Barbacou noir

Monasa atra - Black Nunbird

Systématique
  • Ordre
    :

    Piciformes

  • Famille
    :

    Bucconidés

  • Genre
    :

    Monasa

  • Espèce
    :

    atra

Descripteur

Boddaert, 1783

Biométrie
  • Taille
    : 29 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 74 à 104 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez les adultes, les parties supérieures sont bleu-noir brillant. Les petites couvertures sont blanc éclatant à la lisière supérieure de l'aile, puis elles virent au blanc puis aux écailles grises sur les moyennes et les plus basses couvertures. Les tertiaires sont longues et larges, avec des liserés gris. La queue, longue et large, a une terminaison arrondie.
Les plumes de la gorge sont allongées, formant une sorte de barbe. L'ensemble du dessous est gris foncé, se transformant en gris moyen sur l'abdomen. Les couvertures sous-alaires varient du gris pâle au blanc. Le bec est entièrement rouge-orange. Les iris changent du rouge au brun. Il y a une zone de peau noirâtre nue en arrière de l'œil. Les pattes et les pieds sont noir ardoisé.
Les immatures ont un dessus plus fuligineux que les adultes. Les parties inférieures sont plus brunes. Apparemment, leurs yeux sont plus sombres.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Black Nunbird,
  • Monja Negra,
  • Chora-chuva-de-asa-branca,
  • Mohrentrappist,
  • Zwarte Trappist,
  • Monaca nera,
  • Svart nunnefågel,
  • Svartklarisse,
  • lenivka čierna,
  • lenivka černá,
  • Sort Trappist,
  • mustanunna,
  • barbacoll negre d'espatlles blanques,
  • drzym czarny,
  • Чёрная монашенка,
  • クロアマドリ,
  • 黑鴷,
  • 黑尼鴷,

Voix chant et cris

Barbacou noir
adulte

Les barbacous noirs ont un répertoire assez vaste : un "whoo-doo-doo" très musical et une série de notes descendantes retranscrites de la façon suivante : "hyoo-hoo-hoo-oo-oo". On peut également entendre un "yawkl-diddl" puissant ou un "quee-didada" qui sont émis en duo. Le cri est étonnamment puissant et il est souvent délivré par de nombreux oiseaux en bande.

Habitat

Les barbacous noirs fréquentent les forêts humides qui ne sont pas envahies par les eaux, de la canopée jusqu'au sous-bois. Ils occupent également les forêts-galeries et les parcelles qui subissent les crues saisonnières, marquant un profond attachement pour les zones situées près de l'eau. On les trouve aussi à la lisière des zones boisées, dans les broussailles et dans les endroits où la végétation est éparse. Dans une étude réalisé récemment, ces oiseaux ont pu être observés à une grand hauteur dans la subcanopée et à proximité de grands arbres couronnés par un enchevêtrement de lianes, près de palmiers ou dans des lieux pourvus de souches en décomposition. Les barbacous utilisent régulièrement les parcelles en cours de régénération et parvenues à un bon stade de maturité. Ils apprécient aussi les plantations qui ont été éclaircies, les amoncellements d'arbres tombés et les brèches dans les escarpements rocheux. Ils vivent dans les plaines jusqu'à 1 000 mètres d'altitude.

Comportement traits de caractère

Les barbacous noirs recherchent leur nourriture en solitaire, en association avec leur partenaire qui garde cependant une certaine distance ou parfois en groupes plus ou moins important. Il leur arrive de joindre des bandes mixtes d'oiseaux insectivores en compagnie desquels ils surveillent avec attention les mouvements des petits invertébrés. Ces oiseaux se perchent sur une branche plus ou moins dénudée à l'étage moyen de la forêt, prennent une posture assez rigide et adoptent une attitude assez léthargique. De temps en temps, à intervalles irréguliers, ils jaillissent de leur poste d'observation pour effectuer une sortie en direction du sol ou du feuillage afin de capturer une proie. Les barbacous noirs sont généralement plus actifs que les espèces du genre Bucco, ils changent assez fréquemment de perchoir et ils sont prompts à signaler un danger grâce à leur puissant cri d'alarme. Leur vol est très caractéristique, il est composé de rapides battements d'ailes qui alternent avec de brèves glissades.
Comme la plupart de leurs congénères, ces barbacous apprécient la compagnie des singes. Ils les suivent souvent et ils profitent du dérangement provoqué par la présence des primates pour capturer les proies qui fuient. En contrepartie, ils jouent quasiment le rôle de sentinelle pour ces derniers, signalant par leurs cris la présence de prédateurs.
Les barbacous noirs sont considérés comme des oiseaux sédentaires.

Alimentation mode et régime

Les barbacous noirs consomment de nombreuses sortes d'insectes et d'invertébrés : des orthoptères (principalement des locustes), des coléoptères (surtout des buprestes et des malacodermes), des hémiptères et des hétéroptères (coréidés) ainsi que des larves de lépidoptères (chenilles). Ils ingurgitent aussi des phasmes, des scorpions, des araignées, de gros chilopodes et des lézards. Ils pratiquent des expéditions ou le vol stationnaire pour capturer leurs victimes, mais quelques-unes sont saisies après une poursuite dans les airs. Ils suivent parfois les essaims de fourmis légionnaires. Parfois, les barbacous noirs chassent juste en dessous des caciques à cul rouge, profitant sans doute des proies qui leur ont échappées.

Reproduction nidification

Le barbacou noir se reproduit de mars à mai au Venezuela. En Guyane Française, il niche en pleine saison sèche, c'est à dire d'août à septembre, mais on peut apercevoir également des nids en avril-mai. Dans la région de Manaus, dans le nord du Brésil, il y a probablement 2 saisons de nidification par année. Les barbacous noirs sont cavernicoles. Le nid est un tunnel de taille moyenne creusé au niveau du sol. La taille de la ponte et la durée d'incubation ne sont pas connues.

Distribution

Les barbacous noirs sont originaires du nord-centre du continent sud-américain, de l'est du Venezuela jusqu'à l'embouchure de l'Amazone en passant par les Guyanes. La limite sud de l'aire est marquée par la rive nord du grand fleuve à l'est du Rio Négro. Leur présence est possible dans l'extrême est de la Colombie. En dépit de la grande superficie du territoire, l'espèce est considérée comme monotypique.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook, cette espèce n'est pas globalement menacée. Elle est commune localement au Venezuela et même très répandue dans le massif de la Neblina. Elle est sans doute plus clairsemée au Brésil, quoiqu'assez fréquente dans la région de Manaus. Elle paraît courante dans les Guyanes où elle peuple les forêts côtières et les savanes pourvues d'arbres. D'après Birdlife, l'aire de distribution mesure un peu plus d'1 700 000 kilomètres carrés. Les effectifs globaux sont en déclin en raison d'une destruction assez rapide de l'habitat.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Barbacou noirFiche créée le 16/02/2013 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net