Bihoreau cannelle

Nycticorax caledonicus - Nankeen Night Heron

Systématique
  • Ordre
    :

    Pélécaniformes

  • Famille
    :

    Ardéidés

  • Genre
    :

    Nycticorax

  • Espèce
    :

    caledonicus

Descripteur

Gmelin, JF, 1789

Biométrie
  • Taille
    : 59 cm
  • Envergure
    : 95 à 110 cm.
  • Poids
    : 550 à 900 g
Distribution

Distribution

Description identification

Cet échassier est un héron trapu qui présente un dessus cannelle éclatant, des parties inférieures chamois clair, un capuchon noir ainsi que des pattes et des pieds jaunes. La tête est massive, le cou court, lui donnant une apparence voûtée. Les pattes sont relativement brèves. Pendant la période de nidification, l'arrière de la tête porte trois longues plumes nuptiales blanches. Le bec est vert-olive foncé, les yeux jaunes. Les jeunes bihoreaux sont fortement ponctués et striés de blanc, de brun et d'orange-brun. Au fur et à mesure qu'ils grandissent, le capuchon noir se développe en premier. Le plumage corporel reste strié pendant un certain temps. Le bihoreau cannelle porte aussi parfois le nom de bihoreau roux.
Le butor australien (Butaurus poiciloptilus) a une silhouette assez semblable mais il est plus grand, avec des parties inférieures striées. De plus, il ne possède pas de calotte sombre. Les juvéniles du Héron strié (Butorides striatus) peuvent présenter une certaine ressemblance en raison de leur capuchon noir mais la couleur cannelle est présente sur le dessous, pas sur les parties supérieures qui sont grises.

Indications subspécifiques 6 Sous-espèces

  • Nycticorax caledonicus crassirostris (Bonin I.. Japan.)
  • Nycticorax caledonicus manillensis (Philippines, n Borneo)
  • Nycticorax caledonicus australasiae (Java east to New Guinea, Australia and New Zealand)
  • Nycticorax caledonicus pelewensis (Palau and Caroline Is.. wc Pacific.)
  • Nycticorax caledonicus caledonicus (New Caledonia)
  • Nycticorax caledonicus mandibularis (Bismarck Arch. and Solomon Is.)

Noms étrangers

  • Nankeen Night Heron,
  • Martinete Canelo,
  • Savacu-canela,
  • Rotrückenreiher,
  • kaledón bakcsó,
  • Rosse Kwak,
  • Nitticora rossiccia,
  • Rostnatthäger,
  • Nankinghegre,
  • chavkoš hrdzavý,
  • kvakoš rezavý,
  • Rød Nathejre,
  • australianyöhaikara,
  • martinet de nit canyella,
  • ślepowron rdzawy,
  • Каледонская кваква,
  • Kowak-malam merah,
  • ハシブトゴイ,
  • 棕夜鹭,
  • 棕夜鷺,

Voix chant et cris

Deux cris sont répertoriés, un 'k-oark' puissant, et un grondement qui vient du fond de la gorge quand il est au repos.

Habitat

Le bihoreau cannelle fréquente les zones humides avec une végétation dense. On le trouve sur les rives des cours d'eau peu encaissés, dans les mangroves, les prairies inondées, les parcs et les jardins. Le bihoreau cannelle est endémique de l'Asie du Sud-Est et de l'Océanie. Il est présent partout en Australie excepté dans le centre aride du continent. On le trouve aussi en Indonésie, aux Philippines, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, et en Mélanésie. Il existe 6 sous-espèces : N.C. Caledonicus, la race type (Australie, Indonésie). N.C Crassirostris (îles Ogasawara, Chichi-Jama, Nakado-jima), race éteinte. N.C. Manillensis (Philippines). N.C.Mandibularis (îles Salomon) N.C. Hilli (Nouvelle-Zélande, Lord Howe Island) N.C.Pelewensis (Palau, Micronésie).

Comportement traits de caractère

Malgré son nom anglais (night heron), le bihoreau cannelle n'est pas strictement nocturne. Il quitte souvent son perchoir pour se nourrir en pleine après-midi, notamment pendant la saison de nidification. Il lui arrive même de s'alimenter toute la journée en période humide, sans doute parce que la pluie stimule ses proies préférées, les poissons et les grenouilles, les rendant plus accessibles. Le bihoreau cannelle niche et se perche en colonies, parfois en très grand nombre, dans des grands arbres robustes. Il utilise les mêmes perchoirs pendant de nombreuses années. Au crépuscule, il prend son envol avec des cris puissants à l'intention des autres membres de la colonie. Il peut parcourir de longues distances et ne revient à son perchoir diurne qu'à l'aube. Il chasse en se tenant debout et en guettant sa proie qu'il capture d'un grand coup de son bec effilé. Il nage également en s'étendant de tout son long et en maintenant ses pattes en arrière.

Alimentation mode et régime

Le bihoreau cannelle consomme des insectes, des poissons, des grenouilles, des têtards et des crustacés qu'il trouve dans les rivières d'eau douce, les marais, les estuaires, les ports et les bassins de pisciculture. Occasionnellement, il mange aussi des oeufs et des petits reptiles

Reproduction nidification

Le bihoreau cannelle peut nicher pendant toute l'année, selon que les les ressources sont abondantes ou non. Cependant, la période de pointe se déroule de septembre à février dans le sud, et mars à avril dans le nord de son aire de distribution. Il niche en colonies mixtes, la plupart du temps avec des aigrettes et des cormorans. Le nid est une plate-forme lâche constituée de branches et située généralement dans un arbre au dessus de l'eau. La femelle pond de 2 à 5 oeufs, de couleur vert clair dont l'incubation dure environ 22 jours. Les jeunes bihoreaux séjournent au nid pendant une période qui varie de 42 à 49 jours.

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Largement répandu sur toute la superficie de son aire, le bihoreau cannelle est classé par l'UICN comme ne posant pas de préoccupation particulière. Cependant, le drainage des terres humides et le détournement du cour de certaines rivières perturbe sérieusement l'activité de reproduction et peut poser problème dans l'avenir.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 28/12/2007 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net