Bec-d'ibis tibétain

Ibidorhyncha struthersii - Ibisbill

Systématique
  • Ordre
    :

    Charadriiformes

  • Famille
    :

    Ibidorhynchidés

  • Genre
    :

    Ibidorhyncha

  • Espèce
    :

    struthersii

Descripteur

Vigors, 1832

Biométrie
  • Taille
    : 41 cm
  • Envergure
    : 74 cm.
  • Poids
    : 270 à 320 g
Distribution

Distribution

Description identification

Le bec-d'ibis tibétain est un échassier typique qui se distingue par son long bec rouge cramoisi fortement recourbé vers le bas et par son plumage saisissant. Il affiche une face et un capuchon noirs ou brun sombre bordés par un large filet blanc qui descend sur toute la longueur du cou. Le cou, le manteau et la poitrine présentent une couleur gris bleuâtre, cette dernière étant soulignée par un assez large filet blanc. Le dos et les couvertures alaires sont gris brunâtre. Le ventre est entièrement blanc, surmonté par une large bande noire. Les pattes sont rouge éclatant en période nuptiale. Les deux sexes sont identiques. Toutefois la femelle est un peu plus grande, avec un bec légèrement plus long.
Les juvéniles sont plus bruns, avec un plumage moins marqué et plus pâle. La face noire et la bande sous-pectorale noire sont absentes. Leur bec est gris rosâtre, leurs pattes, sépia terne. En dépit de sa spectaculaire apparence, le bec-d'ibis tibétain se fond parfaitement bien dans son environnement caillouteux.
Le bec-d'ibis tibétain n'a pas encore véritablement trouvé sa place dans la taxonomie. La plupart du temps, il est classé dans la famille des ibidorhynchidés dont il est le seul représentant. Après des études de son ADN, Sibley-Alhquist souhaiterait l'intégrer à la famille des récurvirostridés avec les échasses et les avocettes.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Ibisbill,
  • Picoibis,
  • Bico-de-íbis,
  • Ibisschnabel,
  • kardcsőrű töcs,
  • Ibissnavel,
  • Becco d'ibis,
  • Ibisnäbb,
  • Ibisnebb,
  • srpiar vrchovský,
  • srpatka ibisovitá,
  • Ibisnæb,
  • iibisnokka,
  • bec d'ibis,
  • ibisodziób,
  • ibisknābis,
  • Серпоклюв,
  • トキハシゲリ,
  • 鹮嘴鹬,
  • 鹮嘴鴴,

Voix chant et cris

Habitat

C'est un oiseau des régions montagneuses dans lesquelles coulent des rivières dont le débit est faible et le fond du lit caillouteux. A cause de son mode d'alimentation, le bec-d'ibis tibétain évite tous les cours d'eau aux flots tourmentés. Il occupe des altitudes qui varient de 500 à 4 400 mètres. En hiver cependant, il descend aussi bas que 100 mètres.
Le bec-d'ibis tibétain vit au sud-est du Kazakhstan qui constitue la limite la plus occidentale de son aire. Cette dernière s'étend en direction du sud vers le Cachemire et vers l'est , à travers la Chine du Nord-Ouest, le Tibet, et le nord-est de l'Inde. De là, elle se poursuit vers le centre-est et le centre -nord de la Chine. En fait, il occupe tous les massifs montagneux les plus importants de l'Asie Centrale (Tien-chan, Pamir, Kouen-lun, plateau tibétain et Himalaya).

Comportement traits de caractère

C'est un oiseau territorial qui niche en solitaire. En dehors de la saison de reproduction, les oiseaux peuvent se regrouper en bandes qui se reposent sur des perchoirs communs. Le bec-d'ibis tibétain passe la plus grande partie de son temps au sol, ne prenant son envol que lorsqu'il est perturbé. Son cri est un 'kliou-kliou' assez semblable à celui du chevalier cul-blanc.

Alimentation mode et régime

Les becs-d'ibis tibétains se nourrissent durant la journée, généralement en solitaire. Ils quêtent leur subsistance en picotant, en fouillant ou en ratissant les graviers avec leur bec. Ils immergent également leur poitrine profondément dans l'eau. Ils sont spécialisés dans la recherche des insectes aquatiques et de leurs larves. Ils consomment aussi des petits poissons.

Reproduction nidification

Les becs-d'ibis tibétains sont des oiseaux monogames qui défendent un territoire. D'avril à mai, ils pondent généralement 4 oeufs dans une petite dépression à terre ou dans un trou garni de galets. Les oeufs, que les deux parents se relaient pour couver, sont habituellement gris verdâtre, avec des taches brunes. Les petits éclosent de la mi-mai à la fin juin et sont conduits hors du nid par la femelle dès qu'ils sont secs. Ils sont nourris et éduqués par leurs parents pendant une période qui peut aller jusqu'à 23 jours. Mais il ne sont pas capables de voler avant qu'ils aient atteint l'âge de 45 ou de 50 jours.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 17/07/2007 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net