Busard d'Orient

Circus spilonotus - Eastern Marsh Harrier

Systématique
  • Ordre
    :

    Accipitriformes

  • Famille
    :

    Accipitridés

  • Genre
    :

    Circus

  • Espèce
    :

    spilonotus

Descripteur

Kaup, 1847

Biométrie
  • Taille
    : 55 cm
  • Envergure
    : 113 à 137 cm.
  • Poids
    : 370 à 780 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez les busards d'Orient, les mâles ressemblent aux busards de Maillard, encore que leur plumage soit plus pâle et plus finement strié. Les plumes de la tête, du cou, du haut du manteau ainsi que du haut de la poitrine sont noires avec de larges terminaisons blanchâtres, ce qui leur donne un aspect fortement strié. Parfois, les liserés pâles sont plus ou moins absents et le plumage paraît alors entièrement noir si l'on excepte un collier incomplet blanc.
Les parties supérieures et les ailes sont noires avec des liserés et des pointes blanches. Elles contrastent avec les secondaires, les grandes couvertures et le dessus de la queue qui sont gris clair. Les parties inférieures sous la poitrine sont généralement blanches mais de fines stries sombres ornent les flancs et les cuisses. Le ventre et la zone anale sont souvent sans marques.
Chez la femelle, le dessus est roux avec des bordures blanches et rousses sur les plumes. Les épaules ont une couleur crème avec de rares stries foncées. Les rémiges grises sont barrées de noir. Les rectrices roux grisâtre portent 5 vagues barres sombres. Le capuchon est fortement strié, contrastant avec les joues qui sont relativement unies. Les parties inférieures ont une couleur crème avec des barres brunâtres sur la poitrine et des marques rousses plus proéminentes sur le ventre et sur les flancs. Les cuisses sont ornées de larges chevrons roux.
Les juvéniles sont variables mais ils ont habituellement un dessus brun foncé, un capuchon crème, un cou et une poitrine blanc-crème, un menton et des épaules blanchâtres. Certains individus ont des stries sur le manteau et une queue barrée. Le ventre et la zone anale sont roux foncé uni.
Les immatures sont peu décrits. Ils présentent un plumage intermédiaire entre les juvéniles et les adultes, c'est à dire qu'ils ont une tête et un dessus sombres, des ailes et une queue teintées de gris. Le dessous plus fortement strié que celui des adultes.
Les adultes ont des yeux et une cire jaune, une base du bec bleu-gris. Les pattes et les pieds sont jaunes.
Les juvéniles ont des iris brun foncé, une cire jaune verdâtre.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Eastern Marsh Harrier,
  • Aguilucho Lagunero Oriental,
  • Tartaranhão-dos-pauis-asiático,
  • Mangroveweihe,
  • mangrove rétihéja,
  • Oosterse Bruine Kiekendief,
  • Albanella orientale,
  • Brokig kärrhök,
  • Østsivhauk,
  • kaňa kapucňová,
  • moták východní,
  • Plettet Rørhøg,
  • siperiansuohaukka,
  • arpella oriental,
  • błotniak wschodni,
  • svītrainā lija,
  • Восточный болотный лунь,
  • Elang-rawa timur,
  • チュウヒ,
  • 白腹鹞,
  • เหยี่ยวทุ่งพันธุ์เอเซียตะว,
  • 東方澤鵟〔白腹鷂,東方澤鷂〕,

Voix chant et cris

Les busards d'Orient émettent parfois des sortes de miaulements un peu semblables à ceux des milans, des "keeau" qu'ils produisent surtout lorsqu'ils sont perchés ou au repos. Pas de renseignements supplémentaires disponibles.

Habitat

Les busards d'Orient fréquentent les marais, les marécages, les bordures des lacs et plus particulièrement les roselières qui ont une grande étendue.
On les trouve également dans de nombreux types d'habitats ouverts tels que les rizières ou les prairies, surtout en dehors de la saison de nidification. La race spilothorax qui vit en Nouvelle-Guinée peut être observée dans les zones montagneuses.

