Baza coucou

Aviceda cuculoides - African Cuckoo-Hawk

Baza coucou
Systématique
  • Ordre
    :

    Accipitriformes

  • Famille
    :

    Accipitridés

  • Genre
    :

    Aviceda

  • Espèce
    :

    cuculoides

Descripteur

Swainson, 1837

Biométrie
  • Taille
    : 40 cm
  • Envergure
    : 91 à 95 cm.
  • Poids
    : 220 à 296 g
Distribution

Distribution

Description identification

Sur le champ, cet oiseau a l'apparence d'un faucon avec sa longue queue et ses ailes développées. Cependant, sa silhouette plus trapue et sa plus grande envergure lui donne davantage de ressemblance avec un milan en vol. Les adultes mâles de la race nominale possèdent généralement un dessus brun noirâtre, un manteau et un capuchon gris-ardoise avec des plumes dont l'extrémité est blanche, ainsi qu'une tache châtain à la base du cou. Comme chez tous les bazas, deux ou trois plumes de la nuque sont particulièrement allongées et forment une légère crête grise. Les couvertures sus-caudales sont noires, barrées et terminées de blanc. La queue noire porte trois larges bandes grises et présente une bordure blanche. La gorge, les joues et la partie supérieure de la poitrine affichent une coloration gris-pigeon. Le reste du dessous est blanc avec de larges barres châtain sur la partie inférieure de la poitrine et sur le ventre, s'étendant parfois jusqu'aux flancs. Les couvertures sous-alaires sont châtain. Le reste du dessous des ailes est blanc barré de noir. La cire est jaune verdâtre, les pattes et les pieds jaunes, les iris jaune brillant, le bec et les griffes noirs. Les femelles se distinguent des mâles par leur dessus entièrement brun avec une légère nuance ardoise. Les barres châtain des parties inférieures sont plus larges et plus claires. Les immatures ont un dessus brun foncé. De nombreuses plumes ont une extrémité chamois et les barres de la queue affichent une coloration gris brunâtre. Le dessous est tapissé de larges mouchetures irrégulières. A cet endroit, les barres châtain ne se développent que lorsque l'oiseau devient adulte.

Indications subspécifiques 3 Sous-espèces

  • Aviceda cuculoides cuculoides (Senegal to sw Ethiopia and n DRCongo)
  • Aviceda cuculoides batesi (Sierra Leone to Uganda and n Angola)
  • Aviceda cuculoides verreauxii (e Angola to Uganda and South Africa)

Noms étrangers

  • African Cuckoo-Hawk,
  • Baza Africano,
  • Falcão-cuco,
  • Kuckucksweih,
  • afrikai kakukkhéja,
  • Afrikaanse Koekoekswouw,
  • Baza africano,
  • Afrikansk gökfalk,
  • Gjøkbaza,
  • kochláč kukučí,
  • luňákovec kukačkovitý,
  • Afrikansk Baza,
  • afrikantöyhtöhaukka,
  • Koekoekvalk,
  • baza africà,
  • czubak afrykański,
  • Африканская база,
  • アフリカカッコウハヤブサ,
  • 非洲鹃隼,
  • 西非鵑隼,

Voix chant et cris

Pendant la saison de reproduction, on peut entendre un rapide et sifflant 'chouou-titti-tou' émis à partir d'un perchoir. Pendant la parade aérienne, le mâle produit un sifflement plaintif 'piiii-ouou'. Les jeunes qui recherchent leur nourriture appellent en produisant un 'pi-pi-pi-pi-pi' ou un rapide staccato 'couic-couic '.

Habitat

Le baza coucou est un habitat des forêts denses, des savanes humides ou des forêts secondaires en association avec des zones cultivées. Il ne s'aventure que très rarement dans des paysages ouverts. Il peut séjourner à des altitudes pouvant culminer jusqu'à 3000 mètres. Cet oiseau est endémique de la partie méridionale de l'Afrique, au sud du Sahara, y compris les zones forestières denses de l'Afrique Occidentale à partir de la Sierra Leone. Deux sous espèces se partagent ce vaste espace. La race type Aviceda cuculoides cuculoides habite au nord et à l'ouest d'une ligne qui va de l'Angola jusqu'au Congo. La race Aviceda cuculoides verreauxi se situe au sud et à l'est de cette même ligne. En Afrique australe, la dernière race est absente de la Namibie, du Botswana et des provinces occidentales de l'Afrique du Sud. Aucune des deux sous-espèce n'est migratrice.

Comportement traits de caractère

Ce rapace est peu commun sur toute l'étendue de son aire de distribution. Il est extrêmement discret et il a coutume de se dissimuler dans les zones boisées denses, ce qui rend son observation très difficile. Il vole assez bas, se déplaçant d'arbre en arbre en courtes glissades, avec un port d'ailes relativement élevé si bien qu'on peut apercevoir clairement ses superbes couvertures sous-alaires châtain. Lorsqu'il est perché, il maintient parfois ses ailes baissées légèrement en dessous de la queue. Il chasse presque exclusivement dans les sous-bois des forêts, mais aussi parfois dans les herbes en se laissant tomber sur ses proies. Il regagne son perchoir d'un vol rapide et bas, un peu à la manière d'un épervier. Il est constamment en mouvement et il ne reste visible que pendant de courts instants

Alimentation mode et régime

Les bazas coucous se nourrissent surtout d'insectes et de lézards mais ils consomment également des petits oiseaux. Les proies sont capturées à la fois au sol et dans les arbres.

Reproduction nidification

Pendant la période nuptiale, le baza africain émet des appels à partir d'un perchoir et parfois il réalise des vols de parade très haut au-dessus du sol. Ces vols sont constitués de descentes en piqué, de plongeons avec d'audacieuses inclinaisons sur le côté qui ont pour but de dévoiler le dessous de ses ailes châtain. De nombreux individus peuvent voler de concert au dessus de la forêt, s'appelant les uns les autres. Le nid est construit à une grande hauteur dans les arbres, bien dissimulé dans l'épais feuillage. Il est construit de branches, de racines et d'herbes et il est garni de feuilles vertes. Un nouveau nid est construit tous les ans et sa construction dure un mois et parfois plus. La femelle pond 2 ou 3 oeufs bleu verdâtre pâle avec des mouchetures et des stries brunes ainsi que diverses autres marques châtain et lilas. La période de nidification coïncide parfaitement avec la saison des pluies, moment de l'année où les insectes sont abondants.

Distribution

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 27/05/2006 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net