Attila à croupion jaune

Attila spadiceus - Bright-rumped Attila

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Tyrannidés

  • Genre
    :

    Attila

  • Espèce
    :

    spadiceus

Descripteur

Gmelin, JF, 1789

Biométrie
  • Taille
    : 22 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 31.5 à 44 g
Distribution

Distribution

Description identification

Les attilas à croupion jaune sont polymorphiques mais ils ont toujours 2 barres alaires caractéristiques, un croupion jaune et des stries sur la poitrine. Les iris varient du jaune à l'orange-noisette et au brun rougeâtre. La mandibule inférieure est rose avec une base et une extrémité sombres. Les pattes sont bleu-gris.
Chez la race nominale, le court sourcil est jaunâtre, la tête et les parties supérieures sont olive foncé. Le croupion jaune éclatant contraste avec la queue rouge terne. Les ailes sont sombres avec deux barres alaires teintées de roux.
La gorge est olive, la poitrine est ornée de stries jaunâtres. Le ventre est blanc, la zone anale jaune. Dans la forme rousse, les parties olive du plumage sont remplacées par du roux, le croupion est plus orange, le ventre est nuancé de cannelle. Il n'y a pas de sourcil. Dans la forme grise, l'olive est remplacé par du gris, les barres sont plus pâles et plus grises. Il n'y a pas de sourcil.
Les sexes sont identiques mais la femelle a des yeux plus clairs que le mâle. Les juvéniles ont des yeux bruns. Les races d'Amérique Centrale diffèrent des autres en ayant un dessus qui varie du brun au cannelle avec un croupion ocre chez certaines populations. Leur sourcil est grisâtre, leurs parties inférieures sont plus de blanc à jaunâtre avec des stries plus sombres. La race uropygialus du littoral du Brésil est très semblable à la nominale mais sa taille est plus importante et son bec est bien plus puissant.

Indications subspécifiques 12 Sous-espèces

  • Attila spadiceus pacificus (nw Mexico)
  • Attila spadiceus cozumelae (Cozumel I.)
  • Attila spadiceus gaumeri (Yucatán Pen. and nearby islands)
  • Attila spadiceus flammulatus (se Mexico to Belize and nc Honduras)
  • Attila spadiceus salvadorensis (El Salvador to nw Nicaragua)
  • Attila spadiceus citreopyga (se Honduras and Nicaragua to w Panama)
  • Attila spadiceus sclateri (e Panama and nw Colombia)
  • Attila spadiceus caniceps (n and nc Colombia)
  • Attila spadiceus parvirostris (ne Colombia and nw Venezuela)
  • Attila spadiceus parambae (w Colombia and nw Ecuador)
  • Attila spadiceus spadiceus (e Colombia through Venezuela and the Guianas south to n Bolivia)
  • Attila spadiceus uropygiatus (se Brazil)

Noms étrangers

  • Bright-rumped Attila,
  • Atila Polimorfo,
  • Capitão-de-saíra-amarelo,
  • Goldbürzelattila,
  • sárgafarkú attila,
  • Goudstuitattila,
  • Attila groppabrillante,
  • Gulgumpad attila,
  • Gulgumpattila,
  • volavec spevavý,
  • atila proměnlivý,
  • Gulgumpet Attila,
  • kaappariattila,
  • àtila de carpó lluent,
  • rudotyran oliwkowy,
  • Золотохвостый аттила,
  • カギハシタイランチョウ,
  • 亮腰阿蒂霸鹟,
  • 亮腰阿蒂霸鶲,

Voix chant et cris

Attila à croupion jaune
adulte

Les deux oiseaux chantent. Les chants émis à l'aube diffèrent selon les régions : en Amérique du Sud, les "whée-dip" sifflés, montants et emphatiques sont suivis par un "whew" distinctement articulé alors qu'en Amérique Centrale, ils sont suivis par un "whew-whit". Ces sifflements alternent avec de multiples "weed we-to" qui accroissent en hauteur et en volume. Ces phrases de 2 ou 3 notes sont délivrées avec de nombreuses variations.
Les chants émis pendant la journée sont différents de ceux émis à l'aube et, contrairement à ces derniers, ils sont semblables sur toute l'étendue de l'aire de distribution. Il y a de nombreux autres vocalisations, des "pi-dik" ou des "ki-di-dik" rudes et puissants, des "prrrrr" calmes et des grognements. Quand ils sont perturbés, ces attilas délivrent des "di-di-di-di" en rapide staccato. Quand ils se restaurent, on peut entendre des notes rudes et tranchantes. Lorsqu'elle couve, la femelle produit des notes douces et basses.

Habitat

Les attilas à croupion jaune fréquentent les forêts humides qui ne sont jamais envahies par les crues des eaux. On les trouve également dans les forêts de marécages, les boisements de collines et les lisières. On peut aussi les apercevoir dans les parcelles en cours de régénération, les clairières, les plantations et les jardins qui ont de grands arbres. Ils ne dédaignent pas les forêts semi-arides à feuilles caduques, les zones boisées de broussailles, et les savanes qui sont pourvues de buisssons. Occasionnellement, ces moyens passereaux visitent les galeries d'arbres qu'on trouve dans les llanos et même les forêts de pins. Ils vivent génralement en-dessous de 1 500 mètres d'altitude, encore que parfois on les voit jusqu'à 2 100 m.

