Bruant des plaines

Spizella pallida - Clay-colored Sparrow

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Emberizidés

  • Genre
    :

    Spizella

  • Espèce
    :

    pallida

Descripteur

Swainson, 1832

Biométrie
  • Taille
    : 14 cm
  • Envergure
    : 20 cm.
  • Poids
    : 12 à 15 g
Distribution

Distribution

Description identification

Les bruants des plaines sont des petits oiseaux à la longue queue. A l'image des autres bruants du genre spizella (qui comprend le bruant de Brewer, le bruant familier, le bruant hudsonien, le bruant des champs et le bruant à menton noir), les bruants des plaines présentent un bec court, une poitrine claire et une barre alaire. Les adultes en plumage nuptial ont un capuchon brun foncé avec de fines stries caractéristiques et une bande médiane blanche. Les joues chamois sont mises en valeur par un trait oculaire et une moustache sombre. La sous-moustache et le sourcil forment une large ligne blanche en seconde épaisseur. La poitrine et la nuque affichent une couleur gris uniforme. Le dos et les ailes sont majoritairement bruns avec des rayures noires. Le croupion est brun.
Les adultes en plumage hivernal et les jeunes ressemblent aux bruants de Brewer et aux bruants familiers. Il n'est pas très facile de différencier les 3 espèces, surtout lorsque leurs aires de répartition coïncident. Deux caractères particuliers peuvent cependant apporter des éléments de réponse : 1°) Les taches des joues et le trait submoustachial, moins éclatants en période hivernale que pendant la saison de nidification, sont encore moins proéminents que ceux des autres bruants non-nuptiaux du genre spizella. 2°) En plumage éclipse, le bruant des plaines a tendance à afficher des parties supérieures plus chaudes et plus chamois, alors que ses proches parents sont généralement plus gris.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Clay-colored Sparrow,
  • Chimbito Pálido,
  • Fahlammer,
  • agyagszínű verébsármány,
  • Bleke Gors,
  • Passero argilla,
  • Lerfärgad sparv,
  • Grånakkespurv,
  • strnádlik bledý,
  • strnádka pruhohlavá,
  • Hvidbrynet Træspurv,
  • sirkkasirkkuli,
  • sit de les planes,
  • spizela blada,
  • blāvais zvirbulis,
  • Бледная воробьиная овсянка,
  • ウスヒメスズメモドキ,
  • 褐雀鹀,
  • 泥色雀鵐,

Voix chant et cris

Le bruant des plaines émet un chant qui ressemble beaucoup à un bourdonnement d'insecte et qui peut être facilement distingué du trille un peu sec du bruant familier

Habitat

Pendant la période estivale, on trouve le bruant des plaines dans des milieux plus ouverts que le bruant familier. Il s'installe dans les prairies parsemées de broussailles, dans les steppes humides, dans les zones de buissons et à la lisières des forêts. Au cours de ces dernières années, son habitat a quelque peu changé de nature. Il a perdu de nombreux territoires du fait de la mise en valeur des prairies en terres agricoles, mais il en a également gagné du fait de la déforestation et de la destruction de certaines zones boisées. En Amérique du Nord, l'aire de nidification du bruant des plaines s'étend du sud-centre du Canada jusqu' au nord des grandes prairies aux Etats-Unis. Elle couvre l'extrême-sud du Territoire du Nord, l'Alberta, le Saskatchewan, le sud du Manitoba et l'ouest de l'Ontario, une partie du Montana, des Dakotas, le nord du Minnesota et du Wisconsin. Récemment, elle s'est développée en direction du nord-est, à l'est des grands lacs et les oiseaux atteignent désormais certaines régions orientales de l'état de New York. En hiver, toutes les populations migrent vers le sud des Etats-Unis, jusqu'au sud du Texas et le nord du Mexique.

Comportement traits de caractère

Les mâles se perchent souvent au sommet des buissons pour chanter. En dehors de la saison de reproduction, ils recherchent leur nourriture à terre en groupes mixtes au sein desquels on trouve des bruants familiers et d'autres espèces de bruants. Pour se nourrir, les bruants des plaines (et les bruants du genre spizella) ont un territoire différent de leur territoire de nidification. Il est généralement bien plus petit que celui de la plupart des oiseaux chanteurs, donc plus facile à défendre. Ce sont des oiseaux grégaires, qu'on peut trouver occasionnellement avec des bruants à couronne dorée ou à couronne blanche. Les bruants des plaines sont des purs migrateurs, c'est à dire que leur aire de nidification est totalement différente de leur aire d'hivernage. A l'automne, les oiseaux partent en bandes vers le Texas et le Mexique, mais des errants sont trouvés à la fois sur la côte Atlantique et sur le littoral Pacifique.

Alimentation mode et régime

La plus grande partie de l'année, les bruants des plaines consomment surtout des graines herbeuses, mais en période de nidification, ils accordent leur préférence aux insectes, aux larves, aux arachnides et aux invertébrés.

Reproduction nidification

Les mâles arrivent en premier et commencent à établir leur territoire quelques jours avant que les femelles ne parviennent sur les sites de nidification. Dès qu'ils sont sur place, ils chantent pour marquer les limites de leur propriété et pour attirer les femelles. Les bruants des plaines sont monogames et forment des couples pour une saison. Les nids sont placés à terre ou dans des arbustes de petite taille, à une hauteur maximale de 1,50 mètre au-dessus du sol. La femelle construit un édifice en forme de coupe ouverte avec des végétaux herbeux et des brindilles et elle le garnit avec des petites racines, des fines herbes et du crin. Chaque ponte comprend généralement 4 oeufs que la femelle couve pendant la plus grande partie du temps. Le mâle participe un peu à l'incubation et nourrit la femelle pendant une période de 10 à 14 jours. Une fois que les oeufs ont éclos, les deux parents s'occupent du nourrissage des jeunes. 7 à 9 jours après leur naissance, les oisillons quittent le nid. Ils sont incapables de voler, sautillent dans les herbes et vont se réfugier sous le couvert. Les parents continuent à assurer leur subsistance et leur éducation pendant encore une semaine. Après quoi, les jeunes sont aptes à voler et à trouver leur propre nourriture.
Les nids des bruants des plaines sont assez fréquemment parasités par les vachers à tête brune. Parfois, la femelle décide d'abandonner la couvée avec les oeufs parasités, mais la plupart du temps , elle choisit de rester et d'élever les jeunes vachers. Dans ce dernier cas, les jeunes bruants sont pratiquement condamnés et ne parviennent jamais à maturité.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Bruant des plainesFiche créée le 06/05/2007 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net