Batara de Bernard

Thamnophilus bernardi - Collared Antshrike

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Thamnophilidés

  • Genre
    :

    Thamnophilus

  • Espèce
    :

    bernardi

Descripteur

Lesson, R, 1844

Biométrie
  • Taille
    : 17 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 30 à 38 g
Distribution

Distribution

Description identification

Batara de Bernard
♀ adulte plum. nuptial
Batara de Bernard
♂ adulte

Chez le mâle adulte de la race nominale, la tête, la gorge et le haut de la poitrine sont noirs, avec des mouchetures blanches autour du bec et une large partie blanchâtre qui va de la nuque et des bordures de la poitrine jusqu'au reste des parties inférieures. Le dessus est majoritairement brun-cannelle, il y a une tache blanche sur les infrascapulaires. Les ailes et la queue sont uniformément noires, les couvertures alaires ont des bordures et des taches blanches.
Les rémiges ont des liserés chamois clair, la queue a une terminaison pâle. Sur le versant pacifique, certains mâles ont un front abondamment tacheté de blanc, certains ont moins de noir et plus de blanc sur la gorge et sur la zone pectorale.

La femelle a une calotte rousse parfois mixée avec du noir, le front et le côté de la tête sont tachés de brun sombre sur un fond terne. Il y a une large bande sur la nuque et le reste du dessous est chamois pâle. Les ailes sont brun noirâtre, contrastant avec les rémiges et les couvertures qui sont tachés de chamois. La queue est rousse. Sur le versant pacifique, certaines femelles ont le front fortement tacheté de blanc, d'autres ont un capuchon variablement ou totalement noirs. Certains oiseaux ont l'extrémité de la bordure des ailes ocre jaunâtre.
Dans la race shumbae, le pourtour du bec est fortement taché de blanc. Le noir de la gorge et de la poitrine est discret. Le capuchon est entièrement roux, le dessous majoritairement blanc.

Indications subspécifiques 2 sous-espèces

  • Thamnophilus bernardi bernardi (w Ecuador, nw Peru)
  • Thamnophilus bernardi shumbae (nc Peru)

Noms étrangers

  • Collared Antshrike,
  • Batará Collarejo,
  • Weißnacken-Ameisenwürger,
  • Withalsmierklauwier,
  • Averla formichiera dal collare,
  • Vitnackad myrtörnskata,
  • Kragemaurvarsler,
  • batara bielokrká,
  • mravenčík bělolímcový,
  • Hvidnakket Myretornskade,
  • valkoniskamuura,
  • batarà de collar,
  • chronka obrożna,
  • Ошейниковый малый эсперито,
  • シロエリエボシアリモズ,
  • 领蚁鵙,
  • 領蟻鵙,

Voix chant et cris

Batara de Bernard
♂ adulte

Le chant à haute voix est émis à une cadence rapide. Il est composé d'une brève série de notes saccadées qui ont une terminaison accentuée. Le chant de la race shumbae est plus rapide et les notes terminales sont sans doute plus atténuées. Les autres cris comportent un crépitement qui est précédé d'une note abrupte et forte puis une courte pause. On peut aussi entendre un aboiement suivi d'une série de notes courtes qui se terminent parfois en trille, ces "caw" très distincts sont regroupés en paquets de 3 ou 4 notes.

Habitat

Batara de Bernard

Les bataras de Bernard fréquentent les forêts tropicales pourvues de feuilles caduques. On les trouve également dans les boisements plus clairsemés, des sous-bois jusqu'à la canopée.
Ces oiseaux sont souvent aperçus dans les parcelles arides de broussailles et dans les fourrés qui bordent les cours d'eau. Parfois, ils vivent dans les mangroves côtières. La plupart du temps, leur habitat se situe en-dessous de 1 000 mètres. Toutefois, ils peuvent grimper localement jusqu'à 1 850 mètres d'altitude.

