Brève bleue

Hydrornis cyaneus - Blue Pitta

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Pittidés

  • Genre
    :

    Hydrornis

  • Espèce
    :

    cyaneus

Descripteur

Blyth, 1843

Biométrie
  • Taille
    : 24 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 99 à 120 g
Distribution

Distribution

Description identification

La Brève bleue est un oiseau trapu de taille moyenne dont le plumage est à dominante bleue. Chez cet oiseau comme chez les autres brèves, le cou est presque absent et la tête semble prolonger le corps sans discontinuité. Cet aspect, allié à la queue courte, pourrait être à l'origine du nom générique de ce groupe.
La Brève bleue se tient le plus souvent dressée, observant son environnement.
Le mâle a la tête gris jaunâtre, passant à l'orange de l'arrière de la calotte à la nuque. Une ligne noire sagittale discrète va du bec au sommet de la calotte. L'œil sombre est inclus dans un bandeau noir qui part du bec et rejoint le manteau. Parallèlement, une autre bande noire plus large passe sous les joues et le menton. Les parties supérieures et la queue sont bleu vif, la main gris-bleu sombre, avec des liserés clairs à l'extérieur des rémiges. Les parties inférieures sont d'un bleu moins intense et marquées de noir, ce noir se présentant sous forme de ponctuations isolées au centre et formant barres sur les côtés. Les pattes sont rosâtres. Le bec fort est noir.
La femelle ressemble au mâle, mais seule la queue est bleu vif. Le dessus est gris olivâtre et le dessous gris clair, avec les mêmes marques que chez le mâle, mais plus petites. Le jaune de la tête envahit la poitrine.
Les immatures ont un dessus brun sombre avec d'évidentes stries châtain roussâtre sur la calotte et le sourcil ainsi que de large stries chamois-roux sur le manteau, se poursuivant jusqu'aux couvertures alaires. La gorge est blanche. La zone qui s'étend de la poitrine au ventre est brun sombre avec de proéminentes et larges taches chamois-roux qui sont rapidement remplacées par des plumes blanc bleuâtre barrées de noir. La queue est bleue. Le bec est noir avec une base rouge éclatant.
La sous-espèce aurantiaca a les côtés de la tête jaune-orange. Le mâle de la race willoughbyi est généralement plus coloré que celui de la race nominale, particulièrement sur la poitrine qui est bien nuancée de rouge.

Indications subspécifiques 3 Sous-espèces

  • Hydrornis cyaneus cyaneus (ne India, e Bangladesh and Myanmar to s China, Thailand, ne Laos and n and c Vietnam)
  • Hydrornis cyaneus aurantiacus (se Thailand and sw Cambodia)
  • Hydrornis cyaneus willoughbyi (c Laos to s Vietnam)

Noms étrangers

  • Blue Pitta,
  • Pita Azul,
  • Blaupitta,
  • kék pitta,
  • Blauwe Pitta,
  • Pitta blu,
  • Rödnackad pitta,
  • Blåpitta,
  • pita modrá,
  • pita azurová,
  • Rødnakket Pitta,
  • safiiripitta,
  • pita blau,
  • kurtaczek niebieski,
  • Синяя питта,
  • ルリヤイロチョウ,
  • 蓝八色鸫,
  • นกแต้วแล้วสีน้ำเงิน,
  • 藍八色鳥,

Voix chant et cris

Le cri de la brève bleue est émis probablement par les deux adultes. C'est un double-sifflement clair et flûté " pleoww-whit " dont la première note est coulée alors que la seconde est rauque. Il existe une version plus courte " priaw-wit ". On peut également entendre un " skiou " rugueux et grinçant qu'il produit comme cri d'alarme. En Thaïlande, cet oiseau chante presque toute l'année, mais surtout d'avril à octobre.

Habitat

En Birmanie, les Brèves bleues fréquentent les forêts marécageuses, les ravins ombragés situés dans des zones mixtes d'arbres et de bambous, à l'intérieur de forêts sempervirentes. Leur habitat est généralement plus ouvert que celui de nombreux autres congénères. En Inde, les Brèves bleues peuvent vivre jusqu'à 2 000 mètres d'altitude, mais on les rencontre souvent à des altitudes plus modestes. Dans certaines régions de Birmanie, elles vivent du niveau de la mer au moins jusqu'à 1 830 mètres. En Thaïlande, la race nominale fréquente surtout la strate inférieure des forêts épaisses dans des zones de collines et de montagnes, jusqu'à 1 070 m dans la péninsule et de 800 à 1 700 m dans le nord du pays. Dans l'est du pays, elle vit de 600 à 1 000 m, dans des zones marécageuses ou très humides recouvertes de gingembres et d'épineux. En Indochine où l'espèce est très répandue, la Brève bleue occupe des pentes sur lesquelles affleurent de nombreux blocs de pierre entre 800 et 1 200 mètres. Toutefois, elle est également présente à des altitudes plus modérées dans la chaîne centrale du Vietnam, les plaines de l'Annam ou les collines calcaires du Laos.

