Bondrée apivore

Pernis apivorus - European Honey Buzzard

Bondrée apivore

Bondrée apivore

Pernis apivorus

((Linnaeus, 1758))


Ordre : Accipitriformes

Famille : Accipitridés  ;

Genre : Pernis

Espèce : apivorus

Espèce monotypique

Biométrie :

Taille : 60 cm
Envergure : 118 à 150 cm.
Poids : 360 à 1050 g

Longévité : 29 ans

Chant :

Statut de conservation IUCN :

Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué

EX EW CR EN VU NT LC NE

Distribution :
Distribution

Synonymes : Wespedief (af), včelojed lesní (cs), Hvepsevåge (da), Wespenbussard (de), European Honey Buzzard (en), Abejero Europeo (es), mehiläishaukka (fi), Darázsölyv (hu), Falco pecchiaiolo occidentale (it), ヨ-ロッパハチクマ (ja), Vepsevåk (nb), Wespendief (nl), trzmielojad (zwyczajny) (pl), Bútio-vespeiro (pt), Обыкновенный осоед (ru), včelár lesný (sk), Bivråk (sv), 鹃头蜂鹰 (zh)

Identification :
Bondrée apivore La Bondrée apivore est un rapace de taille moyenne. La couleur du plumage est variable, mais il est principalement brun-roux. La queue présente trois barres espacées et sombres. On peut voir les stries caractéristiques en travers du dessous des ailes, et elles vont du blanc au brun foncé. Les barres horizontales sur les rémiges et les caudales sont un bon critère d'identification de cette espèce.
On distingue deux phases, une claire et une foncée. Les oiseaux en phase claire ont les rémiges et les caudales plus claires que les oiseaux en phase foncée ; ils ont tous la tache noire au poignet sur la partie inférieure de l'aile. En vol, les extrémités foncées des primaires et la queue barrée sont très nettes.
La queue est relativement longue Bondrée apivore et mince. Les ailes sont longues et puissantes.
La tête est plutôt petite et étroite. Le mâle a souvent la tête grisâtre et ses yeux sont dorés. Le bec est pointu et crochu, avec le bout noir. Les lores gris sont couverts de plumes raides ressemblant à des écailles.
Les cuisses sont emplumées. Les pattes et les serres puissantes sont jaunes, avec des doigts forts. Les doigts sont lourdement couverts d'écailles.
La femelle est plus grande que le mâle. Le juvénile a la cire jaune et l'iris brun. Il a la queue plus courte que les adultes, et n'a pas leur plumage distinct.

Chant : La Bondrée apivore émet un chant clair et mélodieux. Le cri typique du mâle en vol est un "pleelu" aigu. Le mâle et la femelle lancent des "ki-ki-ki" quand ils sont excités. Au nid, ils communiquent par des sortes de sifflements sourds.

Habitat : Lors de la reproduction, la Bondrée apivore occupe des terrains découverts et se nourrit dans la proximité des forêts où elle construit le nid. Elle fréquente les zones boisées de feuillus et de pins, les vieilles futaies entrecoupées de clairières. Son domaine s'étend également aux campagnes et aux friches peu occupées par l'homme. La recherche essentielle de couvains d'hyménoptères lui fait préférer les sous-bois clairsemés où la couche herbeuse est peu développée.

Comportements : La Bondrée apivore se nourrit principalement d'insectes, plutôt de guêpes et de leurs larves. Elle attrape les guêpes aussi bien dans les essaims à l'air libre que dans le sol. Bondrée apivore Elle creuse la terre avec le bec et les serres jusqu'à 40 cm de profondeur. Quand le nid est trouvé, elle déchire les rayons pour en extraire les larves et les nymphes, mais elle consomme aussi les insectes adultes.
La peau autour de la base du bec et près des yeux est protégée par de courtes plumes raides ressemblant à des écailles. Les narines sont étroites, comme des fentes, afin d'éviter la pénétration des insectes, mais aussi de la terre et de la cire.
Les bondrées apivores reviennent au milieu du printemps et commencent à construire le nid au même endroit que l'année précédente. A ce moment-là, le mâle effectue des vols nuptiaux. Il s'élève sur une trajectoire inclinée, et ensuite s'immobilise dans l'air, relevant ses ailes et les agitant trois ou quatre fois au-dessus de son dos. Ensuite, il monte encore et répète ces vols au-dessus du site du nid et de la femelle.
La Bondrée apivore est un rapace migrateur, qui hiverne en Afrique Tropicale.

Vol : La Bondrée apivore vole avec les ailes bien tendues quand elle plane en cercles. En vol direct, les ailes sont incurvées. Elle Bondrée apivore vole souvent avec la tête redressée.

Nidification : Le nid de la Bondrée apivore est construit par les deux adultes au même endroit que l'année précédente ou près de leur site habituel. Le nid est situé très haut dans un arbre sur une branche latérale. Il est fait de rameaux frais portant encore des feuilles.
La femelle dépose 1 à 3 oeufs blancs tachetés de brun, à deux jours d'intervalles. L'incubation démarre avec le premier oeuf déposé et dure environ 33 à 35 jours, partagée entre les deux parents. Les poussins sont nidicoles et restent au nid pendant 33 à 45 jours, et ils sont nourris par les deux parents.
Les deux parents les nourrissent. Bondrée apivore Le mâle porte les rayons des nids de guêpes et la femelle en extrait les larves et les nymphes. Quand le mâle apporte une grenouille, il la pèle en dehors et loin du nid avant de la donner à la femelle qui la donnera aux jeunes. Quand les jeunes ont 15 jours, les parents les nourrissent souvent, mais les jeunes commencent à extraire eux-mêmes les larves des rayons.
Ils quittent le nid à l'âge de 40 jours et grimpent dans les branches voisines, revenant au nid pour se nourrir et être nourris. Ils deviennent indépendants au bout d'environ 55 jours.

Régime : Elle se nourrit principalement de guêpes et de larves d'hyménoptères - bourdons, guêpes - dont elle recherche le nid qu'elle déterre en creusant profondément le sol. Au printemps, lorsque les couvains sont peu développés, elle consomme alors des petits rongeurs, des oeufs, des jeunes oiseaux, des grenouilles et des petits reptiles. Occasionnellement, elle se nourrit de petits fruits.

Protection / Menaces : La Bondrée apivore est encore menacée par la chasse illégale dans le sud de l'Europe pendant les migrations. Ces actions produisent un déclin dans les populations. Cependant, l'espèce semble stable et les nombres varient souvent.

Sources :

 

Autres liens :
D'après Buffon : La Bondrée
Iucn
Birdlife
Xeno_Canto
Avibase
Hbw Alive


Bondrée apivore

Bondrée apivore

Bondrée apivore

Bondrée apivore

Bondrée apivore


Fiche créée le 07/11/2002 par Didier COLLIN


Partager cette page sur facebook Flus rss Twitter oiseaux.net
A propos | Nous aider | Mentions légales | Sources | Contacts | Version imprimable
Mis à jour le 25/05/2016 04:22:25 - © 1996-2016 Oiseaux.net

Les rapaces diurnes et nocturnes d'Europe

Bondrée apivore

Bondrée apivore

Bondrée apivore

Bondrée apivore

Bondrée apivore

Bondrée apivore

Bondrée apivore

Bondrée apivore

Bondrée apivore

Bondrée apivore