Barbu géant

Psilopogon virens - Great Barbet

Systématique
  • Ordre
    :

    Piciformes

  • Famille
    :

    Mégalaimidés

  • Genre
    :

    Psilopogon

  • Espèce
    :

    virens

Descripteur

Boddaert, 1783

Biométrie
  • Taille
    : 35 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 164 à 295 g
Distribution

Distribution

Description identification

C'est le plus grand de tous les barbus de la famille des mégalaimidés. Il se distingue principalement par son bec massif. Les 2 partenaires de la race nominale ont une tête entièrement bleu foncé avec quelques reflets verdâtres. Le corps est brun et vert avec des stries jaunâtres sur le dessous. Les couvertures sous-caudales sont rouges. Le bec est jaunâtre. Les spécimens xanthochromiques, c'est à dire qui ont une forme jaune, sont assez rares.
Les immatures sont assez semblables aux adultes, mais plus ternes, plus fuligineux et avec des sous-caudales roses. La race clamator est plus grande, plus bleue et plus foncée. Les 2 autres races sont brun plus pâle, ont une tête plus bleue avec de nettes stries jaune-vert sur la nuque. Chez la race maginifica les motifs sont moins marqués. La race marshallorum est plus pâle avec du bleu-violet sur la tête et un plus grand apport de stries jaunâtres sur la nuque.

Indications subspécifiques 6 Sous-espèces

  • Psilopogon virens virens (c and e Myanmar, n Thailand, n Laos and se China)
  • Psilopogon virens marshallorum (ne Pakistan to w Nepal)
  • Psilopogon virens magnificus (e Nepal to nw Myanmar and sc China)
  • Psilopogon virens mayri (ne Assam. ne India.)
  • Psilopogon virens clamator (ne Myanmar and sc China)
  • Psilopogon virens indochinensis (n Vietnam)

Noms étrangers

  • Great Barbet,
  • Barbudo Grande,
  • Heubartvogel,
  • Grote Baardvogel,
  • Barbetto maggiore,
  • Större barbett,
  • Himalayaskjeggfugl,
  • barbet modrohlavý,
  • vousák velký,
  • Himalayaskægfugl,
  • kuningasseppä,
  • barbut verd gegant,
  • pstrogłów żółtodzioby,
  • lielais bārdainis,
  • Большой бородастик,
  • オオゴシキドリ,
  • 大拟鴷,
  • นกตั้งล้อ,
  • 大擬啄木,

Voix chant et cris

Le barbu géant a une voix puissante et très distinctive, formée de "kee-ar" ou de "peeao" qui sont délivrés en séries. La femelle produit des notes plus brèves et plus rapides, le mâle des notes plus lentes et plus allongées. On peut également entendre des "karr-r" rudes, des "gyok" et des notes douces en longues séries. Des notes querelleuses et répétées sont lancées par le couple qui parade. Pendant les rituels nuptiaux, les chants sont accompagnés de bruissements d'ailes.

Habitat

Les barbus géants fréquentent les forêts, qu'elles soient composées d'arbres à feuilles permanentes ou à feuilles caduques. On les trouve aussi dans les vallées boisées près des versants montagneux. Ils visitent les vergers et les jardins qui possèdent des arbres à fruits. Les barbus géants vivent généralement de 800 à 2 400 mètres d'altitude. Cependant, ils peuvent nicher jusqu'à 300 mètres dans l'Himalaya et aussi haut que 3 000 m. Dans le sud-est de La Chine, ils atteignent le niveau de la mer.