Comportement traits de caractère

Les Brèves bleues se nourrissent généralement dans les litières des sous-bois, retournant les feuilles ou plantant leur bec dans le sol mou. Ces oiseaux vivent habituellement en couples dispersés qui recherchent leur pitance en se maintenant à une assez grande distance les uns des autres. La plupart du temps, ils s'avèrent très timides si bien qu'ils sont relativement difficiles à observer. En effet, dès qu'il sont dérangés, au moindre signe de danger, ils s'empressent de s'enfuir en sautillant plutôt qu'en volant. Ce sont des oiseaux sédentaires. Sur le sous-continent indien, ils sont affectés par de brefs mouvements saisonniers locaux. Dans les autres régions, on manque d'informations sur leurs mouvements. Cependant, il est probable que l'absence saisonnière ou la diminution des effectifs, apparentes dans certaines régions à certains moments de l'année, soient surtout dues à leur nature timide, ce caractère réservé n'étant pas constant ni aussi développé à tous les moments de l'année.

Alimentation mode et régime

D'après Ali et Ripley, en Inde, les Brèves bleues consomment des fourmis et d'autres insectes, des punaises et des escargots terrestres. D'après Baker, elles se nourrissent surtout de fourmis et de termites, bien que les autres insectes, les larves et les vers de terre fassent également partie de leur régime.

Reproduction nidification

Dans le sous-continent indien et en Birmanie, la saison de nidification se déroule principalement en mai et en juin, et parfois en juillet. On peut apercevoir des immatures surtout en septembre mais quelquefois jusqu'à la mi-octobre. En Thaïlande, la Brève bleue niche en août et en septembre, soit plus tardivement que sur le sous-continent indien. Dans ce pays, contrairement à la plupart des autres espèces insectivores qui déposent leurs œufs de février à juin pendant la saison sèche, elle choisit plutôt le milieu et la fin de la saison humide. En Inde, on trouve une grande majorité de nids dans les forêts très humides pourvues d'arbres à feuilles persistantes. Le sous-bois est très accidenté avec des ravins profonds et escarpés, des escarpements rocheux, des affleurements de blocs de pierre sur lesquels se développent des mousses et des fougères. Contrairement à la Brève à nuque bleue (Pitta nipalensis), le nid est situé souvent sur une vieille souche, au sommet d'un rocher ou sur un berge pentue, dans un paysage très ouvert. Il n'est pas du tout dissimulé. On peut même dire qu'il est bien en évidence, mais comme il n'a pas du tout l'aspect d'un nid traditionnel, il est difficilement reconnaissable comme tel. On trouve cependant d'autres nids dans les broussailles et les zones de bambous avec un sous-bois fourni.
En Inde, les nids ressemblent à des boules de feuilles lâchement assemblées avec une entrée située à une extrémité. Dans les zones où les bambous dominent, les feuilles de ce végétal constituent le matériau principal, encore que les herbes, les racines, les mousses et les lichens soient utilisés dans une assez importante proportion. Certains nids ont la forme d'un dôme avec une entrée latérale. Ils sont situés à terre au pied d'une berge. D'autres nids sont placés à une hauteur qui varie de 2,50 mètres à 4 mètres. De l'Inde jusqu'à la Thaïlande, les nids contiennent 4 à 5 œufs, bien que des pontes de 7 œufs soient parfois signalées. Ces derniers sont blanc brillant avec des marques et des taches qui varient du rouge clair au noir violacé. Ils peuvent également être striés sur la partie la plus large. Ces marques sont souvent plus nombreuses que celles des œufs des Brèves à nuque bleue (Pitta nipalensis) ou des Brèves à nuque fauve (Pitta oatesi) qui partagent la même aire de distribution. Ces œufs sont assez ressemblants à ceux de la Brève à capuchon (Pitta sordida).

Distribution

On reconnaît officiellement trois sous-espèces de brèves bleues : cyanea vit des régions basses de l'Himalaya dans le nord-est de l'Inde jusqu'à la Thaïlande péninsulaire en passant par les collines de Chittagong au Bangladesh et les régions accidentées de la Birmanie aussi au sud que la Tenasserim ; aurantiaca vit dans les montagnes du Cambodge et au sud-est de la Thaïlande ; willoughbyi vit des montagnes du centre du Laos jusqu'au Sud-Annam au Vietnam.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Brève bleueFiche créée le 02/03/2008 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net