Busautour à joues grises

Butastur indicus - Grey-faced Buzzard

Systématique
  • Ordre
    :

    Accipitriformes

  • Famille
    :

    Accipitridés

  • Genre
    :

    Butastur

  • Espèce
    :

    indicus

Descripteur

Gmelin, JF, 1788

Biométrie
  • Taille
    : 46 cm
  • Envergure
    : 101 à 110 cm.
  • Poids
    : 375 à 433 g
Distribution

Distribution

Description identification

Ce rapace de moyenne taille a une silhouette très caractéristique, une forme longiligne, un bec faible, de longues ailes, une queue relativement allongée avec un bout carré et des pattes fines. Chez les adultes, les parties supérieures sont brun sombre mais paraissent roussâtres sous certains faisceaux de lumière. Le dessus est finement strié de noir et les grandes couvertures ont des liserés blancs de taille variable. Le centre du front, le capuchon, les côtés de la tête, le cou et le haut du manteau sont bien plus gris. La queue varie du brun ou gris-brun et est orrnée de 3 bandes noirâtres. Les couvertures primaires et les primaires affichent plus de noir. Il y a une vague tache blanche sur la nuque, un peu de blanc à la lisière du front. La gorge est entièrement blanche mais avec des stries médianes et latérales sombres qui rapellent le busautour aux yeux blancs (Butastur teesa). La poitrine est variablement brun-rouge à brun foncé avec des stries noirâtres qui se transforment en taches puis progressivement en larges barres blanches et brunes sur la poitrine, le ventre, les flancs et les cuisses. Les couvertures sous-caudales sont pratiquement blanc uni.
Chez les juvéniles, la tête est nettement plus striée de brun, elle a des liserés chamois et roux, un front blanc et un épais sourcil au-dessus des joues et des couvertures auriculaires qui sont très proéminentes. Les côtés du cou et la nuque sont striés de blanc, formant parfois un collier bien distinct. Autrement, les jeunes ressemblent beaucoup aux adultes, excepté les liserés plus prononcés sur les couvertures alaires et les barres plus nombreuses (4 ou 5) sur les rectrices.
Chez les adultes les iris sont jaunes, la cire jaune-orange et les pattes jaune terne. Les jeunes ont des yeux bruns ou jaune clair, une cire jaune normal.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Grey-faced Buzzard,
  • Busardo Carigrís,
  • Bútio-de-cara-cinzenta,
  • Kiefernteesa,
  • bogarászó ölyv,
  • Grijskopbuizerd,
  • Poiana facciagrigia,
  • Kinesisk hökvråk,
  • Gråkinnvåk,
  • saryč hrdzavohnedý,
  • jestřábec východní,
  • Gråhovedet Våge,
  • harmaanaamahaukka,
  • aligot bru,
  • myszołap białobrewy,
  • varžu klijāns,
  • Ястребиный сарыч,
  • Elang kelabu,
  • サシバ,
  • 灰脸鵟鹰,
  • เหยี่ยวหน้าเทา,
  • 灰面鵟鷹,

Voix chant et cris

Les cris des busautours à joues grises peuvent être entendus pendant toute l'année, mais ils sont particulièrement vocaux juste avant la période de reproduction. Ces oiseaux délivrent des double-sifflements répétés et maussades qu'on peut variablement retranscrire de la façon suivante : "whick-awee....pik-wee...chi-kwee ou ti-wiii". La seconde note est légèrement plus étirée et ou plus semblable à un miaulement de buse. Le chant des busautours est émis à de multiples reprises, soit à partir d'un perchoir soit pendant un vol plané.

Habitat

Les busautours à joues grises fréquentent les forêts mixtes de conifères et d'arbres à larges feuilles ainsi que les zones boisées ouvertes qui sont adjacentes. On les trouve plus particulièrement le long des rivières ou à proximité des marécages et des tourbières. Ils apprécient les terrains accidentés, notamment les collines, les versants des montagnes peu élevées et les vallées.
Ils hivernent dans les rizières, les zones faiblement boisées et les plaines qui possèdent des arbres épars . Au passage, on peut souvent les observer dans les régions basses et en bordure du littoral. Ces oiseaux vivent du niveau de la mer jusqu'à 1 800 mètres, voire 2 000 mètres au maximum.