Comportement traits de caractère

Les attilas à croupion jaune recherchent leur nourriture en solitaire ou en couple, rarement au sein de bandes plurispécifiques. Ils prospectent à n'importe quelle hauteur et même au niveau du sol. Ils préfèrent cependant procéder à leurs investigations au niveau de l'étage moyen ou dans les feuillages juste en-dessous de la canopée. Ces oiseaux se perchent calmement et sont la plupart du temps immobiles. Cette période d'immobilité est soudain interrompue par une sortie de courte distance, par une séance de volettement ou de vol stationnaire dans le but de trouver des ressources alimentaires.

Alimentation mode et régime

L'attila à croupion jaune se nourrit principalement de gros arthropodes et de petits vertébrés, spécialement des lézards et des grenouilles. Il consomme aussi des petits fruits et des graines de noix. L'analyse détaillée du menu permet de dégager les tendances suivantes : 32% de lézards, 34% d'homoptères (28% de cigales et 8% de cicadelles), 16% de coléoptères, 8% de lépidoptères et 8% d'arachnidés.

Reproduction nidification

La saison de nidification se déroule principalement de mars à juillet en Amérique Centrale. Elle ne commence qu'au mois d'avril au Belize. En Colombie, la construction des nids commence au mois de mars, mais les oiseaux sont en état de se reproduire dès février. A Trinidad et Tobago, la reproduction a lieu en mars-avril. Au Surinam, les œufs et les oisillons sont visibles en septembre.
Le nid est construit par la femelle. C'est une coupe volumineuse mais peu profonde dont les dimensions sont environ de 8 centimètres sur 4. Il est bâti avec de la mousse, des petits bouts de bois mort, des fines feuilles, des frondes de fougère verte et des radicelles. Il est placé à faible hauteur (généralement pas au-dessus de 2 mètres) dans une crevasse ou une cavité de tronc d'arbre, entre des épiphytes et le tronc, entre les racines maîtresses ou à la base d'une souche. On peut le trouver aussi sur la fourche d'une branche, sur un escarpement rocheux couvert de mousse, dans une touffe de broméliacées ou sur le bord d'un sentier bien à l'écart de la forêt.
La ponte contient 2 à 4 œufs qui sont couvés par la femelle seule pendant 18 à 19 jours. Les poussins sont nourris et soignés par les deux parents. La durée du séjour au nid est d'environ 18 jours.

Distribution

Les attilas à croupion jaune sont originaires de l'Amérique Centrale et du nord-ouest de l'Amérique du Sud. Leur aire de distribution s'étend du nord-ouest du Mexique et de la péninsule du Yucatan jusqu'à l'Amazonie et le nord de la Bolivie. Une population isolée vit sur la côte altantique du Brésil. Il y a officiellement 12 sous-espèces : A. s. pacificus - côte ouest du Mexique, du Sinaloa jusqu'à l'ouest de Oaxaca. A. s. flammulatus - sud-est du Mexique (Veracruz et est de Oaxaca jusqu'au sud de Quintana Roo), Guatemala, Belize and centre du Honduras. A. s. gaumeri - nord de la péninsule du Yucatán, dans le sud-est du Mexique), y compris les îles de Holbox, Meco and Mujeres - A. s. cozumelae - île de Cozumel, au large de Quintana Roo. A. s. salvadorensis - El Salvador et nord-ouest du Nicaragua. A. s. citreopygus - sud-est du Honduras et Nicaragua en direction du sud jusqu'à l'ouest du Panama. A. s. sclateri - est du Panama et Colombie voisine. A. s. parvirostris - nord de la Colombie (région de Santa Marta ) et nord-ouest du Venezuela (bassin de Maracaïbo ). A. s. caniceps (vallée moyenne de la Magdalena et inférieure du Sinù, dans le nord de la Colombie). A. s. parambae - ouest de la Colombie jusqu'au nord-ouest de l'Equateur (aussi au sud que Manabí et Pichincha). A. s. spadiceus - ouest-nord du Venezuela (Táchira, Ouest-Apure, Sud-Est-Lara, et Falcón en direction de l'est jusqu'à Aragua), Trinidad, et tout le bassin de l'Amazone-Orénoque du sud-est de la Colombie en direction du nord vers les Guyanes et du sud jusqu'à l'Equateur, le Pérou, le nord de la Bolivie et l'Amazonie brésilienne. A. s. uropygiatus - côte est du Brésil (Alagoas, Sud Bahia, Espírito Santo, Rio de Janeiro).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Cette espèce n'est pas globalement menacée. Elle est assez commune à rare. Elle a une vaste aire de distribution à l'intérieur de laquelle les habitats demeurent convenables ou de bonne qualité. Le statut de la race isolée qui vit sur le côte Atlantique du Brésil demande à être précisé. L'attila à croupion jaune peut être observé dans de nombreux parcs nationaux et zones protégées sur l'ensemble de son territoire.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 31/12/2013 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net