Avocette des Andes

Recurvirostra andina - Andean Avocet

Systématique
  • Ordre
    :

    Charadriiformes

  • Famille
    :

    Récurvirostridés

  • Genre
    :

    Recurvirostra

  • Espèce
    :

    andina

Descripteur

Philippi Landbeck, 1861

Biométrie
  • Taille
    : 48 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 315 à 410 g
Distribution

Distribution

Description identification

Cette avocette, au corps compact et trapu, a des tarses relativement courts par rapport aux autres membres de sa famille. Son plumage s'apparente à celui des échasses du genre Himantopus mais son bec légèrement retourné est très proche de celui des autres avocettes. Elle diffère cependant de celles-ci par son iris orange, son anneau orbital jaune ainsi que par un grand nombre d'éléments (tête cou, haut du manteau, croupion et parties inférieures) qui forment un ensemble blanc. Les parties blanches du plumage sont fréquemment souillées d'une teinte rouille sur le dessous. Le reste du manteau et les ailes varient du noir au brun très foncé.
Le bec est noir, les longues pattes sont bleu-gris. Dans le plumage, on ne remarque pas de dimorphisme sexuel. Les juvéniles ont des liserés roux à peine perceptibles sur le dessus, mais ceux-ci s'estompent très vite avec l'usure.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Andean Avocet,
  • Avoceta Andina,
  • Alfaiate-andino,
  • Andensäbelschnäbler,
  • andoki gulipán,
  • Andeskluut,
  • Avocetta delle Ande,
  • Andinsk skärfläcka,
  • Andesavosett,
  • šabliarka andská,
  • tenkozobec andský,
  • Andesklyde,
  • andienavosetti,
  • bec d'alena dels Andes,
  • szablodziób andyjski,
  • Андская шилоклювка,
  • アンデスソリハシセイタカシギ,
  • 安第斯反嘴鹬,
  • 安地斯反嘴鴴,

Voix chant et cris

Avocette des Andes
adulte

L'ensemble est assez semblable à celui des autres membres de la famille. La vocalisation la plus caractéristique est une sorte d'aboiement à 2 syllabes qu'on peut retranscrire de la façon suivante : "kluut-kluut". On peut également entendre des notes plus liquides "hwip.....hwip....hwip" qui sont délivrées à une cadence plus rapide lorsque l'oiseau se sent en danger. Le répertoire est complété par des grognements bas.

Habitat

Les avocettes des Andes nichent à des altitudes élevées, typiquement au-dessus de 3 100 mètres et même jusqu'à 3 500 mètres dans les montagnes du Chili. Dans la cordillère des Andes, elles fréquentent plus particulièrement une éco-région appelée Puna, qui se caractérise par un climat froid, des précipitations rares, un relief assez accidenté et des températures positives qui ne dépassent pas les 6 degrés. La Puna est composée de plateaux, de volcans, de lacs, de lagunes salées et de salars. Souvent, les avocettes des Andes s'installent autour des petits réservoirs. Elles apprécient également les prairies humides qui sont temporairement envahies par les eaux alcalines.
En dehors de la saison de nidification, ces grands échassiers fréquentent les étendues plates qui bordent l'océan et qui sont battues par le va-et-vient des marées.

Comportement traits de caractère

On possède peu d'informations sur les mouvements et les déplacements de cet oiseau. On estime généralement qu'il est majoritairement sédentaire et qu'il demeure à proximité de ses lieux de nidification pendant une bonne période de l'année. Toutefois, l'Avocette des Andes effectue des mouvements altitudinaux et il descend dans les vallées durant les mois qui vont d'avril à juillet. Ils effectuent des vagabondages près du littoral du Chili et du Pérou, quoique dans ce dernier pays, ils soient encore présents à 5 000 mètres au mois de juillet.

Alimentation mode et régime

Le régime alimentaire est peu connu. Apparemment les avocettes des Andes se nourrissent d'invertébrés qui évoluent librement sur les eaux des lacs et des réservoirs. Leur technique préférée de pêche consiste à faucher avec leur très long bec dans les eaux peu profondes. D'autres stratégies sont parfois aussi utilisées comme celles de nager ou de se laisser suspendre. Au sud de l'aire, elles se restaurent en association avec les flamants du Chili (Phoenicopteris chilensis).

Reproduction nidification

Chez les avocettes des Andes, la saison de reproduction n'est pas très bien définie, elle se déroule apparemment pendant l'été local mais son bon fonctionnement dépend essentiellement d'une bonne répartition des précipitations. La ponte des œufs intervient en septembre-octobre, mais également an janvier-février, ce qui produit apparemment 2 couvées saisonnières pendant l'année. Cette double-nichée est également pratiquée chez d'autres membres de la famille des récurvirostridés, en particulier chez les échasses blanches (Himantopus hilamntopus).
Chaque ponte comprend généralement 4 œufs. Les poussins ont sur le dessus un duvet blanc grisâtre qui est moucheté de sombre. Ils ont des parties inférieures entièrement blanches. On ne possède pas d'informations supplémentaires.

Distribution

Les avocettes des Andes sont originaires de l'Amérique du Sud, dans le centre-ouest de ce continent. Leur territoire couvre principalement le centre du Pérou (province de Junin) et se poursuit jusqu'au nord-ouest de l'Argentine (province de Catamarca) en passant par l'ouest de la Bolivie et le nord du Chili). Cette espèce est monotypique, c'est à dire qu'elle ne possède pas de sous-espèces.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook des oiseaux du Monde, cette espèce n'est pas globalement menacée. Son statut n'est pas vraiment bien défini mais elle est estimée comme plutôt rare. Des petits groupes de 15 à 30 individus peuvent être régulièrement aperçus. La population isolée du Sud-Pérou pourrait être la preuve de la détérioration de son habitat. La sècheresse extrême qui règne aux alentours du lac Poopo dans l'ouest de la Bolivie est une des manifestations les plus flagrantes de la dégradation du milieu naturel. La surface d'habitat vivable reste cependant assez importante. La chasse à l'avocette n'est pas une coutume très développée. au Pérou.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Avocette des AndesFiche créée le 13/08/2015 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net