Ailleurs, dans la partie occidentale du Mexique, on obtient des renseignements concernant les périodes de novembre à février, juin à juillet et septembre.
À Jalisco, les pontes se déroulent principalement de janvier à avril (rapports de 1990). Les nids ont un aspect qui ressemble généralement à celui de toutes les arianes du genre Amazilia. Leurs caractéristiques biologiques sont vraisemblablement les mêmes.

Distribution

Les Arianes canelle sont subdivisées en 4 sous-espèces (1 race insulaire, 3 races continentales). Ces oiseaux sont originaires de l'Amérique centrale. La limite méridionale de leur aire ne va pas plus loin que le Costa Rica.
A. r. graysoni - Grayson's Hummingbird - Tres Marías Island, au large du Mexique occidental.
A. r. diluta - nord-ouest du Mexique (Sinaloa, Nayarit).
A. r. rutila - race nominale - ouest et sud-ouest du Mexique (du Jalisco jusqu'au Oaxaca).
A. r. corallirostris - sud et sud-est du Mexique (des Chiapas au Yucatán), limite sud au Costa Rica.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les Arianes cannelle ne sont pas globalement menacées. Elles peuvent même être considérées comme communes à très répandues dans la grande majorité de leur aire de distribution. Dans certaines régions, elles sont restreintes aux forêts tropicales arides et dans d'autres, elles ne s'aventurent pas en dehors des zones protégées comme c'est le cas au Costa Rica. La race insulaire graysonii est très courante dans l'île de Tres Maria.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 25/04/2017 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net