Batara à dos rayé

Thamnophilus insignis - Streak-backed Antshrike

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Thamnophilidés

  • Genre
    :

    Thamnophilus

  • Espèce
    :

    insignis

Descripteur

Salvin Godman, 1884

Biométrie
  • Taille
    : 17 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 24 à 30 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez le mâle, le capuchon et les parties supérieures sont noires. Certaines plumes de la calotte sont blanches, se poursuivant sur la nuque. Il y a une tache intrascapulaire blanche qui se transforme en stries ou en mouchetures au niveau du dos. Les scapulaires et les ailes sont noires avec d'abondantes taches et un large liseré blanc. La queue est noire, les extrémités et les taches médianes des rectrices externes présentent une couleur blanche. La gorge et les parties inférieures forment un ensemble gris uni, le bas de l'abdomen a une nuance plus claire.
Chez la femelle, le plumage est assez identique à celui de son partenaire, l'avant du front est légèrement tacheté de blanc, l'arrière de la calotte expose une tache circulaire rouge-brun. Le dessous est un peu plus clair. Chez la race nigrofontalis, l'avant du front de la femelle est noir foncé.

Indications subspécifiques 2 sous-espèces

  • Thamnophilus insignis insignis (s Venezuela, w Guyana and n Brazil)
  • Thamnophilus insignis nigrofrontalis (extreme sw Venezuela)

Noms étrangers

  • Streak-backed Antshrike,
  • Batará Insigne,
  • Choca-de-roraima,
  • Roraimawollrücken,
  • Roraima-mierklauwier,
  • Averla formichiera dorsostriato,
  • Tepuimyrtörnskata,
  • Tepuimaurvarsler,
  • batara planinová,
  • mravenčík tepuový,
  • Tepuímyretornskade,
  • tepuinpuumuura,
  • batarà pissarrós de dors ratllat,
  • chronka wenezuelska,
  • Венесуэльская сорокопутовая муравьеловка,
  • ベネズエラアリモズ,
  • 纹背蚁鵙,
  • 紋背蟻鵙,

Voix chant et cris

Le chant à haute voix est une série d'environ une douzaine de notes qui accélèrent lentement de façon nasale : "cunk-cuk-cuk--cu-cu-cu-cu-cu-cu-cu-cu-cucurank". Il rappelle le chant des autres membres de la famille du genre Thamnophilus. La note terminale "rank" est très caractéristique. La femelle émet un chant similaire, mais qui a un peu plus de hauteur que celui du mâle. Les cris comprennent un grognement grinçant, variable en longueur, un "peep" et un petit cri doux à peine perceptible.

Habitat

Les bataras à dos rayé fréquentent le sous-bois et l'étage moyen des forêts de montagne pourvues d'arbres à feuilles permanentes. Leur habitat se situe habituellement entre 900 et 2 000 mètres d'altitude. Ces oiseaux marquent une certaine préférence pour les boisements dont la canopée rabougrie ne dépasse pas les 10 mètres de hauteur. Ces parcelles sont dominées par des plantes de la famille des mélastomatacées. Près de la ligne de la limite des arbres, on peut aussi les observer dans les fourrés de bambous et dans les bouquets et les touffes de broméliacées qui bordent les lisières des zones boisées.

Comportement traits de caractère

Les bataras à dos rayé vivent généralement en couples ou en solitaires, ils sont calmes et tranquilles. Sans être véritablement timides, ils passent assez souvent inaperçus. Rarement, il leur arrive de se joindre à des bandes mixtes d'autres espèces. La plupart du temps, ils progressent entre 1 et 2 mètres au dessus du sol, même si parfois ils peuvent grimper jusqu'en dessous de la canopée dont la hauteur est toujours très modeste. Ils avancent en procédant par petits bonds qui sont entrecoupés de pauses durant souvent plusieurs secondes. Cet arrêt dans l'activité leur permet de scruter leurs proies.
Les bataras à dos rayé ont un comportement social assez particulier : les mâles et les femelles unissent leurs efforts pour chasser les rivaux et les concurrents qui essaient de transgresser les frontières de leur territoire. Ils tentent de les intimider en érigeant leur crête, en dévoilant les taches blanches de leurs intrascapulaires et de leurs ornements alaires. Ils accompagnent leurs mouvements de chants puis ils agitent leur corps d'avant en arrière d'une manière comique et mécanique comme des automates.

Alimentationmode et régime

Peu de choses sont publiées sur le régime alimentaire de cet oiseau. Néanmoins, on pense qu'il se nourrit principalement d'insectes et d'arthropodes.

Reproduction nidification

En principe, on ne possède aucune information. La taille de la ponte et la durée d'incubation sont inconnues. Cependant, son mode de reproduction est sans doute assez semblable à ceux des bataras tachetés (Thamonophilus punctatus) et des bataras d'Amazonie (T. amazonicus) dont le territoire géographique est assez voisin.

Distribution

Les bataras à dos rayé occupent une aire géographique restreinte dans le nord-ouest du continent sud-américain. Deux sous-espèces sont officiellement reconnues : T. i. nigrofrontalis - extrême sud-ouest du Venezuela (Macizo de Cuao-Sipapo, dans l'ouest de la province d'Amazonas). - T. i. insignis, la race nominale - sud du Venezuela (tépuis de la province de Bolívar et d'Est-Amazonas), mont Roraima à la frontière de l'extrême ouest du Guyana et du nord du Brésil (extrême nord de l'état du Roraima).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook des oiseaux du Monde, cette espèce n'est pas globalement menacée. Elle a un territoire extrêmement réduit dans les régions montagneuses, plus particulièrement au Venezuela. Les populations les plus denses sont trouvées sur les pentes abruptes des Tepuis. Étant donné la faible accessibilité des habitats qu'elles fréquentent, elles sont peu affectées par la présence des humains. Cependant leur écosystème semble assez dépendant des catastrophes naturelles comme les incendies. La région des Tepuis a été récemment classée comme monument national, ce qui inclut la presque totalité de son territoire comme une zone protégée.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Batara à dos rayéFiche créée le 17/08/2014 par
publiée le - modifiée le 2014-09-08 15:52:20 © 1996-2019 Oiseaux.net