Comportement traits de caractère

Les busautours à joues grises vivent en solitaire ou souvent en couples, que ce soit pendant la saison de nidification ou pendant la période hivernale. Au passage, dans le sud du Japon, ils forment des bandes de plusieurs centaines ou même de miliers d'oiseaux qui se rassemblent sur les perchoirs ou dans les lieux de repos.
Les busautours à joues grises migrent en petites bandes lentes au printemps et en larges rassemblements plus rapides en automne. Ces oiseaux quittent les lieux de ponte entre la mi-septembre et le début novembre, passent par le sud du Japon, l'archipel Nansei et se dirigent directement vers Taïwan, les Philippines et les Célèbes. Certains oiseaux de Russie et de Mandchourie utilisent aussi la route de la péninsule coréenne. Au printemps, le retour vers le nord s'effectue à partir de la mi-mars et se poursuit jusqu'à la mi-juin Les nicheurs arrivent dans la région de l'Oussouri vers le 15 Avril et au Japon principalement à la fin du mois de mai.

Alimentation mode et régime

Le busautour à joues grises se nourrit habituellement de grenouilles et de lézards ainsi que de gros insectes qu'il trouve respectivement dans les zones humides et les régions sèches. Les petits serpents, les crabes et les rongeurs font également partie du menu. Ces prédateurs chassent à l'affût à partir d'un perchoir bien exposé, généralement un arbre mort ou un poteau télégraphique d'où ils se laissent tomber sur le sol. Ils sont actifs principalement à l'aube et dans la soirée.

Reproduction nidification

Juste en préambule de la saison de nidification, les vols circulaires en solitaire ou en couples durent un long moment. Ils sont accompagnés de cris constants. On ne connaît pas d'autres parades aériennes.
Les busautours à joues grises se reproduisent du mois de mai au mois de juillet. Ils constuisent un nid modeste et mal ajusté avec des morceaux de bois, des brindilles et parfois des roseaux. Le diamètre mesure entre 40 et 50 centimètres. L'intérieur est garni avec des feuilles vertes, des herbes, des aiguilles de conifères, des lanières d'écorce. L'édifice est placé entre 5 et 12 mètres au dessus du sol, généralement dans un conifère ou dans un arbre à feuilles permanentes.
La ponte comprend entre 2 et 4 œufs qui sont couvés pendant 28 à 30 jours. Les jeunes oisillons prennent leur envol environ 34 ou 36 jours après l'éclosion.

Distribution

Les busautours à joues grises sont originaires du continent asiatique. Au printemps et en été, on les trouve dans la zone géographique appelée Paléarctique Oriental, de l'extrême est de la Russie (pays de l'Amour et de l'Oussouri) jusqu'en Mandchourie (provinces chinoises du Heilongkiang, du Liaoning et de l'Hebei). Leur aire de nidification se poursuit au nord de la péninsule coréenne et au Japon (centre de Honshu, mais aussi Shikoku, Kyushu et Izushoto). Ces rapaces de taille moyenne prennent leurs quartiers d'hiver en Chine du Sud à partir de Taïwan, dans les pays de l'ancienne Indochine (y compris Birmanie, Thaïlande), en péninsule malaise, dans les grandes îles de la Sonde jusqu'à Sulawesi et aux Philippines. Malgré la grande "vastitude" de son territoire, cette espèce est considérée comme monotypique, c'est à dire qu'elle n'est pas subdivisée en races.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Même au Japon où il ya beaucoup d'études sur le sujet, on possède peu d'informations sur les effectifs et sur les différentes populations. Des concentrations de plusieurs milliers d'oiseaux ont été repérées à la pointe sud de Kuyshu au début du mois d'octobre. D'après Birdlife, la taille du territoire est de 1 800 000 kilomètres carrés et la population globale, bien qu'en déclin, est sans doute supérieure à 100 000 individus.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 16/08/2013 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net