Comportement traits de caractère

Les busards d'Orient sont des oiseaux assez grégaires. En dehors de la période de reproduction, ils peuvent former des dortoirs communs à l'intérieur desquels les individus sont nombreux.
Les busards d'Orient sont majoritairement migrateurs. A partir de septembre et d'octobre, les populations qui vivent en Sibérie, en Mongolie, et dans le nord-est de la Chine quittent les sites de nidification et se dirigent vers le sud. Elles rejoignent leurs quartiers d'hiver de la Birmanie au sud de la Chine, à la péninsule malaise, à l'Indochine, aux grandes îles de la Sonde (Sumatra, Bornéo) et aux Philippines. Les oiseaux du Japon quittent Hokkaïdo et rejoignent le centre ou le sud d'Honshu ainsi que Kyushu. La migration de retour a lieu au mois d'avril et au début du mois de mai.
Le vol : Comme la plupart des busards du genre Circus, le busard d'Orient et le busard des marais naviguent paresseusement à faible hauteur au-dessus des roselières. Leurs ailes sont bien souvent immobiles sauf lorsqu'ils doivent reprendre de la vitesse et donner alors quelques rares et vigoureux battements d'ailes. Les busards d'Orient et les busards des marais ont par ailleurs des parades aériennes assez identiques.

Alimentation mode et régime

Comme le busard des marais (C. aeroginosus), le busard d'Orient est un prédateur plutôt opportuniste. Ils capture les oiseaux aquatiques inanimés et ceux qui sont blessés ou estropiés. Les petits passereaux terrestres sont également convoités de même que les oisillons et les œufs. Occasionnellement, le busard d'Orient chasse les petits rongeurs, c'est à dire les musaraignes, les écureuils terrestres et les souris, encore que ces dernières ne soient pas très répandues dans le menu.
Les grenouilles, les amphibiens et les poissons viennent compléter le régime. Ces rapaces chassent typiquement à la manière des busards du genre Circus : ils planent bas au dessus du sol et des habitats ouverts, essayant de profiter de l'effet de surprise.

Reproduction nidification

La ponte s'effectue principalement de la mi-mai au début du mois de juin. La femelle installe le nid à terre dans un marais où les roseaux sont vraiment abondants. C'est une structure construite avec des roseaux et des bouts de bois, l'intérieur de la coupe ne reçoit aucune garniture. La femelle y dépose entre 3 et 7 œufs à un intervalle régulier de trois jours. L'incubation est assez longue et dure en moyenne entre 33 et 48 jours. Les jeunes busards sont nidicoles et ne quittent leur lieu de naissance qu'au bout de 35 à 40 jours après l'éclosion. A Hokkaïdo, dans l'île la plus septentrionale du Japon, le taux de réussite des couvées est relativement bas. Les jeunes busards n'atteignent la maturité sexuelle que lorsqu'ils ont deux ou trois ans.

Distribution

Comme son nom l'indique assez bien, le busard d'Orient vit dans l'est du continent asiatique. Son aire de distribution couvre la Mongolie, l'Oussouriland, Sakhaline, le nord-est de la Chine, le nord du Japon et le sud-est de la Sibérie où son territoire rencontre celui du busard des marais d'Europe (Circus aeroginosus). Il existe une sous-espèce nommée spilothorax vivant dans le centre et l'est de la Nouvelle-Guinée. L'espèce est divisée en 2 races : C. s. spilonotus (Asie de l'Est) - C. s. spilothorax (Nouvelle-Guinée). Pendant la saison hivernale, l'espèce nominale migre au sud du Japon, en Asie du Sud-Est (Indochine), en Chine Méridionale, en Indonésie et aux Philippines. La sous-espèce de Nouvelle-Guinée est sédentaire.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Cette espèce n'est pas globalement menacée.
Peu d'informations sont disponibles sur la taille des populations et sur leur évolution. Les busards d'Orient sont généralement considérés comme assez clairsemés dans l'ex-URSS. Au Japon, ce sont des nicheurs rares. Ces oiseaux sont probablement affectés par la dégradation des habitats humides sur l'ensemble de leur aire de distribution.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 26/09/2011 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net