Bambusicole de Chine

Bambusicola thoracicus - Chinese Bamboo Partridge

Systématique
  • Ordre
    :

    Galliformes

  • Famille
    :

    Phasianidés

  • Genre
    :

    Bambusicola

  • Espèce
    :

    thoracicus

Descripteur

Temminck, 1815

Biométrie
  • Taille
    : 32 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 200 à 342 g
Distribution

Distribution

Description identification

Bambusicole de Chine
adulte

La bambusicole de Chine possède un bec gris avec une pointe noire. Les iris sont brun sombre, les pattes gris-olive. Les sexes sont identiques, bien que le mâle porte un puissant éperon tarsier alors que la femelle n'en possède pas. La queue est relativement longue et échelonnée. Chez les adultes des deux sexes, le capuchon et la nuque sont bruns, les plumes ayant une terminaison rougeâtre. Le front, les lores et les sourcils sont gris bleuâtre. La gorge, la partie inférieure des couvertures auriculaires, les côtés et l'avant du cou sont rouge- rouille. La poitrine est gris bleuâtre, soulignée par une étroite bande rousse. Le reste des parties inférieures présente une couleur chamois-cannelle, avec de larges taches sombres ou noires et châtain en forme de coeur. Le dessus affiche une couleur brun-olive chaud, avec des vermiculures grises, des larges taches noires et châtain, ainsi que des petits points blancs sur le manteau, les scapulaires et les couvertures alaires. Le croupion, le dos et les couvertures sus-caudales sont bruns, avec de petites taches noires éparses. Les primaires et les secondaires sont gris-brun. La queue est roussâtre avec des barres brun sombre et cannelle.
Les juvéniles ont un aspect plus terne que les adultes, moins roux éclatant. La tête est brunâtre, le sourcil chamoisé. Les parties inférieures sont finement striées de chamois.
La race sonorivox (notre illustration) qui vit à Taïwan, est plus sombre. Elle est finement vermiculée de noir sur la bande pectorale grise. Les flancs chamois plus brillant sont ponctués de châtain (et non pas de noir). La partie rousse sur la gorge est moins développée et se réduit au centre.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Chinese Bamboo Partridge,
  • Bambusícola China,
  • Perdiz-do-bambuzal-chinesa,
  • Graubrauen-Bambushuhn,
  • kínai bambusztyúk,
  • Chinese Bamboepatrijs,
  • Pernice del bambù della Cina,
  • Kinesisk bambuhöna,
  • Kinabambushøne,
  • bambusiar sivočelý,
  • kur bambusový,
  • Kinesisk Bambushøne,
  • pikkubambupyy,
  • perdiu dels bambús de la Xina,
  • bambusówka chińska,
  • zilkrūšu irbe,
  • Тайваньская бамбуковая куропатка,
  • コジュケイ,
  • 灰胸竹鸡,
  • 竹雞〔灰胸竹雞〕,

Voix chant et cris

Le cri de reconnaissance du mâle est un 'gi-gi-gi-gi-gi-gigeroi-gigeroi' puissant et sonore. Pendant la plupart des mois de l'année, il émet un 'sih-mo-kuai sih-mo-kuai' mais dès que la période de reproduction approche, les couples en duo prennent le relais, produisant des 'killy killy' qui se transforment vite en 'E-put-kwai' montant en crescendo. Ce sont les mâles qui prennent l'initiative des chants.

Habitat

Les bambusicoles de Chine fréquentent les buissons épais situés sur les collines jusqu'à 2000 mètres d'altitude. Malgré leur nom, elles n'habitent pas exclusivement les massifs de bambous. Elles sont également communes dans les régions recouvertes d'arbustes, dans les prairies et même dans les parcs au Japon. Les bambusicoles habitent dans le sud de la Chine, de l'est du Sichuan et du Ghizou en direction de l'est vers le Hunan, le Jiangsi , le Guangdong , le Fujian et le sud du Zhejiang. Elle vit aussi à Taïwan. Au début du XXème siècle, elle a été introduite avec un grand succès au Japon.

Comportement traits de caractère

Les bambusicoles de Chine vivent en couples ou en groupes pouvant compter jusqu'à 20 individus. Au Japon, pendant la période hivernale, les regroupements peuvent atteindre fréquemment jusqu'à 40 oiseaux. Chaque groupe possède en principe son territoire exclusif, son aire de nourrissage particulière et son lieu de repos, mais tout ce qui concerne la territorialité des groupes demande confirmation et de plus amples renseignements. Les bambusicoles de Chine recherchent leur nourriture sur les terres cultivées, prélevant les mauvaises herbes et la végétation qui recouvre le sol. Elles s'alimentent souvent en compagnie des volailles domestiques à proximité des habitations. Au printemps, elles quittent les terres basses qu'elles occupaient pendant l'hiver pour rejoindre le sommet des collines. A cette période de l'année, elles se reposent en petits groupes dans les arbres.

Alimentation mode et régime

Le mode d'accouplement n'est pas bien connu, mais compte-tenu de la grande fréquence des rapports en couples ou des comportements en duo, la monogamie semble plus que probable, les grands groupes commençant à se disperser au début du printemps. Le nid est situé au pied d'un arbre, sous un buisson ou dans l'herbe. La ponte comprend 3 à 7 oeufs ( jusqu'à 15 au Japon) de couleur crème foncée ou brun clair. L'incubation dure 17 à 19 jours. La période de nidification intervient à partir de la fin avril-début mai au Japon.

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

L'espèce est assez repandue sur l'ensemble de son aire de distribution. Elle est en léger déclin en chine à cause de la chasse et de la dégradation de son habitat, sans que cela ne pose de problème pour sa survie.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 20/08/2007 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net