Comportement traits de caractère

Batara de Bernard
♂ juvénile

Les proies capturées sur le sol sont saisies à partir d'un perchoir situé plus haut dans les branches. Celles qui sont dans les feuilles sont attrapées avec les pattes ou par un claquement de bec.
Pendant qu'ils se restaurent, ces bataras remuent la queue vers le haut et vers le bas en produisant une courbe peu accentuée. Pendant le repas, ils changent souvent de position.

Alimentationmode et régime

Batara de Bernard
♂ juvénile

Le régime alimentaire de cet oiseau est peu connu. Il comprend principalement des insectes, en particulier des punaises, des orthoptères, des scarabées, des larves de lépidoptères et d'autres arthropodes tels que des araignées.
Le menu peut aussi contenir des œufs de petits passereaux, en général ceux qui sont effrayés par les colibris, les sporophiles et les cicis. Les bataras de Bernard recherchent généralement leur nourriture à l'écart des bandes mixtes.Ils sautillent sur le sol, volent parfois plus haut, progressent par petits bonds qu'ils entrecoupent de brèves pauses.

Reproduction nidification

Batara de Bernard
♂ adulte

Les bataras de Bernard nichent de janvier à avril en Equateur, tous les nids étant commencés au début de la saison des pluies. Au Pérou, le couple construit un nid simple au mois de mai. Au Pérou, les dimensions intérieures sont légèrement plus importantes, 6 cm de diamètre et 5,5 cm de profondeur. Il est garni avec des herbes sèches et des tiges de plantes, tous ces matériaux étant tissés de façon très soigneuse, si bien que l'on peut apercevoir le fond de l'extérieur.
L'édifice est placé entre 70 et 180 cm au-dessus du sol sur une fourche d'arbuste du type Arrajam.

Il est raisonnablement couvert par de la végétation mais il n'est pas entièrement dissimulé.
Au Pérou, on a découvert un nid soigneusement édifié mesurant 11 cm de diamètre et plus de 8 cm de profondeur fabriqué avec des vrilles et des feuilles, garni avec des herbes et des tiges grossières. La construction est également parfois installée dans un petit arbuste à l'ombre d'un acacia. La ponte normale comprend 2 ou 3 œufs, de couleur crème avec d'abondantes taches et stries brun-chocolat ou brun-lavande sur la partie la plus évasée de la coquille. La plupart du temps, la femelle couve seule, mais occasionnellement elle est assistée par son partenaire. L'incubation dure entre 15 et 16 jours.
Les poussins naissent nus, la peau violacée ou bien rougeâtre. Les plumes commencent à pousser vers 5 à 6 jours, le duvet pousse si vite que le jeune est totalement emplumé vers l'âge de 9 jours et qu'il est apte à quitter le nid vers 11-12 jours.
En Equateur, la productivité est assez faible, 8 jeunes quittant le nid sur 28 œufs pondus. Au Pérou, les nids sont régulièrement parasités par les vachers luisants (Molothrus bonariensis).

Distribution

Les bataras de Bernard sont originaires du centre-ouest du continent sud-américain et plus particulièrement de l'Equateur et du nord du Pérou. Il y a officiellement 2 sous-espèces : S. b. bernardi (centre et sud-ouest de l'Equateur (de Manabi à Loja) et du nord du Pérou (Tumbese à Ancash) - S. b. shumbae (nord-centre du Pérou, système de drainage du Rio Maranon).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook des oiseaux du Monde, les bataras de Bernard ne sont pas globalement menacés. Ces oiseaux ont une aire de distribution assez réduite dans la province de Tumbes en Equateur et dans la vallée du Maranon où ils marquent une assez nette préférence pour les régions arides ou semi-arides, y compris celles qui subissent une légère surpaturation de la part du bétail. Les bataras sont tolérants des habitats qui sont légèrement dégradés. Au Pérou, la race shumbae n'a pas de statut bien stable, ses effectifs doivent être répertoriés pour pouvoir établir un mode de conservation adéquat.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Batara de BernardFiche créée le 22/09/2014 par
publiée le - modifiée le 2014-10-08 08:21:13 © 1996-2019 Oiseaux.net