Bulbul à oreillons blancs

Pycnonotus leucotis - White-eared Bulbul

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Pycnonotidés

  • Genre
    :

    Pycnonotus

  • Espèce
    :

    leucotis

Descripteur

Gould, 1836

Biométrie
  • Taille
    : 19 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 18 à 28 g
Distribution

Distribution

Description identification

Le bulbul à oreillons blancs est un oiseau que l'on n'oublie pas, son nom sonne bien et est facile à retenir. L'origine du nom est une traduction successive du persan Bolbol en arabe, dont la traduction anglaise est devenue nightingale : notre rossignol ! La traduction n'a pas été retenue mais le nom générique est resté, 138 espèces de bulbuls occupent l'Afrique et l'Asie ! Notre bulbul à oreillons blancs est un oiseau de 20 cm, sa tête est immédiatement reconnaissable avec des parotiques blanches caractéristiques, la calotte, la nuque, la gorge et le front sont noirs. Le bec est noir de même que l'œil entouré d'un anneau oculaire gris. Les ailes, le dos et le manteau sont gris, les grandes couvertures alaires peuvent être légèrement plus foncées. La poitrine est blanche et le ventre est plutôt crème, cette couleur blanche couvre également le croupion. Les rectrices restent à la base grises, pour foncer pratiquement jusqu'au noir, les extrémités de la queue étant blanches. Outre les oreillons blancs qui donnent le nom à notre bulbul, une seconde marque distinctive très nette est le bas-ventre coloré de jaune d'or vif et que l'on ne peut pas manquer. Les pattes sont gris foncé ; aucun dimorphisme n'est observé entre les sexes, les jeunes ont la tête brune en lieu du noir des adultes, les autres couleurs et notamment le jaune du bas-ventre sont beaucoup plus pâles.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Pycnonotus leucotis mesopotamia (ne Arabia, s Iraq and sw Iran)
  • Pycnonotus leucotis leucotis (s Iran, s Afghanistan, Pakistan and nw India)

Noms étrangers

  • White-eared Bulbul,
  • Bulbul Orejiblanco,
  • Weisohrbülbül,
  • fehérarcú bülbül,
  • Witoorbuulbuul,
  • Bulbul guancebianche,
  • Vitkindad bulbyl,
  • Hvitørebylbyl,
  • bylbyl bielolíci,
  • Hvidøret Bulbul,
  • bulbul d'orelles blanques,
  • bilbil białouchy,
  • baltausu bulbulis,
  • Белый ушастый бюльбюль,
  • シロミミヒヨドリ,
  • 白耳鹎,
  • 白耳鵯,

Voix chant et cris

Gazouille plus qu'il ne chante, un "whichyuu" répété, très court, un peu nasillard, le troisième ou quatrième son étant très aigu. Le bulbul à oreillons blancs est également un excellent imitateur.

Habitat

Il affectionne les régions boisées, les buissons mais on le voit aussi bien dans des zones semi-désertiques que près des rivières ou même des mangroves. La proximité de l'homme lui convient et on le voit dans les vergers et les zones cultivées. En général, reste au niveau de la mer, à partir de 2 000 m, le Bulbul à joues blanches le remplace en altitude au Pakistan et en Inde.

Comportement traits de caractère

En général, sédentaire mais on sait qu'au nord et au centre du Pakistan, les oiseaux non-nicheurs se mêlent aux populations sédentaires en hiver. Au nord-ouest du Pakistan, il devient résident estival de mars à octobre. Dans les pays riverains du golfe Persique, il arrive en septembre pour repartir en juin. Des bulbuls à oreillons blancs ont été vus dans des palmeraies en Irak et en Iran, laissant supposer qu'il peuvent traverser des régions difficiles. Ils se regroupent occasionnellement en bande de 20 à 30 individus.

Alimentation mode et régime

Est principalement frugivore, on sait qu'il aime les jujubes et recherche le nectar des Capparaceae, dont la variété la plus connue est le câpre. Son régime s'agrémente de nombreux invertébrés : coléoptères, insectes variés et termites. Il plonge rapidement au sol, pour attraper les insectes ou chercher des graines mais sait également attraper ses proies en vol.

Reproduction nidification

La période de reproduction va de février à septembre, d'avril à juillet en Irak et de juillet à septembre en Inde. Observés parfois en groupe de 3 individus, ce qui laisse supposer un élevage possible à 3, mais les informations à ce sujet restent vagues. La parade nuptiale se particularise par l'ouverture et le battement des ailes du mâle, qui paradera en dépliant sa queue en éventail. Le nid en forme de tasse est fait de brindilles, de racines et de diverses fibres végétales, situé à une hauteur de 1 à 3 m, tous les types d'arbres peuvent accueillir le nid, eucalyptus, palmiers, arbres fruitiers ou gros buissons. Le long de l'Euphrate, il niche dans les roselières. Oiseau opportuniste, il peut faire son nid dans un trou de rocher ou carrément dans une habitation, les vérandas semblant lui plaire ! La couvée est de 2 à 4 œufs et seule la femelle couve pendant 13 à 14 jours au Pakistan ; la période sera plus courte en Irak : 10 à 12 jours. Le couple nourrit les oisillons durant une dizaine de jours et doit défendre ses petits contre toutes les prédations, notamment les corbeaux.

Distribution

Deux sous-espèces sont reconnues, ssp mesopotamia, un peu plus grande avec notamment un anneau oculaire jaunâtre, est localisée autour du golfe d'Oman et du golfe Persique : Arabie Saoudite, Irak, Iran. La ssp leucotis est centrée au nord-ouest de l'Afghanistan, au Pakistan et au nord-ouest de l'Inde. Des observations ponctuelles en Israël et Jordanie ont été faites et sont plus probablement dues à des individus échappés de captivité.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

LC, commun dans toutes les régions où on l'observe, au Pakistan, qualifié de l'oiseau le plus commun du pays ! Il rentre maintenant en concurrence avec le bulbul à ventre rouge et certaines hybridations apparaissent. Le Bulbul à oreillons blancs semble également prisé par les éleveurs, sans que cela nuise, pour l'instant, à l'espèce.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 07/05/2013 par Anne et Gabriel Leboff © 1996-2017 Oiseaux.net