Comportement traits de caractère

Le barbu géant est très difficile à apercevoir car il se perche souvent dans le feuillage au sommet des grands arbres. Dans ce cas, seul le mouvement des feuilles trahit alors sa présence. En dehors de la saison hivernale où il forme souvent des bandes de plusieurs dizaines d'individus dans les arbres fruitiers, cet oiseau n'est pas très social : il se déplace en solitaire ou en groupe familial comptant au maximum de 4 à 6 unités. Il est très vocal avant et pendant la saison de nidification.
S'il est alarmé quand il réside dans son habitat montagnard traditionnel, cet oiseau a l'habitude de se laisser descendre d'une colline jusqu'au couvert situé dans une vallée inférieure. Son vol est rapide et ondulant, il est composé de puissants battements d'ailes suivis de vols planés qui lui donnent alors l'allure d'un pic.
Le barbu géant est sédentaire avec des mouvements altitudinaux. Notamment, les populations qui vivent au-dessus de 800 mètres migrent à des altitudes inférieures, dans des zones de collines ou dans des vallées.

Alimentation mode et régime

Les barbus géants consomment une grande variété de fruits tels que des figues, des baies, des prunes sauvages, du sumac vénéneux et des épines-vinettes. Ils ingurgitent aussi des pétales de fleurs de rhododendrons, des fleurs de poiriers, du nectar et des fleurs de fromagers (Bombax). Les bourgeons et les chatons des ormes sont également très appréciés. Les barbus géants mangent aussi des fourmis, des termites, des frelons, des coléoptères, des cigales, des mantes religieuses et d'autres sortes d'insectes. Ces oiseaux poursuivent parfois les insectes dans les airs. En d'autres occasions, ils se laissent tomber à terre pour les capturer. En hiver, ils forment souvent des groupes pouvant atteindre une quarantaine d'individus dans les arbres fruitiers.

Reproduction nidification

Les barbus géants nichent du mois de février au mois d'août et parfois même jusqu'au mois de septembre. Il y a parfois 2 ou 3 nichées par saison. Celle-ci commence par des chants et des contre-chants, des chants simultanés des 2 partenaires et des parades nuptiales. On peut apercevoir des mouvements de queue et des salutations de tête..
La cavité est creusée par le mâle et par la femelle, entre 3 et 12 mètres au-dessus du sol, dans un arbre ou dans une branche morte, souvent sur la partie inférieure de cette dernière. La galerie mesure 60 centimètres de profondeur et parfois plus. De vieux nids abandonnés de pics sont aussi utilisés. La ponte comprend 2 à 5 œufs, en moyenne 3 ou 4, qui sont déposés sur une couche de copeaux de bois garnissant le fond de la cavité. Les 2 parents couvent, nourrissent les jeunes, entrent et sortent rapidement du nid. L'incubation dure 13 à 15 jours, le séjour des jeunes au nid n'est pas inférieur à 38 jours. Les oisillons qui ont pris leur envol ont la même voix que les adultes et deviennent indépendants au bout de 7 ou 8 jours. En captivité, il peuvent vivre jusqu'à 13 ans.

Distribution

Les barbus géants occupent un vaste territoire dans le sud-est du continent asiatique. Leur aire de distribution commence dans l'Himalaya et se poursuit jusqu'à l'est de la Chine en passant par la Thaïlande et le nord de l'Indochine. 4 sous-espèces sont officiellement reconnues : M. v. marshallorum (nord-est du Pakistan, et nord-ouest de l'Inde en direction de l'est jusqu'à l'ouest du Népal) - M. v. magniifica (est du Népal jusqu'au centre de l'Assam) - M. v. clamator (nord-est de l'Assam, nord du Myanmar, sud-ouest de la Chine (Yunnan), nord-ouest de la Thaïlande) - M. v. virens, la race nominale (centre du Myanmar et sud-est de la Chine, nord-centre de la Thaïlande et nord du Vietnam).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook, cette espèce n'est pas globalement menacée. Bien que commune dans le nord du sous-continent indien, elle est très locale au Pakistan. Elle est encore peut-être présente au Bangladesh, mais on ne possède pas de rapports récents, elle est courante en Asie du Sud-Est. Cet oiseau est capable de s'adapter dans les endroits où il y a quelques arbres ainsi que sur les versant cultivés des vallées. Le barbu géant est présent dans les parcs nationaux et les nombreuses autres zones protégées.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Barbu géantFiche créée le 04/06/2013 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net