Barbican oreillard

Stactolaema leucotis - White-eared Barbet

Systématique
  • Ordre
    :

    Piciformes

  • Famille
    :

    Lybiidés

  • Genre
    :

    Stactolaema

  • Espèce
    :

    leucotis

Descripteur

Sundevall, 1850

Biométrie
  • Taille
    : 18 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 51 à 61 g
Distribution

Distribution

Description identification

Les barbicans sont des oiseaux grimpeurs, comme les toucans. Morphologiquement, ils se distinguent par une tête plutôt grosse, un grand bec puissant, pointu et légèrement crochu, un cou et une queue courts. Comme tous les barbus qui ont cette caractéristique commune, le bec est entouré de plumes raides noires appelées vibrisses. Les adultes ont un plumage brun foncé à noir avec une large bande distinctive blanche qui débute derrière l'oeil et atteint la partie inférieure du cou. Les couvertures alaires et le haut du manteau sont d'un brun plus clair que le capuchon et le croupion. Les plumes de la partie basse de la poitrine sont teintées de blanc, le ventre est entièrement blanc. Une zone de peau nue, noire, entoure l'oeil. Les pattes sont gris noirâtre.

Indications subspécifiques 3 Sous-espèces

  • Stactolaema leucotis kilimensis (c Kenya to ne Tanzania)
  • Stactolaema leucotis leucogrammica (s and c Tanzania)
  • Stactolaema leucotis leucotis (Malawi and Mozambique to South Africa)

Noms étrangers

  • White-eared Barbet,
  • Barbudo Orejiblanco,
  • Barbaças-de-orelhas-brancas,
  • Weißohr-Bartvogel,
  • fehérfülű bajszika,
  • Witoorbaardvogel,
  • Barbetto dai sopraccigli,
  • Vitörad barbett,
  • Hvitbrynskjeggfugl,
  • fuzáň bielosluchý,
  • vousák bělouchý,
  • Hvidøret Skægfugl,
  • valkokulmaseppä,
  • Witoorhoutkapper,
  • barbut d'orelles blanques,
  • brodacznik białouchy,
  • Белоухий букканодон,
  • ミミジロゴシキドリ,
  • 白耳拟鴷,
  • 白耳擬啄木,

Habitat

Le barbican oreillard est originaire des forêts de montagne de la bordure sud-est de l'Afrique. Son aire de distribution est particulièrement morcelée au sud du Kenya, au Mozambique et au Swaziland. Elle effleure l'est du Zimbabwe et pénètre marginalement en Afrique du Sud, jusqu'au sud de Durban. Le barbican aime les grands arbres et les bois en bordure de ruisseaux et de rivières jusqu'à 2200 m d'altitude. Mais on le trouve surtout dans les régions basses humides à proximité du littoral. Les mouvements de populations des montagnes vers les plaines interviennent hors saison de nidification lorsque les oiseaux sont à la recherche d'arbres fruitiers.

Comportement traits de caractère

Ses petites ailes rendent son vol lourd et on l'observe plutôt sautillant dans les hautes branches ou sur le sol. Il ne grimpe pas le long des troncs à la manière des pics. Peu actif, capable de demeurer longtemps immobile, jusqu'à ce qu'une proie passe dans les parages, il offre une impression de paresse. C'est un oiseau sociable qui vit en groupes, parfois en compagnie d'autres espèces, en particulier lorsqu'il recherche sa nourriture. Son cri est constitué par un 'shreee, shreee', strident, aigu, rapide et retentissant, produit à de nombreuses reprises.

Alimentation mode et régime

Surtout frugivore, il mange des figues, des mangues, des cerises et autres fruits sucrés, mais ne dédaigne pas les araignées et les insectes de toutes sortes qu'il capture en plein vol ou au sol. Les jeunes sont friants de sauterelles, de criquets, de locustes et se repaissent également de libellules, de cigales, de blattes et même de guêpes et de frelons.

Reproduction nidification

Le mâle est monogame et ne possède pas d'instinct territorial. Le couple est généralement solitaire mais peut tolérer la présence d'autres paires sur le même arbre ou dans un proche voisinage. Il niche dans les arbres ou les souches vermoulues. Les deux parents y creusent un trou de plus de 50 cm de profondeur avec une ouverture d'environ 5 cm de diamètre. La nidification intervient une seule fois et à tout moment de l'année mais les probabilités sont plus importantes d'octobre à janvier. La taille de la ponte varie de 2 à 6 oeufs dont l'incubation dure entre 14 et 18 jours. La femelle et le mâle se relaient pour couver les oeufs et nourrir les oisillons. Parfois au lieu de leurs propres jeunes, il leur arrive d'élever un petit de la famille des indicateurs. En effet, comme les coucous, ces oiseaux parasites déposent leurs oeufs dans les nids des barbus et des pics.

Distribution

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 06/01/2008 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net